Arbres et arbustes

Pommier d’ornement, pommier à fleurs

De précieux petits fruits pour les oiseaux !

Superbes au printemps lorsqu’ils se couvrent d’une multitude de charmantes petites fleurs blanches, roses ou rouges, les pommiers d’ornement (Malus hybrides) sont des arbres faciles à vivre ! A l’automne, ils se parent d’une profusion de minuscules pommes décoratives. Un régal pour les yeux, mais aussi pour les oiseaux !

Qualités décoratives des pommiers à fleurs

Suivant le cas, les pommiers à fleurs ont un port étalé, semi-étalé ou forment une silhouette arrondie pouvant atteindre 4 à 6 m de hauteur pour 4 à 5 m de largeur. Ils se couvrent de feuilles ovales, d’un vert profond sur le dessus, plus grisé au revers.

Les petites fleurs s’épanouissent en bouquets denses au cours du printemps, en avril-mai. En fonction de la variété plantée, elles sont simples, semi-doubles ou doubles, de couleur blanche, plus rarement tirant vers le rose ou le rouge !

Les pommes miniatures qui leur succèdent arrivent à maturité en automne mais restent accrochées une grande partie de l’hiver sur les branches de l’arbre si les oiseaux ne s’en mêlent pas ! Leur coloris oscille entre vert, jaune, rouge et jusqu’au pourpre !

pommier d ornement
En février, les petits fruits de ce pommier d’ornement sont encore accrochés aux branches de l’arbre ® Jardipartage

Où planter un pommier d’ornement ?

A la fois peu exigeants et rustiques, les pommiers d’ornement poussent à peu près dans tous les sols du moment qu’ils ne sont pas trop secs l’été ou, a contrario, trop humides l’hiver.

Côté climat, si leur culture est largement possible partout en France, ils aiment le plein soleil mais tolèrent la mi-ombre.

Quand planter un pommier d’ornement ?

Plantez votre pommier d’ornement de préférence à l’automne ou pendant l’hiver si le sol n’est pas gelé et que le temps est doux. Vous pouvez encore le planter au cours du printemps, en particulier si vous l’avez acquis en conteneur, mais il faudra alors se montrer vigilant à son arrosage tout l’été car votre pommier à fleurs n’aura pas eu le temps de former suffisamment de nouvelles racines pour affronter sereinement et de manière autonome ses premières sécheresses estivales.

pommier a fleurs
Les pommiers d’ornement sont appréciés au printemps pour leurs superbes fleurs rosées en boutons, puis blanches © Capri23auto

Comment l’utiliser ?

Vous pouvez planter un pommier d’ornement de manière isolée, sur une pelouse. L’effet obtenu, en particulier au printemps pendant la période de floraison, sera superbe ! Cependant, le gabarit relativement réduit de ces arbres invite aussi à les planter au cœur d’un massif de vivaces où ils apportent un peu de hauteur et d’ombre. A leurs pieds, un parterre de bulbes printaniers (perce-neige, narcisses, tulipes…) est aussi du plus bel effet.

N’hésitez pas non plus à les inclure dans une haie libre, les oiseaux profiteront davantage des petites pommes !

Festin de rois !

Beaux en toutes saisons, les pommiers d’ornement sont aussi très utiles à la petite faune. Leurs fleurs mellifères attirent de nombreux pollinisateurs ; les petites pommes qui restent accrochées sur les branches presque tout l’hiver sont une source de nourriture pour les oiseaux. Pics, corneilles, grives, mésanges, rouges-gorges…en font leur festin, une fois que le gel les a attendries !

Maladies

Les pommiers d’ornement ne sont pas plus épargnés par les maladies que les autres rosacées, en particulier les poiriers et les pommiers à fruits. Le fléau principal porte le nom de feu bactérien. Cette maladie se manifeste au printemps, sur les nouvelles pousses qui se flétrissent et noircissent subitement. Certains nouveaux cultivars, à l’image d’Evereste, résistent mieux que des variétés plus anciennes.

Quand et comment tailler un pommier d’ornement ?

Les pommiers d’ornement n’ont pas besoin de taille pour fructifier. La plupart du temps, on pourra donc les laisser prendre naturellement forme en se contenant de supprimer le petit bois mort et les branches encombrantes ou tournées vers l’intérieur de la ramure.

Comme les variétés à fruits, on peut facilement les former puis les conduire en cépée (à réserver plutôt pour un massif), sur tige, ou même les palisser en espalier ou contre-espalier.

Dans tous les cas, si l’arbre est greffé,  taillez à ras très régulièrement les rejets issus du porte-greffe, soit au pied si le sujet est greffé au collet, soit le long du tronc s’il est greffé en tête.

Evitez les tailles trop importantes, elles font pourrir le bois.

Pour éviter la casse, tuteurez quelques branches généreusement fournies en fin d’été.

Variétés remarquables

Pommier d’ornement Evereste

C’est peut-être le plus connu et le plus généreux des pommiers d’ornement modernes ? (NDLR il s’agit d’une sélection de l’INRA). Ses qualités décoratives sont remarquables : de gros boutons de fleurs rosés dévoilent des pétales d’un blanc pur. A l’automne, les fruits qui en découlent sont presque rouges et restent suspendus aux branches de l’arbre jusqu’en février. Les couleurs jaunes du feuillage automnal embellissent le jardin. « Evereste » se montre résistant au feu bactérien. C’est, de plus, un excellent pollinisateur des pommiers à fruits !

Pommier d’ornement coccinella

Ses nombreuses et élégantes fleurs roses en bouquets laissent place à d’innombrables petits fruits rouge foncé. Ces atouts décoratifs sont renforcés par la beauté de son feuillage pourpre du printemps à l’automne !

pommier malus coccinella
Les fleurs très colorées de Malus coccinella font sensation ! © L.Moonlight

Pommier d’ornement Crittenden

Ses fleurs blanches teintées de rose en avril donnent des pommes rouges qui ornent l’arbre une bonne partie de l’hiver.

Pommier d’ornement Golden Hornet

L’une des variétés les plus lumineuses grâce à ses nombreux petits fruits jaune d’or.

Pommier d’ornement Red Jewel

Ce pommier d’ornement porte au printemps une profusion de fleurs blanches qui donnent des fruits d’abord orange puis, comme son nom l’indique, virent au rouge rubis !

Pommier d’ornement Comtesse de Paris

Sa belle floraison blanche en avril laisse place à de jolis fruits jaune-orangé particulièrement lumineux en automne.

Pommier Van Eseltine

Facilement identifiable à  sa silhouette caractéristique en « V », à ses boutons rouges s’ouvrant en bouquets de corolles roses semi-doubles, ce pommier d’ornement atteint 3 à 4 m de hauteur en 10 ans. Il produit lui aussi à l’automne des fruits décoratifs. Plantez-le au soleil, en terre pas trop sèche, même un peu fraîche.

Cette liste est loin d’être exhaustive tant les cultivars sont nombreux. Consultez cette liste de pommiers à fleurs pour aller plus loin.

Sur le même thème:

Cerisier du Tibet: une écorce décorative
Mûrier Platane: un parasol naturel à former

Mis à jour le Sep 20, 2020 @ 19 h 04 min

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page