Arbustes caducs

La renouée du Japon

Une invasive qui donne du fil à retordre !

La Renouée du Japon (Fallopia japonica) fait partie de ces plantes qui colonisent tout : le jardin mais aussi le bord des chemins, des routes ou des cours d’eau. Inscrite sur la liste des plantes invasives, la renouée du Japon est capable de se développer et de se propager en un rien de temps, allant jusqu’à  empêcher la flore locale de s’épanouir normalement. Comment s’en débarrasser ?

Qu’est-ce que la renouée du Japon ?

Impossible d’y échapper ! Si cette plante arbustive ne s’est pas encore invitée dans votre jardin, vous l’avez sûrement déjà vue. Cette vivace de grand développement se caractérise par des tiges noueuses tachetées de rouge. Ses grandes feuilles vertes au pétiole rouge se terminent en pointe. Elle présente par ailleurs une jolie floraison composée de grappes blanches s’épanouissant du mois d’août au mois d’octobre. Envahissante, c’est peut dire ! Elle peut atteindre 2 à 4 mètres de hauteur.

La renouée du Japon prospère dans un sol frais à humide bénéficiant d’une exposition ensoleillée. Elle s’étend grâce à des rhizomes qu’il est primordial de contenir car le moindre fragment peut donner naissance à d’autres plantes !

renouee du japon gros sel
La Renouée du Japon est un bel arbuste qui cache bien son jeu ! ©Jardipartage

Comment s’en débarrasser ?

A l’image d’autres plantes invasives comme par exemple certains bambous, une fois établie, il est très difficile, voire presque impossible, de se débarrasser de la renouée du Japon tant elle s’étend vite. Agissez le plus tôt possible, dès le printemps, en arrachant et en brûlant toutes les tiges naissantes.

Si d’autres tiges sortent plus tard, fauchez-les systématiquement pour épuiser la souche et continuez de brûler les déchets produits. Plusieurs fauchages effectués au cours de la saison ne parviendront pas à bout de cette plante invasive mais cet acharnement, répété au fil des saisons et des années, finira par avoir raison de cette redoutable plante envahissante.

Histoire

Introduite en Europe au XIXème siècle pour être utilisée comme plante fourragère, la Renouée du Japon plut immédiatement dans les jardins pour son aspect ornemental. Mais elle s’échappa rapidement des lieux qu’on lui avait attribués pour coloniser les berges de nombreux cours d’eau. Aujourd’hui, elle est inscrite sur la liste des plantes invasives majeures.

Bâcher le sol

Une solide bâche noire agricole peut être déployée après le premier nettoyage de printemps pour empêcher son développement. Fixez-la solidement au sol avec des cavaliers. Privées de lumière, les tiges de la renouée seront contenues. Si la technique est efficace, elle est parfois mise à mal par le caractère drageonnant de la plante, ses tiges étant capables de sortir de terre parfois loin de la bâche ! C’est la raison pour laquelle il faut couvrir une surface importante, y compris bien autour de la seule zone occupée par la renouée.

comment eliminer renouee du japon
Une fois bien installée, la Renouée du Japon est presque indélogeable ! Une vraie peste ©ardipartage

Une élimination à coups de désherbants chimiques ?

Les désherbants chimiques n’ont que peu de prise sur cette plante de fort développement. Alors, à moins de vouloir gaspiller votre argent, oubliez ces produits ! Seule l’huile de coude et une grosse dose de persévérance (eh oui, il faut être honnête !) vous permettront de l’éliminer définitivement !

Peut-on utiliser du gros sel ?

Si le gros sel est un poison pour nombre de plantes (y compris pour la renouée du Japon) à forte dose dans le sol, il devient un polluant de premier ordre ! L’utilisation du sel comme désherbant est donc redoutable mais sachez que vous condamnez la parcelle sur laquelle vous l’épandez puisque plus rien, ou presque, ne poussera derrière ! Ne comptez pas y installer votre premier potager !

2 commentaires

  1. Bonjour. Serait il possible d être mit en contact avec vous car j ai un problème similaire dont je ne trouve pas solution.
    En vous remerciant d avance.
    Hannibal Bizimana

  2. Bonjour,
    J’ai réussi à me débarrasser de la renoué du japon!
    J’ai fait construire une maison sur un terrain partiellement occupé par la renoué (approximatif 200 à 300 m2 envahis).
    J’ai réceptionné la maison à l’automne et tout le terrain avait été brassé. Sachant qu’il y avait la renouée du Japon, je n’ai pas fait intervenir de jardinier avec des engins. J’ai tout fait à la main et j’ai mis du gazon partout afin de ne pas disperser encore plus les tiges et racines de renoué qui étaient dans la terre. Au printemps suivant dés que la renoué a commencé a pousser, tous les 7 à 14 jours j’ai ramassé toutes les pousses de renouée dans un sac plastique en cassant la tige à ras de terre avec mes mains. J’ai fais ça toute l’été! La tonte du gazon je la faisait uniquement une fois les pousses de renoué ramassées. Très souvent j’ai fait du mulching. Je me suis dit qu’une plante ne peut pas vivre sans feuilles. Effectivement j’ai eu raison. L’année suivante j’ai du avoir maximum 5 pousses qui sont disparues au bout de 2 à 3 coupes à ras de terre. Cette année c’est la troisième et j’ai eu une seule pousse de renouée. Je pense qu’on peut considérer que je me suis débarrassé de la renouée .

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page