Accueil » L'hiver » Quel camélia choisir et planter ?
Planter un camélia rouge

Quel camélia choisir et planter ?

Leur pleine période de floraison est la fin de l’hiver. Ils offrent alors entre six et sept mois de fleurs sans discontinuer, si on tient compte des camélias qui ont commencé à fleurir en octobre et des Camellia japonica, qui fleurissent de février jusqu’à début avril. 

Comment choisir un Camellia ?

Parmi les nombreuses variétés disponibles, le mieux est de choisir un camélia en fleurs, autrement dit maintenant, au risque d’être déçu en choisissant une variété sur photo ou sur catalogue hors période de floraison. Laissez-le en pots jusqu’à la fin de sa floraison pour en profiter au maximum : si on l’installe en pleine terre dès l’achat, les fleurs et les boutons tombent prématurément.

Variétés de camélias remarquables

Camellia transnokoensis :

Les fleurs du Camellia transnokoensis le font ressembler à un cognassier du Japon (c) Stervinou

Rustique et très florifère, il se couvre de 200 à 300 petites fleurs blanches parfumées qui ressemblent aux fleurs du cognassier du Japon. Sa croissance est très rapide (50 à 60 cm/an). Il peut atteindre de 2,50 à 3 m de hauteur. Les jeunes pousses printanières sont rouges.

Camellia ‘furo-an’:

Ses fleurs moins traditionnelles le font ressembler à un rosier ancien, dévoilant une fleur charnue au cœur jaune, avec des pétales rose ourlés de rose plus foncé. Son feuillage est large et dense. Cette variété fleurit jusqu’à début avril, avec une moindre floraison que les autres variétés.

Camellia ‘Tom knudsen’ :

C’est la variété la plus connue de Camellia rouge. Il offre des fleurs en forme de pivoine. Cette plante peut être palissée contre un mur ou une clôture pour occuper moins de place.

Camellia ‘Margaret Davis’ :

Superbe fleur du Camellia ‘Margaret Davis’ (c) Stervinou

Voilà une variété aux grosses fleurs (diamètre 10 à 15 cm) blanches ourlées de rose vif.  Sa croissance est assez lente. C’est une plante idéale en grosse potée ou en bac, sur un balcon ou une terrasse.

Planter un camélia

A la plantation, creusez un trou trois fois plus grand que la motte. Comblez de terre à dominante acide (mélange à parts égales de terre de bruyère et de terre de jardin) pour éviter de futures carences et l’apparition de feuilles jaunes (Chlorose).

Terminez en arrosant abondamment, notamment si le Camélia est destiné à être cultivé sous couvert d’un arbre ou le long d’un mur. Une fois en terre, un arrosage régulier, notamment pendant l’automne et au début de l’hiver est important pour éviter aux boutons de tomber et aux fleurs de se faner trop vite.


Jardin du 20/02/2015

A propos de Bruno Nunez

Jardinier passionné depuis ma plus tendre enfance, je vous livre dans ces pages mes expériences réussies ou mes vrais échecs, des anecdotes, des astuces ou encore des infos pratiques,…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *