Arbres et arbustes

Bloomfield Abundance: un rosier arbuste

Rosa bloomfield Abundance est un rosier très rustique, un peu exubérant mais facile à palisser, peu exigeant, et à la remarquable floraison !

C’est une rose thé, un hybride de thé miniature, d’origine probablement chinoise. Il appartient à la famille des rosiers arbustes.

En résumé :

Nom : Rosa bloomfield Abundance
Famille : Hybride de Thé, rosier liane
Hauteur et étalement : 1,8 m x 1,20 m.
Exposition : mi-ombre de préférence
Période de floraison : variété remontante, d’avril/mai aux gelées
Fleurs : doubles, blanc-rosé, peu odorantes
Feuillage : caduc
Obtenteur : Thomas : 1920, USA

Couvert de fleurs du printemps à l’automne

Ses épines redoutables sont très développées et lorsque l’on a décidé de le discipliner quelque peu, il est prudent de se munir de solides gants.

Théoriquement, Bloomfied Abundance est remontant. En réalité, il est plutôt « perpétuel » 😊 !

De fin avril aux gelées, il ne cesse en effet de se couvrir de bouquets de petites fleurs très doubles d’un rose tendre, peu ou pas odorantes. Mais on ne peut pas tout avoir !

 Où cultiver le rosier Bloomfield Abundance ?

En terrain frais, ce rosier grimpant doit être régulièrement élagué sévèrement, sinon il atteint une taille considérable.

Mais il s’accommode aussi très bien de terres plus sèches. Il se montre alors peut-être moins exubérant qu’en terre fraîche mais tout aussi beau !

Palissé sur une pergola ou sur une treille le long d’un mur de la maison, protégé du vent dominant et de la pluie,  il se comporte très bien.

bloomfield abundance rose bush
© M.T

Résistant aux maladies

Peu sensible aux maladies dont la maladie des taches noires, Rosa bloomfield Abundance se passe de traitement.

Les jeunes feuilles au début de leur  développement paraissent recroquevillées. Les premières années, cela a quelque chose d’inquiétant. Mais on remarque vite que ce phénomène est naturel car elles se développent normalement après.

Taille et entretien de Bloomfield Abundance

L’entretien consiste principalement à éliminer de temps à autre, à la fin de l’hiver de préférence, le vieux bois pour éviter que les branches ne deviennent grêles et envahissantes.

Ce rosier liane se renouvelle par des jets vigoureux partant du pied ou des branches principales, et qui se terminent par de superbes bouquets de fleurs.

 Comment le bouturer ?

De reprise facile, les boutures se font traditionnellement en novembre /décembre à partir d’un rameau de la taille d’un crayon, et d’environ 20 cm de longueur. Il doit comporter au moins 3 yeux.

On peut également utiliser une bouture à talon.

Il n’est pas indispensable d’avoir recours aux hormones de bouturage.

On peut faire ces boutures directement en pleine terre, dans un coin de châssis par exemple et les mettre en place l’automne suivant.

Il est également possible, vu la grande rusticité de ce rosier, de piquer les boutures directement à leur place définitive.

Origine et qualités

Bloomfield Abundance a été obtenu par un certain Cap’taine Thomas en 1920 à Beverly Hills (USA), probablement dans le comté de Los Angeles, en Californie (il en existe 3 autres aux USA).

A cause de la similitude de leurs fleurs, cette variété de rosier liane est régulièrement confondue avec « Cécile Brünner ». (un peu plus ancien puisqu’il date de 1881). Mais Cécile Brünner fleurit plus tôt.

Les boutons d’un rose nacré délicat et les sépales laciniés donnent à ces fleurs une rare élégance dont on ne peut se lasser !

Un grand merci à J.J qui a permis la publication de cet article.

Sur le même thème:

Rosier de Banks: un rosier liane très florifère !

Mis à jour le Juin 21, 2020 @ 8 h 58 min

Tags

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer