Derniers conseils
Accueil » Gestes du mois » Succombez cet hiver au charme de l’amaryllis !
Succombez cet hiver au charme de l’amaryllis !

Succombez cet hiver au charme de l’amaryllis !

La floraison de l’amaryllis est un régal ! Qui plus est à un moment où le jardin entre en sommeil. Les jardiniers nostalgiques de l’été trouveront là une fleur capable de s’épanouir  et d’égayer l’intérieur de la maison en plein cœur de l’hiver. A condition bien sûr de planter les bulbes dès maintenant et jusqu’en décembre pour pouvoir en profiter dès Noël et pour plusieurs semaines d’affilée. Comment réussir leur plantation ? Réponses en 10 conseils avisés…

Bien choisir le bulbe d’amaryllis !

conseils plantation amaryllisA l’achat, le bulbe doit être au repos. Si  vous optez pour une amaryllis de votre jardinerie locale,  vérifiez qu’elle n’ait pas démarré sa végétation. Sachez aussi que les catalogues de vente par correspondance, comme celui de Baumaux, offrent un choix plus vaste de coloris et de formes de fleurs. De quoi satisfaire les jardinier(es) en quête de floraison originale !

En jardinerie, comme à distance d’ailleurs, mieux vaut privilégier un bulbe de gros calibre (30, 32 ou 34). Ils sont généralement plus onéreux mais leur belle  taille garantit souvent la formation de  plusieurs hampes florales.

Planter vite !

Le plus vite possible même, avant le moindre signe de végétation. C’est-à-dire dès l’achat ou à la réception de la commande. Si, toutefois, la plantation devait attendre quelques jours, laissez les bulbes dans leur sachet d’origine et entreposez-les au sec dans une pièce relativement sombre au sein de laquelle la température reste à peu près constante. ( je vous conseille de lire aussi ce billet qui décrit les 5 plus belles façons de rater la floraison des bulbes printaniers)

Réhydrater les racines.

Les racines sont complètement sèches et déshydratées à l’arrivée du bulbe. Pas de panique, c’est normal ! La première chose à faire est de remplir un fond de bassine d’eau tiède et de laisser tremper la base du bulbe quelques heures pour bien réhydrater le système racinaire. Cette étape, qui peut paraître anodine, s’avère très importante dans la mesure où elle favorise la reprise plus rapide de la végétation.

Couper les racines d’un tiers.

planter une amaryllisAvec un couteau de jardin bien aiguisé et propre. Ce geste simple permet  aussi d’accélérer le début de la végétation.

Un substrat léger.

Les bulbes d’amaryllis sont très sensibles à l’eau stagnante au fond du pot. Deux précautions permettent de prévenir leur pourrissement : choisir premièrement un pot troué (ou le trouer à l’aide d’un forêt de gros diamètre) pour évacuer le surplus d’eau d’arrosage et  deuxièmement, disposer au fond du contenant un lit de  gravier qui va permettre de drainer la terre.

Puis  il ne faut pas lésiner sur les moyens. Les amaryllis sont des bulbes qui offrent une floraison certes généreuse mais qui se révèlent en contrepartie très gourmands.  Un terreau de rempotage de bonne qualité est exigé : les substances nutritives qu’il contient aideront la plante tout au long de sa croissance. Ce terreau doit aussi être léger pour que les racines se développent sans entrave.

Planter à l’image de l’iceberg : 1/3 à l’air libre et 2/3 sous terre.

Le bulbe d’amaryllis ne s’enterre pas, au risque de le voir pourrir ! Calez-le sur un lit de terreau de telle sorte que le collet reste à l’air libre et n’hésitez pas à disposer les racines en tous sens. Complétez de terreau sur les bords du pot jusqu’à la base du collet et tassez légèrement avec les mains à la fin.

Premier arrosage et premiers soins.

Après la plantation et tant que la végétation n’a pas redémarré, arrosez modérément  et placez le pot près d’une source de chaleur.  Augmentez la fréquence d’arrosage dès que la tige commence à se développer et arrosez davantage encore quand la pointe de la hampe florale se forme et se colore.

Une floraison spectaculaire !

Amaryllis charisma

Le gros bulbe de l’amaryllis charisma produit 2 hampes florales et de superbes fleurs !

Spectaculaire, c’est peu dire ! C’est à se demander comment fait le bulbe pour produire ses magnifiques et grandes fleurs ! Mais cette floraison démesurée a un revers de la médaille : elle épuise les réserves nutritives du bulbe. Pour la soutenir, on peut donc incorporer désormais à l’eau d’arrosage (dès que les premières fleurs se forment) un engrais riche en potasse, type engrais à tomates par exemple. Et comme les fleurs sont lourdes, pensez aussi à tuteurer discrètement la plante pour maintenir le port.

Priorité aux fleurs, au détriment des feuilles !

Les feuilles n’apparaissent qu’après le début de la floraison. Quand cette dernière s’achève, il est d’ailleurs important de ne pas tailler l’ensemble de la hampe florale. Seule la partie haute doit être retirée à l’aide d’un sécateur propre. La tige participe en effet, comme les feuilles, à reconstituer les réserves du bulbe. Indispensable si l’on souhaite que le bulbe refleurisse l’année suivante.

Poursuivre les arrosages.

La plante est désormais dépourvue de fleurs. Et donc, pour beaucoup de jardiniers, d’attrait ! Ne la laissez pas tomber pour autant. Continuez l’arrosage  pendant toute la période de végétation (qui dure plusieurs mois) jusqu’à ce que le feuillage jaunisse et se dessèche. Vous pourrez alors le couper au ras du collet et remiser immédiatement l’amaryllis dans une pièce plus sombre pour un repos végétatif qui durera trois mois minimum. Ne l’arrosez pas une seule fois pendant cette période. Cette sécheresse lui est indispensable avant le démarrage d’un nouveau cycle de végétation. La floraison suivante n’en sera que plus belle !

Références des fournitures de l’article: le bulbe photographié est celui de l’amaryllis Charisma ( calibre 32/34, Baumaux) qui laisse place à une très belle fleur blanche saupoudrée et bordée d’écarlate (9,90€).  Une couleur en harmonie avec le pot issu des poteries d’Albi acheté en jardinerie Gamm’vert (9,50€)

Vous avez apprécié ces 10 conseils pour cultiver et faire fleurir votre amaryllis ? N’hésitez pas aussi à parler de Jardipartage autour de vous et pourquoi pas à vous inscrire à la lettre d’information. Vous recevrez tous les 15 jours sur votre courriel les derniers conseils de saison publiés. Pratique et gratuit !

2 commentaires

  1. merci our les conseils de plantation et d’entretien de l’amarylis. Jai appris beaucoup de choses.

  2. Bravo pour cet article très complet, j’adore l’amaryllis et je trouve vraiment fascinant la rapidité et la force de sa végétation. Je ne connaissais pas ces astuces pour stimuler la reprise de la végétation et valoriser ainsi l’un de ses atouts. Ensuite, sa fragilité son coté vorace et les soins qu’il faut lui apporter. Il semblerait que cela vienne du grecs ancien “amaryssein” qui signifiait “resplendir”. Elle était représenté sous les traits d’une bergère, archétype de la belle femme mais indifférente à l’amour. Je trouve cela assez juste, elle resplendit on l’aime puis elle disparaît.

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>