camélia arbuste | Jardipartage

Camélia : Un arbuste couvert de fleurs en hiver

Au cours de l’automne, de l’hiver ou au tout début du printemps, le camélia offre ses fleurs colorées, souvent parfumées, dans les tons rosé, rouge ou blanc. Installé en pleine terre au jardin, comme en pot sur la terrasse, cet arbuste à feuillage persistant s’épanouit mieux à l’ombre. Originaire d’Asie mais bien rustique, le camélia se décline en une multitude de variétés.

Ce qu’il faut savoir :

Nom botanique : Camellia japonica, Camellia sasanqua
Nom courant : Camellia, camélia, camélia du Japon
Famille : Théacées
Origine : Chine et Japon
Hauteur x étalement : À l’âge adulte, un camélia planté en pleine terre peut atteindre 2,5 à 3,5 mètres de haut pour une largeur équivalente. Sa croissance est moyennement rapide, parfois lente : selon les espèces, il grandit en effet de 20 cm à 40 cm par an, rarement plus.

Feuillage : Persistant, les feuilles coriaces sont vert foncé brillant.
Fleurs : Les fleurs du camélia offrent une incroyable palette de nuances : blanches, roses ou rouges, elles présentent des pétales simples, semi-doubles ou doubles. Selon les variétés, elles mesurent de 6 à 17 cm de diamètre, certaines étant délicatement parfumées. Leur floraison opulente, précoce et longue si la pluie ne les abîme pas, s’étale de décembre à mars.
Fruits : En été, les camellias peuvent produire des fruits dont on peut semer ou utiliser les graines pour faire de l’huile.

Exposition : Mi-ombre ou ombre totale. Éviter le soleil direct toute la journée et les vents froids.
Sol : Le camélia a besoin d’une terre plutôt acide, riche, fraîche et bien drainée. Une culture en pot ou en bac peut également être envisagée.
Rusticité : La plupart des espèces de camélia sont assez rustiques. Elles résistent au froid jusqu’à -15°C, mais leur floraison reste sensible à la pluie et au vent froid.

Est ce que le camélia craint le froid | Jardipartage
Le camélia ne craint pas le froid à lexception de ses fleurs plus sensibles © DepositPhotos

Où planter un camélia dans le jardin ?

Assimilé aux plantes de bruyère, le camellia japonica apprécie un sol plutôt acide. Si la terre de votre jardin ne l’est pas, plantez-le dans un grand trou de plantation rempli de eterre de bruyère et isolé du reste du sol sur les côtés par du géotextile.

Le choix de l’exposition est crucial : le camélia préfère un emplacement totalement ou partiellement à l’ombre, et à l’abri du vent. Il ne supporte pas une exposition directe au soleil.

Les camélias peuvent être aussi plantés en groupe pour former une haie colorée. Pour décorer votre terrasse ou votre allée, ils s’adaptent assez bien à une culture en bac ou en pot. Il est alors conseillé de rempoter votre arbuste tous les 2 ou 3 ans. Votre camélia appréciera aussi d’être placé contre un mur ou une palissade, protégé du vent.

Quand et comment planter un camélia ?

Une fois que vous avez choisi votre camélia, privilégiez une plantation en dehors des fortes chaleurs et des périodes de gel, de préférence au printemps ou à l’automne.

  1. Avant de planter le camélia, bassinez le pot pour hydrater la motte.
  2. Creusez un trou d’environ 60 cm de profondeur et 1m à 1,20 m de largeur, pour permettre aux racines de s’étaler.
  3. Rebouchez le trou avec un mélange de terre de jardin (non calcaire) et de terre de bruyère. Si votre terre est acide, l’ajout de terre de bruyère n’est pas indispensable.
  4. Rebouchez le trou, tassez et arrosez généreusement.
  5. Paillez le pied.
où planter un camélia dans le jardin | Jardipartage
Planté en haie dans le jardin et laissé libre de pousser le camélia se couvre de fleurs et peut atteindre 3 à 4 m de hauteur © DepositPhotos

Camélia : conseils d’entretien

Arrosage :  La première année, arrosez régulièrement votre jeune camélia, surtout en été. Une fois installé, les années suivantes, arrosez-le uniquement par temps sec, car le camélia craint l’eau stagnante. En fin de journée, les jours de forte chaleur ou de canicule, vous pouvez humidifier son feuillage avec un brumisateur.

S’il est cultivé en pot, apportez-lui régulièrement de l’eau, mais en petites quantités. En pot, le camélia nécessite un arrosage régulier mais sans excès. La terre doit toujours rester humide, pensez à vider la soucoupe.

Tailler le camélia

Le camélia est un arbuste persistant. Pour qu’il offre de belles fleurs roses, rouges ou blanches, il faut l’entretenir et le tailler. Enlevez les branches abîmées et les fleurs fanées, vous aurez plus de chances d’obtenir une meilleure floraison la fois suivante. Il est important de ne pas tailler à n’importe quelle période, au risque d’avoir l’effet inverse.

Les jeunes camélias ont besoin d’une taille de formation. Cela évite le développement des jeunes tiges déséquilibrées et le croisement des branches. Pour les variétés de camélias qui fleurissent à l’automne, une taille en début de printemps est à prévoir. Quant aux camélias à  floraisons hivernales et printanières, la taille s’effectue à la fin de la floraison.

Faut-il protéger du froid un camélia en hiver ? Cultivé en pleine terre, le camélia résiste au froid et au gel : il est inutile de prévoir une protection. En revanche, cultivé en pot le camélia est plus sensible au froid car ses racines sont davantage exposées à l’air. N’hésitez pas à couvrir les parties aériennes d’un voile d’hivernage au cours des nuits les plus froides et d’entourer le pot de plusieurs couches d’isolant : carton, polystryrène ou tissu.

Quelques variétés de camélias remarquables

Il existe plusieurs espèces de camélias :

  • Le Camellia japonica est le plus courant. Aussi connu sous le nom de « camellia du Japon » ou « rose du Japon », cet arbuste ornemental offre une floraison continue de la fin de l’hiver au début du printemps.
  • Le Camellia sasanqua, aussi appelé camélia de Noël ou camélia « fleur de thé ». Cette espèce a besoin de soleil pour fleurir.
  • Le Camellia reticulata, qui a de très grandes fleurs et ne supporte pas le gel. Il est l’emblème de la province chinoise du Yunnan.
  • Le Camellia transnokoensis, une espèce sauvage originaire de Taïwan.
  • Les Camellias hybrides, issus de croisements entre différentes espèces.

Parmi ces espèces, certaines variétés de camélias sont plus prisées que d’autres. Par exemple :

  • Le camélia japonais « Ville de Nantes ». Couleur des fleurs: rouge tacheté de blanc. Saison d’intérêt : hiver, printemps. Largeur à maturité : 1.2 m. Période de floraison : Février à avril.
  • Le camélia japonais « Adolphe Audusson ». Couleur des fleurs: rouge. Largeur à maturité : 1 m-2 m. Hauteur à maturité : 1.5 m. Période de floraison : Janvier à mars.
  • Le camélia sasanqua « Crimson King ». Couleur des fleurs: rouge. Période de floraison: Septembre à novembre.
  • Le camélia « Donation ». Couleur des fleurs: rose, semi-doubles. Saison d’intérêt : hiver, printemps. Largeur à maturité : 1 m. Période de floraison : janvier à avril.
  • Le camélia « Freedom Bell ». Couleur des fleurs: rouge vif, semi-doubles. Saison d’intérêt: hiver, printemps. Largeur à maturité : 1 m. Période de floraison : décembre à mars.
author avatar
Bruno Nunez
Jardinier près de Pau, je jardipartage à travers ces pages ma passion pour les plantes et le jardin à travers des conseils de jardinage, des astuces, des expériences, des portraits...bref, un peu de tout...Et bien sûr, du bio, rien que du bio, avec une bonne dose de bon sens !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Retour en haut