Accueil » L'été » La Bignone, la plus belle des grimpantes de l’été ?
bignone plante

La Bignone, la plus belle des grimpantes de l’été ?

La bignone (Campsis) figure probablement, avec le Bougainvillier, parmi les plus belles plantes grimpantes ornementales de l'été. Ses fleurs en trompette apportent en effet au jardin leurs couleurs  flamboyantes. Comment réussir la culture de cette Bignonacée  

3 conseils clés

#1 Offrir à la bignone un support solide sur lequel elle va s'accrocher toute seule, 

#2 Choisir l'emplacement avec soin, si possible le coin plus ensoleillé du jardin si vous voulez obtenir une impressionnante floraison, 

#3 Effectuer une taille annuelle, en mars, pour la contenir et en même temps l'inviter à fleurir en quantité. 

Description 

La bignone (Campsis) est une plante volubile, grimpante et vigoureuse, pourvue de racines aériennes appelées « crampons » qui lui permettent de s'accrocher à son support sans aucune intervention du jardinier. (un treillis, une pergola, un grillage, un mur)  

Ses feuilles opposées et pennées sont découpées en folioles dentées, et ses imposantes fleurs en trompettes apparaissent en panicules, dans des tons flamboyants, allant du rouge au jaune en passant l' orange et le carmin en fonction des variétés.  

La période de floraison s'étale de juin à octobre dans le Sud; elle est un peu plus courte dans le Nord, jusqu'à fin septembre environ. 

Bignone taille

2 variétés de Bignone

Campsis grandiflora,

la bignone commune ou bignone de Chine, se distingue par ses grandes fleurs et son développement maximal atteint 4 à 5 mètres de hauteur. 

Campsis radicans,

appelée à tort Jasmin de Virginie, est une bignone beaucoup plus vigoureuse, qui peut atteindre jusqu'à 10 mètres de  hauteur. En contrepartie, ses fleurs sont malheureusement plus petites que celles de la bignone commune

Culture 

Exigences et sol 

Pour s'épanouir et se développer pleinement, la bignone a besoin d'un sol riche, bien drainé et profond.  Peu tolérante quant à la nature du sol, elle s'affranchit très bien des sols calcaires. 

Choisissez un emplacement ensoleillé, même chaud, pour bénéficier d'une floraison plus précoce, plus abondante et durable. A l'image de la clématite, la bignone est une plante grimpante qui aime avoir la tête au soleil et les pieds au frais, recouverts par exemple d'un épais paillis ou d'un couvre-sol composé de vivaces basses.  

Plantez-la au printemps ou en automne, particulièrement pour les sujets en conteneurs. 

Pourquoi tailler une bignone ?

Bignone grandiflora

La taille est importante dans le cas de la bignone. Au regard du volume que prend cette plante grimpante au fil des ans, il est en effet indispensable de la tailler sévèrement chaque année, en fin d'hiver, afin de la contenir d'une part, et de favoriser la floraison, d'autre part.  

Cette taille permet ainsi d'offrir davantage de lumière aux jeunes pousses, qui, autrement, sont plongées dans l'ombre de l'enchevêtrement anarchique des ramifications. 

La taille de la bignone a également pour but d'inciter à la floraison en favorisant la production de nouvelles pousses. C'est en effet le bois de l'année qui porte les fleurs. La floraison sera donc d'autant plus abondante que l'on taille la plante au bon endroit, au bon moment. 

La bonne période de taille de la bignone, c'est ainsi entre la fin février et la fin mars, impérativement avant le redémarrage de la végétation, mais aussi une fois les gelées les plus fortes passées.   

Comment tailler ? 

  • Repérez et conservez les plus grosses branches, les charpentières. Ajustez au besoin leur accroche au support.  
  • Supprimez tout le bois mort.  
  • Identifiez et coupez à ras les gourmands. Ce sont les longs rameaux apparaissant verticalement sur les branches. 
  • Supprimez les départs éventuels (drageons) au pied de la plante 
  • Raccourcissez toutes les ramifications latérales issues des charpentières, à savoir les branches ayant fleuri l'année précédente. Conservez sur ces pousses 2 à 3 bourgeons seulement. 

Utilisations  

La bignone se plie à toutes nos envies et nous permet de profiter de sa floraison flamboyante tout l'été.  On peut ainsi l'installer contre un mur, contre une palissade ou encore une clôture que l'on souhaite camoufler ou dissimuler des regards. L'effet produit sera réussi, à condition toutefois que la plante puisse profiter d'une exposition avantageuse.  

On peut aussi planter la bignone au pied d'un arbre qu'elle va alors escalader, ou l'installer au-dessus d'un portail ou d'un porche.  

De même, cette plante grimpante habillera avec beaucoup d'élégance une grande tonnelle ou une pergola.

Une culture en pot est enfin possible avec des variétés adaptées, à faible développement, mais déconseillée.  

Comment multiplier et bouturer la bignone ? 

  • En été, prélevez l'extrémité (15 cm) d'une pousse saine de l'année. Repiquez-la dans un pot rempli pour moitié de sable, et pour l'autre moitié, de terreau fin.  Humidifiez généreusement puis recouvrez d'un sac plastique transparent.
  • Déposez dans un endroit chaud (18-20°) et ombragé.
  • Retirez le sac dès l'apparition de nouvelles feuilles et poursuivez les arrosages de manière classique. 
  • Abritez la jeune bouture dans une pièce fraîche (10-12°) en hiver.

Vous pourrez la planter en pleine terre dès le retour des beaux jours en mars-avril.

A propos de Bruno Nunez

Jardinier passionné depuis ma plus tendre enfance, je vous livre dans ces pages mes expériences réussies ou mes vrais échecs, des anecdotes, des astuces ou encore des infos pratiques,…

1 commentaire

  1. Merci pour tous vos conseils

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *