Accueil » Le jardin d'ornement » L’Aubriète: de généreux tapis de fleurs
aubriete bleu

L’Aubriète: de généreux tapis de fleurs

L'Aubriète: de généreux tapis de fleurs
Partagez votre avis sur cet article !

Quel merveilleux spectacle au début du printemps que celui des coussins d’aubriètes (Aubrieta) aux couleurs chatoyantes bleues, rouges ou pourpres, selon les variétés ! Vivaces tapissantes très rustiques (-25°C), ces plantes de la famille des Brassicacées sont faciles à réussir et ne demandent presque aucun entretien. Elles sont donc toutes indiquées au jardin pour égayer bordures, murets et rocailles et ainsi marquer de leur empreinte le retour du printemps ! Comment les cultiver et en prendre soin ?

Un tapis de fleurs de mars à mai !

 Ne dépassant pas 15 à 20 centimètres de hauteur, les aubriètes forment de ravissants coussins généreusement fleuris à même le sol ou en cascades sur les murets frais. Elles s’étalent rapidement sur une quarantaine de centimètres de largeur.

Les feuilles duveteuses vertes, légèrement dentées, sont disposées en rosettes. Persistantes à semi-persistantes, elles restent en place l’hiver.

Les fleurs, à 4 pétales plus ou moins veinés entourant un cœur plus clair, s’épanouissent en larges coussins de mars à mai. Ces dernières années, les nombreux hybrides ont élargi la palette de leurs couleurs: du rose au rouge et du bleu au mauve en passant par des tonalités pourpres, il n’y a que l’embarras du choix. C’est l’opulence de la floraison des aubriètes  que l’on apprécie le plus chez cette vivace ; les fleurs sont d’ailleurs si nombreuses qu’elles font disparaître le feuillage en totalité !

Où les planter ?

Les aubriètes se plaisent au soleil. Elles affectionnent les terres légères et fraîches, même calcaires ou pauvres. Elles supportent par ailleurs une sécheresse passagère. Pour un bel effet, installez-les en bordure d’une allée engazonnée ou dallée, autour d’un massif, pour en souligner les contours, au cœur de l’ambiance très minérale d’une belle rocaille ou encore sur un muret auxquels elles donneront vie. Associez-les à des Muscaris (bulbes à fleurs) et des primevères pour une floraison simultanée.

aubriete bleu fonce
Des aubriètes en bordure de massif, accompagnées du bleu roi des Muscaris et du jaune lumineux des primevères, une association printanière idéale, Jardin de Maguy (64)

Culture

Plantation

Ameublissez le sol sur 20 centimètres de profondeur et autant de largeur. Si la terre est lourde, argileuse, incorporez du sable ou du gravier en quantité. Pendant ce temps, laissez tremper les aubriètes dans un fond d’eau pour bien réhydrater les mottes.

Dépotez ces belles vivaces et installez-les, suivant l’effet escompté, sur une seule ligne ou en quinconce, à 25 ou 30 centimètres de distances. Les coussins s’étaleront rapidement pour combler les interstices.

Tassez en faisant pression délicatement avec les paumes de la main autour des mottes puis terminez par un arrosage généreux en pluie.

Quand et comment les tailler ?

La taille des aubriètes n’est pas indispensable, la plante se débrouille toute seule sans intervention du jardinier. Néanmoins, laissées sans taille, les tiges ont tendance à s’étirer  et la floraison, moins dense, est aussi moins belle.

Effectuez une taille annuelle juste après la floraison pour maîtriser le volume des coussins. Une légère tonte de surface suffit.

Quand et comment bouturer l’aubriète ?

Comme de nombreuses autres vivaces, l’aubriète se bouture en cours de croissance de mai à juillet : il s’agit d’une bouture herbacée.

Prélevez une extrémité de tige saine de 5 à 10 centimètres de longueur. Elle doit comporter plusieurs nœuds, entre 2 et 4. Retaillez proprement de biais le bas de la bouture quelques millimètres à peine sous le premier nœud. Les racines se développeront à ce niveau-là. Supprimez ensuite toutes les feuilles de la base pour limiter au maximum les pertes d’eau. Piquez 7 à 8 boutures à la fois dans un pot (diamètre 15 ou 20 centimètres) en terre cuite rempli d’un mélange de terreau à semis et sable. Conservez à l’ombre jusqu’à l’apparition de racines, environ 2 à 3 mois plus tard. Dès l’automne suivant, vous pourrez les repiquer à leur emplacement définitif.

aubriete cascade blue
Installée dans les interstices d'un vieux muret, l'Aubriète offre une superbe cascade bleue, Jardin de Maguy (64)

Diviser les touffes

Les aubriètes peuvent aussi être multipliées par division des touffes. Plus rapide que la bouture pour obtenir des coussins volumineux, cette technique s’effectue en fin d’été (septembre).

Arrosez généreusement en amont puis rabattez la longueur des tiges à la cisaille. Cernez puis soulevez la motte à l’aide d’une bêche plate ou d’une fourche-bêche en fonction de la nature de votre sol.  Divisez-la en 2 ou plusieurs morceaux en vous aidant d’un vieux couteau à dents ou d’une petite scie. Repiquez aussitôt chaque fragment ailleurs au jardin ou plus loin. Rebouchez avec la terre extraite finement émiettée additionnée de quelques poignées de terreau. Tassez er arrosez généreusement pour favoriser une reprise rapide.

De nombreuses variétés

Les aubriètes hybrides ont pris le dessus sur les variétés originelles. Les plus courantes se couvrent de fleurs roses à rouges, bleues ou encore pourpres. Pour davantage d’originalité, certaines variétés récentes affichent un feuillage grisâtre, marginé de crème ou des fleurs doubles plus durables.

Mis à jour le Sep 26, 2018 @ 8 h 41 min

A propos de Bruno Nunez

Je m'appelle Bruno, je vis du côté de Pau et je suis celui qui partage à travers ces pages ma passion pour les plantes et l'univers du jardin. Des anecdotes, des histoires, des expériences, des portraits de plantes...bref, un peu de tout, autant du côté du potager que de l'ornement...Et bien sûr, du bio, rien que du bio !

3 Commentaires

  1. quelle couleur magnifique ! je rêve d’un tapis de fleurs qui dégringolerait d’un muret , mais elles ne m’aiment pas , à chaque fois que j’ai acheté un petit godet, il a dépéri peu de temps après l’avoir planté , et pourtant j’ai fait comme il fallait , soleil , terre légère, etc

    • cette année mon petit pot a presque été dévoré par des petites limaces qui sont entrées ds le chassis froid où je l’avais mis ; je l’ai sorti et placé en hauteur , il semble aller mieux.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.