Accueil » L'hiver » Comment tailler le Buddleia ?
taille buddleia

Comment tailler le Buddleia ?

Comment tailler le Buddleia ?
Partagez votre avis sur cet article !

Apprécié pour sa généreuse floraison en longues panicules parfumées et mellifères, le Buddleia (Buddleia davidii) ou arbre à papillons est un arbuste originaire des montagnes de Chine. Il fut rapporté sur le vieux continent au XIXème siècle par le père Armand David. Cet arbuste vigoureux, à feuillage caduc ou semi-persistant en fonction du climat, est capable d’étirer sa silhouette de plusieurs mètres par an. Certaines variétés se ressèment aussi naturellement, faisant de cet arbuste une espèce invasive. Il est en effet fréquent de le voir coloniser des friches sèches, rocailleuses ou les bords de routes et d’autoroutes. Au jardin, il est donc nécessaire d’entretenir l’arbuste et de le tailler chaque année, notamment dans le but de préserver une silhouette harmonieuse et pour garder un volume acceptable. Quand et comment tailler le Buddleia ?

Quand tailler le Buddléia ?

Les jolies panicules de fleurs de cet arbuste mellifère apparaissent sur le bois de l’année, en particulier au bout de ramifications secondaires portées par de longues branches. Compte tenu de ce mode de végétation, la taille du Buddleia doit être effectuée au plus tard avant le début de la reprise de la croissance printanière, c’est-à-dire entre fin février et mi-mars suivant les régions. Effectuez-la sous un beau soleil, hors période de pluie (les plaies risquent davantage de s’infecter quand le temps est humide) et une fois les plus grosses gelées hivernales passées. Une taille effectuée trop tard, en avril ou mai par exemple, lorsque l’arbuste est déjà en plein développement, aurait des effets néfastes sur la floraison à venir, la réduisant, et dans le pire des cas, privant carrément l’arbuste de ses fleurs.

Comment tailler le Buddleia ?

Dans le cas du Buddleia, on procède le plus souvent à un rabattage sévère. L’arbuste s’en accommode parfaitement dans la mesure où ses bourgeons sont capables de repercer très facilement sur le vieux bois.

quand doit on tailler un buddleia

La première année qui suit la plantation, l’idéal est de tailler les branches en fin d’hiver entre 50 et 70 cm du sol, ceci afin de créer des charpentières basses (des troncs) conservées par la suite d’années en années.

Les années suivantes, ramenez tous les rameaux qui se sont développés au cours de l’année précédente à une dizaine de centimètres de longueur.   Taillez au-dessus d’un bourgeon (le 3 ème ou le 4 ème) tourné vers l’extérieur de la silhouette, ceci afin d’éviter un enchevêtrement inextricable des longues branches qui s’étireront au printemps. Effectuez également une taille en biseau pour que l’eau de pluie ne stagne pas dans les plaies, limitant de ce fait les risques de maladies.

buddleia taille d hiver

N’hésitez pas non plus à supprimer en totalité quelques branches situées à l’intérieur de la ramure. Privées de lumières, leur développement serait de toute façon réduit.

Pour contenir davantage le Buddleia, certains jardiniers vont jusqu’à recéper l’arbuste chaque année. Il vaut mieux réserver cette taille drastique aux petits jardins, quand la place est limitée.

Enfin, n’oubliez pas de supprimer tous les rejets frêles qui partent de la souche pour concentrer les apports de sève sur les charpentières de l’arbuste.   

Pour résumer, je vous invite à regarder cette vidéo et à la partager à vos amis:

A propos de Bruno Nunez

Je m'appelle Bruno, je vis du côté de Pau et je suis celui qui partage à travers ces pages ma passion pour les plantes et l'univers du jardin. Des anecdotes, des histoires, des expériences, des portraits de plantes...bref, un peu de tout, autant du côté du potager que de l'ornement...Et bien sûr, du bio, rien que du bio !

4 Commentaires

  1. merci pour cet article . faut il procéder de la même façon pour le Deutzia ?

    • Bonjour Anne,

      Si votre Deutzia commence à prendre de l’âge (5 ans au moins), il faut le rajeunir un peu chaque année en supprimant à la base de 1 à 3 vieilles branches. Geste à effectuer en fin d’hiver (attendez début mars) Cela permet d’apporter davantage de lumière au centre de la ramure pour favoriser le départ de jeunes pousses. Il faut également raccourcir sévèrement toutes les branches qui ont fleuri au printemps dernier. Taillez-les de moitié environ, en sectionnant juste au-dessus d’une pousse latérale vigoureuse. C’est elle qui prendra le relais, se développant au printemps jusqu’à porter des fleurs en juin/juillet. Bonne journée

      • merci Bruno. Ici en Ile de France les jardins sont sous 10 cm de neige , c’est magnifique !!

        • C’est vrai, Anne, que les jardins sont magnifiques sous la neige. Et puis, cela permet d’avoir dessus un regard différents. Généralement, les jardiniers ont peur de la neige alors qu’elle est plutôt source de bienfaits. D’ailleurs, un proverbe dit “Neige de février vaut jus de fumier” 🙂 J’en avais parlé dans cet autre article.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.