Arbres de parcs

Tilleul de Henry, le plus petit de la famille

Le tilleul de Henry (Tilia henryana) est le plus petit des tilleuls, celui qui convient le mieux à un jardin de ville. Décoratif par ses jeunes pousses roses au printemps et visité par les insectes pollinisateurs pour ses nombreuses petites fleurs blanc crème en fin d’été, il s’agit aussi d’un arbre d’ombrage très efficace.

Ce qu’il faut savoir :

Nom botanique : Tilia henryana
Nom courant : Tilleul de Henry, tilleul asiatique
Famille : Tiliacées

Hauteur : Jusqu’à 10 m de hauteur pour 3 à 6 m de large, avec une croissance moyenne à rapide, mais plus lente que le tilleul classique.
Écorce : Grisâtre, elle se fissure avec le temps. Le tronc est souvent assez court.
Feuillage : Les feuilles caduques de 5 à 15 cm de longueur sont ovales, larges et en forme de cœur à la base. Elles sont portées par un long pétiole (2 à 4 cm). Elles présentent de nombreuses dents sur leurs bords, terminées par un long cil. De couleur rose orangé à la naissance, elles prennent une belle teinte verte veloutée en été avant de devenir jaunes en automne.
Floraison :  Tardives, les fleurs du tilleul de Henry ne s’épanouissent qu’en juillet, août ou septembre. Ces nombreuses petites fleurs blanchâtres sont réunies en grappes pendantes (des cymes) de 20 fleurs, parfois plus. Elles exhalent un subtil parfum de jasmin et sont mellifères.
Fruits : De petits fruits verts arrondis se forment après les fleurs. Ils deviennent grisâtres à maturité.

Exposition : Ensoleillée. Placez l’arbre en situation chaude dans les régions du Nord, à l’abri des vents froids l’hiver, desséchants l’été. Dans les régions plus chaudes, l’arbre apprécie plutôt une exposition mi ombragée. De plus, Tilia henryana ne tolère pas les embruns mais supporte bien la pollution des villes.
Sol : Le tilleul de Henry apprécie les terres ordinaires riches, consistantes, profondes, bien drainées, mais restant fraîches. Évitez de le planter en sol calcaire ou dans une terre trop argileuse, qu’il supporte plus difficilement.
Rusticité : Il résiste bien au froid jusqu’à -15°C.

tilia henryana
Feuilles ciliées en été © V.Proklov

Plantation du tilleul de Henry

Effectuez la plantation en fin d’automne à partir d’un arbre à racines nues ou en conteneur.

Choisissez un endroit au soleil, abrité des courants d’air froid. Prévoyez assez de place autour pour que les couleurs changeantes et la silhouette ramifiée de votre tilleul soient bien mises en valeur au bout de quelques années.

  • Creusez un trou 2 à 3 fois plus large et profond que la motte
  • Préparez un mélange de terre de jardin extraite avec ⅓ de compost et quelques poignées de terre de bruyère.
  • Enfoncez un tuteur en bois.
  • Mettez en place l’arbre au fond du trou sur un lit de gravier recouvert de 10 cm du mélange de terre. Positionnez-le pour que la base du tronc se retrouve légèrement au-dessus de la surface du sol.
  • Attachez l’arbre à son tuteur sans serrer pour ne pas étranger l’arbre.
  • Rebouchez sur les côtés avec le mélange de terre, compost et terre de bruyère. Tassez fermement avec la paume des mains.
  • Terminez en versant un arrosoir de 10 litres d’eau de pluie.

➥  Lire aussi : Plantation d’un pommier à fleurs

Entretien d’un Tilia henryana

Arrosage : Apportez de l’eau les deux premières années seulement, pour maintenir un sol frais et offrir les meilleures conditions de croissance, surtout en été.

Taille du tilleul : Laissez l’arbre prendre naturellement une belle forme arrondie et ramifiée surmontant un tronc assez court.

Les premières années, contentez-vous de supprimer les branches les plus basses gênant le passage.

Si besoin, le tilleul de Henry supporte bien un élagage plus important visant à réduire son volume. Il doit être pratiqué en fin d’hiver et la taille doit se limiter aux branches de faible section car le gros bois cicatrise mal.

Il est également possible de le tailler toujours au même endroit (en tête de chat) chaque année pour le contenir, à la manière d’un mûrier platane. Mais le tilleul ne fleurit alors pas.

Surveillez les jeunes pousses qui démarrent sur le tronc (les rejets). Supprimez-les le plus tôt possible.

Pucerons : Des colonies de pucerons s’installent sur son feuillage l’été. Ils produisent un miellat collant, généralement sans conséquence sur la santé de l’arbre.

tilleul henryana
Jeunes feuilles roses puis devenant vertes © W.Cutler

Comment utiliser le tilleul de Henry ?

Plantez-le en isolé sur une pelouse. Plus compact que le tilleul européen, le tilleul Henryana est plus adapté à un jardin de ville ou de taille moyenne. Veillez à l’installer assez loin d’une terrasse ou de canalisations pour éviter les dégâts possibles de ses racines sur le bâti.

Le tilleul de Henry est un arbre d’ombrage intéressant. Il forme rapidement un parasol naturel pour un coin repas ou au-dessus d’un parking, mais sa sensibilité aux pucerons peut devenir gênante en été.

L’une des meilleures plantes mellifères !

Comme tous les tilleuls, les fleurs de cette variété compacte sont nectarifères et parfumées. Elles attirent de nombreux insectes pollinisateurs. Le miel de tilleul, de couleur jaune ambré, est l’un des plus réputés pour ses vertus apaisantes.

Les fleurs séchées peuvent aussi être préparées en infusion.

Le saviez-vous ?

Cet arbre porte le nom du docteur Augustine Henry, un botaniste irlandais qui l’a découvert dans le centre de la Chine en 1888.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page