Accueil » L'été » Le faux-jasmin, généreusement étoilé !
Faux jasmin trachelospermum jasminoides

Le faux-jasmin, généreusement étoilé !

Contrairement à ce que suggère son nom, le jasmin étoilé (aussi appelé faux-jasmin étoilé, (Trachelospermum jasminoides) n’appartient pas à la famille botanique des jasmins (officinal ou jasmin d’hiver) mais à celle des pervenches (Apocynacées). Cette plante grimpante fut rapportée de Chine par le botaniste britannique Robert Fortune en 1844. Très florifère, bien rustique jusqu’à -10/-12°C et décorative toute l’année à la faveur d’un feuillage persistant lustré, ces trois qualités ont fait le succès de cette plante grimpante puisqu’on installe classiquement le jasmin étoilé sur  la terrasse, le balcon ou une pergola pour s’enivrer tout l’été du délicat parfum offert par ses nombreuses fleurs blanches. Comment le cultiver et l’entretenir ?

Une grimpante généreuse, des racines aux fleurs !

Avec une hauteur comprise entre 2 et 4 mètres, le faux jasmin est l’une de ces plantes qui ont la capacité de couvrir en quelques années un grand mur jusqu’à en cacher totalement la vue. Cette plante volubile forme un enchevêtrement de tiges marron, fines, rêches au toucher, renfermant un latex blanc et s’enroulant seules autour de leur support de palissage.

Les feuilles vert foncé, persistantes et opposées, ovales et pointues, restent, par leur aspect vernissé, décoratives tout l’hiver. Les belles fleurs du jasmin étoilé, aux pétales vrillés, s’épanouissent en bouquets tout l’été, de juin à août, plus précocement  et  tardivement (fin mai à début octobre) dans les régions côtières ou de climat doux. Elles exhalent une délicate odeur de jasmin, plus puissante à la tombée de la nuit. Après quelques années, la floraison, impressionnante par son abondance, recouvre l’ensemble de la plante.

jasmin etoile croissance
La croissance du jasmin étoilé est forte: en quelques années, la plante recouvre un mur en totalité ! Jardin de Joséphine (64)

Où cultiver le Trachelospermum ?

Malgré une bonne rusticité (-10/-12°C), le faux jasmin étoilé est assez frileux. Cette plante volubile ne donne des résultats satisfaisants qu’en climats doux. Ailleurs, à l’intérieur des terres, particulièrement dans l’Est et le Nord de la France, installez-la au pied d’un mur orienté au Sud ou Sud-Ouest pour lui faire profiter d’une exposition chaude et abritée des vents froids. La plante a besoin d’emmagasiner de la chaleur pour fleurir généreusement.

Côté sol, le jasmin étoilé aime les terres riches, humifères mais bien drainées, restant fraiches aussi l’été. Elle tolère néanmoins une période de sècheresse passagère.

Une culture facile, un entretien limité

Pour dissimuler un grand mur, plantez au cours du printemps plusieurs pieds à 1 mètre de distance. Prévoyez d’ores et déjà un treillage à coloniser, fonction de la surface à couvrir : de simples fils de fer tendus, du grillage, un treillis bois ou mieux, métallique.

Le faux jasmin affectionne les sols humifères, légèrement acides. Mélangez à la terre de jardin une bonne dose de compost puis couvrez le sol avec des écorces de pin ou de BRF pour conserver l’humidité, sans excès quand même, et entretenir l’acidité.

Les premières années, l’entretien se limite à accompagner la plante dans sa croissance en orientant ses rameaux sur le support de palissage vers la direction souhaitée.

En pot ou en bac, sur le balcon ou la terrasse

Dans les régions au climat plus rude, la culture du Trachelospermum jasminoides est préférable en pot ou dans un grand bac pour pouvoir facilement l’hiverner dans une serre non chauffée ou une véranda. Choisissez un grand contenant, de 30 à 40 centimètres de diamètre. Percez le fond, déposez une épaisse couche drainante (graviers, billes d’argile…). Pour préparer le substrat de culture, mélangez 2/3 de terre de jardin à  1/3 de terre de bruyère. Fertilisez ensuite chaque année au début du printemps tout en complétant le niveau de substrat dans le pot.

Un rempotage est à prévoir tous les deux ou trois ans, quand les racines butent contre les parois. Choisissez un pot légèrement plus grand pour accompagner en douceur la croissance de cette belle plante volubile jusqu’au volume final souhaité. Dans ces conditions, le faux jasmin étoilé peut se cultiver toute l’année sur un balcon abrité, au pied d’un mur, sur une terrasse ou même dans une véranda.

Comment tailler le faux jasmin ?

La taille du jasmin étoilé se limite en temps normal à ramener dans le rang les rameaux les plus vigoureux. Etêtez-les à l’aide d’un sécateur. Cependant, si le volume atteint au bout de quelques années devient gênant et que le Trachelospermum sort du cadre strict que vous souhaitez lui imposer, élaguez-le sommairement après la floraison.

jasmin etoile taille
Les fleurs du faux jasmin sont de belles étoiles aux pétales vrillés

Maladies et parasites

Globalement résistant aux maladies et aux parasites, le faux jasmin peut néanmoins s’avérer être sensible aux cochenilles. Surveillez leur apparition, souvent accompagnée d’un noircissement du feuillage causé par un champignon poudreux : la fumagine. Traitez avec un insecticide huileux et nettoyez le feuillage à l’éponge avec de l’eau additionnée de savon noir.

Par temps froid, les feuilles les plus exposées peuvent également rougir sans pour autant générer de dommages préjudiciables à la plante.

Associations de charme

Le jasmin étoilé est un excellent choix végétal pour occuper un treillage sur un balcon ou une terrasse, grimper le long d’un pilier ou encore couvrir une arche métallique. Associez cette belle pervenche chinoise à des agapanthes bleues ou blanches à ses pieds ou des vivaces à port buissonnant et feuillage gris, comme des lavandes ou des santolines. Elles masqueront agréablement les pieds, conserveront de la fraîcheur tout en accordant leurs teintes claires à celles plus sombres du jasmin étoilé.

Comment multiplier le jasmin étoilé ?

Marcottage

Le marcottage du faux jasmin est presque un jeu d’enfant ! Il suffit de sélectionner un rameau bas, de l’enterrer peu profond et de le maintenir dans cette position à l’aide d’un cavalier métallique ou d’un gros galet. Retirez les feuilles en contact avec la terre pour éviter qu’elles ne pourrissent. Ramenez la partie terminale du rameau à la verticale en la tuteurant. Le marcottage est une technique de multiplication assez longue mais le taux de réussite est très bon. Comptez entre 6 et 12 mois pour que le nouveau plant s’enracine et qu’il soit possible de sevrer la marcotte. Côté entretien, arrosez simplement de temps à autre pour garder la terre fraîche.

Bouturage

Après la floraison, en fin d’été, août et jusqu’à fin septembre dans le sud, coupez de biais des extrémités de tiges de 10 à 15 centimètres de longueur, juste que un nœud (une paire de feuilles). Retirez toutes les feuilles du bas de la bouture du faux jasmin pour ne conserver que les deux plus hautes. Piquez ensuite chaque bouture préparée dans un pot en terre cuite rempli d’un mélange de terreau fin et de sable préalablement humidifiés. Couvrez d’un couvercle réalisé en découpant le haut d’une bouteille d’eau en plastique ou d’une cloche permettant de placer à l’étouffée. Arrosez modérément, déposez dans un endroit ombragé.

Attendez la formation de nouvelles feuilles avant de rempoter chaque bouture enracinée dans un contenant individuel. Conservez à l’abri tout l’hiver, en arrosant peu (dans une serre, une véranda ou un abri non chauffé).

Petite astuce : pour maximiser les chances de réussite, laissez sécher la plaie de taille pendant 2h avant d’installer la bouture du faux jasmin dans  son pot, le latex a ainsi le temps de s’écouler et de former un premier mastic de cicatrisation.

Des jasmins étoilés variés

Les variétés de jasmins étoilés sont nombreuses : il en existe à peu près une propre à satisfaire toutes les envies. Les variantes concernent :

  • Le feuillage, allant du vert sombre classique aux feuilles panachées de jaunes, plus lumineuses
  • Le parfum et la couleur des fleurs : le parfum est plus puissant pour certains cultivars alors que les fleurs, traditionnellement blanches, peuvent présenter des teintes jaunes plus originales.

Cet article a fait l’objet d’une mise à jour le Déc 26, 2018 @ 10 h 13 min

16 Commentaires

  1. Bonjour
    Mon faux jasmin a une dizaine d’années il était magnifique jusqu’ a cet été ou il perd toutes ses feuilles rougissent jaunissent et tombent
    Je l arrose tous les deux jrs car il fait très chaud , j ai tjrs procédé de cette façon je lui met de l’engrais au printemps et a l’automne
    Que puis je faire pour le raviver
    J’habite dans les Bouches-du-Rhône
    Merci de m’aider

  2. Bonjour,
    Mon grillage est posé sur une servitude de canalisation d’eau.. j’aimerais savoir si l’enracinement du jasmin étoilé est profond ou non, afin de savoir si je peux en planter quelques pieds, de manière à briser la vue sans que les racines n’attaquent les canalisations ?
    Sinon, que puis je planter afin d’obtenir une haie d’environ 2m., au feuillage persistant et qui a des racines peu profondes ? Merci par avance.

    • Bonjour,

      Je ne pense pas que l’enracinement du jasmin étoilé pose problème. Néanmoins, par mesure de précaution, évitez de planter quoi que ce soit à proximité de canalisations, en particulier en servitude. Utilisez un brise-vue plus classique, à base de végétaux si vous le souhaitez( canisses de bambou, brandes de bruyères). Vous pourrez ensuite l’agrémenter de quelques jardinières fleuries ou de potées qui seront sans danger pour les canalisations. a signaler aussi que vous pouvez planter votre jasmin dans un grand bas carré et le faire courir sur le grillage. aucun risque alors pour les canalisations enterrées.

  3. Je cite : « Le parfum et la couleur des fleurs : le parfum est plus puissant pour certains cultivars alors que les fleurs, traditionnellement blanches, peuvent présenter des teintes jaunes plus originales. »
    Effectivement !
    En se promenant chez les divers revendeurs de Trachelospermum jasminoides, on peut s’étonner de la différence de puissance du parfum pour une même plante. Dans un même présentoir (lot) il peut y avoir des différences. Que l’on retrouve dans la forme de la fleur surtout dans l’interieur (c’est mini, regardez bien).
    Alors pour choisir ne vous précipitez pas : choisissez le fleuri et sentez le ! (plutôt en fin de journée)
    Tof

  4. Bonjour,
    Pouvez-vous me dire si le faux jasmin (ou autres familles de jasmins) est de nature à pouvoir soulever des tuiles ? Mon voisin m’a en effet obligée à couper sévèrement celui-ci qui recouvrait partiellement le mur pignon mitoyen mais pour moi les tiges du jasmin sont des tiges souples et flexibles et ne peuvent en aucune façon soulever la moindre tuile car cela n’a pas la puissance d’un bignonia ou d’une glycine…
    J’aimerais vraiment avoir la confirmation de la part d’un expert des végétaux.
    Merci d’avance de votre réponse.
    Agnès

    • Bonjour Agnès,

      Tout dépend de l’âge de votre faux-jasmin ! En vieillissant, cette liane vigoureuse peut former des troncs d’un diamètre important qui peuvent effectivement créer des problèmes sur les constructions ou les supports de palissage. Mais je suppose que les pousses que vous avez retirées sont des rameaux peu âgés donc peu puissants. Concernant la législation, tout dépend à qui appartient le mur mitoyen. Si il appartient à votre voisin, il est tout à fait en droit de vous demander de retirer la plante grimpante, partiellement ou en totalité.

  5. J’espère que cela marche toujours de laisser un commentaire.
    Voilà mon jardin de 60 m2 est clôturé par un faux jasmin qui fait des fleurs magnifiques qui durent longtemps, cette année il a 10 ans et a beaucoup de branches sèches voire mortes et je l’ai taillé pratiquement complètement en laissant quand même les grosses branches bien installées sur le mur grillage, pensez vous qu’il va reprendre du feuillage un jour. ? J’ai peur qu’il ne soit pas content sans feuillage, il y en a mais ça fait nu. Que dois-je je faire ? Engrais ou autre . Merci …je suis à Cannes.

  6. bonjour j’ai planté mon jasmin en pot les premiers mois il a poussé avait un joli feuillage il a fait quelques fleurs puis les feuilles ont commencé à sécher et actuellement il est nu et tout sec je ne sais pas quoi faire
    merci par avance de tous vos conseils

    • Bonsoir Sarah,

      S’agit-il d’un faux-jasmin (Trachelospermum jasminoides) ou d’un jasmin véritable (Jasminium officinale)? Le 1er a un feuillage persistant, le second des feuilles caduques. Cependant, au moment où j’écris ces quelques lignes, les 2 devraient être feuillus !

  7. Bonjour, Je réside en Nouvelle Calédonie et je possède un faux jasmin étoilé que je fais pousser en jardinière mais ses feuilles sont presque toutes recouvertes de petits bâtonnets blancs en amas compacts. La plante semble dépérir même si elle vient de fleurir. Je viens d’ajouter du fumier de cheval à la terre et j’aimerais la tailler : est-ce possible tout de suite après la floraison ? Avez-vous des conseils à me donner pour avoir une jolie plante bien fournie et pour lutter contre la maladie ?
    Merci !

  8. Bonjour , j’ai un (faux)jasmin( de 2 ans) que je remise l’hiver, mais cette année peut-être l’ai-je sorti trop tôt alors qu’il commençait à avoir des boutons, il a perdu ses feuilles et les boutons et les branches ont séché en partie donc j’ai coupé tout ce qui était sec(autant dire la quasi totalité) il repart à zéro avec des jeunes pousses..pensez-vous qu’il fera des fleurs cette année ou est-ce trop tard?(J’habite dans le sud)merci pour votre réponse

    • Bonsoir Liliane,

      C’est un moindre mal: la partie aérienne a gelé mais le système racinaire a survécu. C’est une bonne nouvelle, cependant la floraison est en effet compromise pour cette année, d’autant plus que les Trachelospermum jasminoides sont sur le point de fleurir par ici, ce qui doit être le cas aussi dans votre région. Je pense qu’il faudra malheureusement attendre l’an prochain…

    • Bonjour
      Je viens de planter deux faux jasmins sur ma terrasse dans le var , l’un est en croissance sur l’au Les feuilles sont toutes marron et pas de bourgeons que dois je faire?
      Merci

      • Bonjour Nathalie,

        Il est probable (je dis bien probable au vu de votre description) que l’un concurrence l’autre, voire l’étouffe (au niveau racinaire peut-être s’ils sont plantés proches, au niveau lumière également . Il faudrait donc à mon sens déplacer le trachelospermum soufrant, le rabattre un peu pour constater l’ampleur des dégâts (voir les sections de taille sont vertes) et lui redonner de la vigueur. Replantez-le ensuite e pot ou en pleine terre dans un mélange de bonne terre de jardin et terreau, à bonne exposition, au pied d’un support. Dans votre région, si vous arrosez régulièrement, il devrait repartir sans peine !

  9. une plante formidable , je comprends que Stéphane Marie, le plante très souvent ds les jardins de  » pas de panique . » elle a ttes les qualités , facile à cultiver , elle embaume , elle est persistante , la petite feuille est aussi jolie que la fleur ( rare chez une plante fleurie grimpante ) et elle fleurit plusieurs mois du moment qu’elle est au soleil , que demander de plus ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.