Accueil » Jardiner » Les rudbeckies, de l’or dans les massifs…
rudbeckie fulgida jaune

Les rudbeckies, de l’or dans les massifs…

On peut difficilement se passer d’elles dans les massifs tant elles sont magnifiques. Les rudbeckies (Rudbeckia fulgida) focalisent le regard et illuminent longuement de leurs fleurs jaunes éclatantes un coin du jardin, voire une plate-bande entière. Peu exigeantes et faciles d’entretien, voilà des vivaces à adopter d’urgence, si ce n’est déjà fait !

Très populaires depuis une dizaine d’années, les rudbeckies forment d’imposantes touffes de feuilles au printemps d’où se dressent, au mois de juillet, de hautes hampes florales. De grandes fleurs au cœur noir (10 cm), en forme de marguerite, s’épanouissent alors sans discontinuer jusqu’aux premières gelées dans les régions françaises aux climats les plus propices.

Où installer les rudbeckies ?

Rudbeckies

Dans un massif bien exposé, à la mi-ombre ou même en plein soleil. Cette vivace n’a pas d’exigence particulière quant à la nature du sol et supporte sans problème une sécheresse estivale passagère. Elle peut être introduite à l’automne au jardin à partir de minimottes ou de godets.

Au bout de deux ou trois ans, lorsque la touffe s’est suffisamment développée, on peut la diviser, en début de printemps, en tranchant la motte d’un coup de bêche, et ainsi la multiplier facilement pour la propager dans de nombreux recoins du jardin.

Comment entretenir les rudbeckies ?

Très simple d’entretien, on se contentera lors de la belle saison de couper régulièrement les fleurs fanées pour maintenir et stimuler une floraison durable. En fin de saison et en climat doux, on rabattra sévèrement la touffe.

J’attends toujours pour ma part le début du mois de mars, les parties sèches offrant une bonne protection des racines contre le gel.

rudbeckia goldsturm entretienDes variétés au grand cœur…

De la classique mais robuste Rudbeckia fulgida speciosa, très florifère, à Rudbeckia maxima, aux feuilles plus larges et à la floraison éparse, le choix des variétés est vaste. J’ai personnellement un faible pour Rudbeckia laciniata, une vivace offrant des fleurs au séduisant cœur vert, et Rudbeckia fulgida goldsturm, pour ses soleils qui éclairent l'ombre.

Et pourquoi ne pas faire son choix également du côté des échinacées (Echinacea) ? De la même famille (Astéracées) que les Rudbeckies, les échinacées ont un cœur plus gros et des pétales retombants. Ils se déclinent en de très nombreux coloris : blanc, rose et jusqu’au surprenant rouge vif de la variété « Tomato soup » et se marient facilement entre eux ou aux rudbeckies pour composer de superbes massifs.

Les rudbeckies, de l'or dans les massifs…
Cet article vous a été utile ? Notez-le !

A propos de Bruno Nunez

Jardinier passionné depuis ma plus tendre enfance, je vous livre dans ces pages mes expériences réussies ou mes vrais échecs, des anecdotes, des astuces ou encore des infos pratiques,…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *