Accueil » Le potager » La roquette: culture et entretien
plante roquette

La roquette: culture et entretien

La roquette est une plante herbacée buissonnante et –disons-le- un brin envahissante, pouvant atteindre 20 à 30 cm de hauteur. Ses feuilles se consomment crues et sont utilisées comme condiment. Elles servent notamment à parfumer mescluns, salades de laitues plus fades et plats en sauce. Comment la cultiver au jardin ?

Roquettes sauvage, jaune, annuelle : quelles différences ?

culture roquette bioOn confond souvent la roquette annuelle (Eruca sativa) avec deux autres plantes qui lui sont proches.

La roquette vivace (Diplotaxis erucoides) se dote de feuilles plus découpées et un tantinet plus fortes que celles de la roquette annuelle. Elles se développent surtout à l’automne et au printemps, les périodes les plus enclines à leur consommation.

Quant à la roquette sauvage, roquette jaune ou riquette (Diplotaxis tenuifolia), elle se sème et se cultive entre mars et la fin de l’automne. Ses feuilles sont plus finement découpées et ont une saveur poivrée vraiment prononcée. La plante se couvre de fleurs jaunes à l’approche de l’automne et survit à l’hiver.

Quels sont ses besoins ?

La culture de la roquette nécessite un sol frais et fertile, riche en humus. Celui-ci doit être bien aéré, régulièrement désherbé. Pour germer, les graines semées en été doivent être protégés à mi-ombre tandis que les semis réalisés au cours du printemps gagnent à être exposés au soleil.

Quand et comment la semer ?

Le semis de la roquette se fait idéalement en mars sous abri, en place ou en godet, une fois les grosses gelées passées. Quelques plants suffisent aux besoins d’une petite famille.

Les jeunes pousses sont rapidement éclaircies à 10 cm puis arrosées régulièrement. La période de semis peut s’étendre jusqu’en septembre et être renouvelée 3 ou 4 fois dans l’année.  La roquette a en effet la fâcheuse tendance à monter très vite en graines. Peu arrosées, ses feuilles deviennent aussi rapidement trop piquantes.

culture roquette

Quel entretien ?

La culture de la roquette ne nécessite guère d’entretien mis à part des arrosages réguliers en période chaude qui permettent de retarder la floraison et préservent sa saveur et sa fraîcheur. Un désherbage de temps à autre est aidant, notamment pour lutter contre les nombreux semis spontanés.

chenille roquetteRavageurs et maladies

La mouche du chou et les altises sont les ravageurs principaux de la roquette. En période sèche, ces derniers criblent les feuilles de multiples petits trous. Comme ils détestent l’eau, un arrosage ou une pulvérisation sur les feuilles, tôt le matin et en début d’après-midi, permettent de les repousser.

Les nouvelles pousses de la roquette figurent également au menu des chenilles de la piéride du chou en début et au cours de l'été. Ces dernières peuvent alors occasionner de sérieux dégâts. Une pulvérisation de Bacille de Thuringe est efficace pour les éliminer. Il est aussi possible de mettre à l'abri les plantes en installant au-dessus des cultures des filets anti-insectes. 

La roquette: culture et entretien
Cet article vous a été utile ? Notez-le !

A propos de Bruno Nunez

Jardinier passionné depuis ma plus tendre enfance, je vous livre dans ces pages mes expériences réussies ou mes vrais échecs, des anecdotes, des astuces ou encore des infos pratiques,…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *