Automne au jardinPotager bio

Panais: récolte et conservation

Qui oserait réaliser un pot-au-feu alsacien sans panais ? Sans doute personne !

Le panais (Pastinaca sativa) est un légume racine peu cultivé dans nos potagers ; et pourtant ce colosse parfumé dispose de nombreuses qualités. Semé au bon moment, au cours du printemps, il pousse bien dans la plupart des types de sols, et offre de longues et grosses racines au goût particulièrement intéressant. Il est aussi peu sujet aux maladies, et se conserve très bien en terre durant l’hiver. Son seul « défaut », c’est finalement la faculté germinative de ses graines : après 2 ans, plus la peine d’essayer de le semer, très peu de graines lèveront…

Quand le récolter et comment le conserver ?

Comment conserver mes panais récoltés ?

La période d’arrachage et de conservation des panais dépend de la région. Elle démarre dès la fin du mois d’août et peut se poursuivre une grande partie de l’hiver en climat doux.

Le climat est particulièrement froid l’hiver

Il faut alors, avant les premières grosses gelées, déterrer vos panais à l’aide d’une fourche-bêche, et les stocker dans un silo rempli de sable par exemple, dans un garage ou une cave. Évitez les endroits où il gèle. Les panais se conserveront dans ces conditions plusieurs mois.

Le climat est doux

Vous jardinez sous un climat classique, où l’hiver est froid sans pour autant que les températures descendent trop souvent en dessous de -5 degrés ? Vous pouvez alors laisser vos panais en terre, il s’y conserveront très bien, mis à part si vous avez de gros problèmes de rongeurs. Le panais est le plus rustique des légumes !

Récolter après les premières gelées

Dans tous les cas, je vous recommande d’attendre que le gel soit passé sur vos panais avant de commencer à les consommer. Le froid provoque en effet une réaction chimique dans les panais, et ces derniers voient leur taux de sucre augmenter : parfait pour le gourmet qui apprécie le goût si particulier de ce légume oublié !

Tags

Guillaume Desfaucheux

Rédacteur et jardinier dans le domaine de l'agro-écologie, je transmets ma passion au travers de Jardipartage et de la revue le Potager permacole que je fais vivre.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer