Accueil » L'été » La consoude, un concentré de bienfaits
purin de consoude fabrication

La consoude, un concentré de bienfaits

La consoude, un concentré de bienfaits
Partagez votre avis sur cet article !

La consoude bocking 14 (famille des boraginacées, genre Symphytum) est un hybride obtenu à partir de consoude officinale, largement présente en France, et de consoude de Russie.  Le cultivar bocking 14 est intéressant au jardin car il se montre moins envahissant que les autres consoudes.

Très productive et résistante aux maladies, la consoude est  une plante phare du jardinage naturel. Elle se repique au printemps et se multiplie très facilement en prélevant des jeunes pousses dès leur apparition à la mi-mars.

On utilise essentiellement les feuilles fraîches coupées. La consoude supporte ainsi 2 à 3 coupes par an entre mai et octobre.

La consoude, couvre-sol bénéfique

La consoude produit beaucoup de feuilles. C’est donc d’abord un couvre-sol très intéressant pour les massifs au soleil ou à la mi-ombre.

Ses feuilles séchées peuvent être étendues comme paillis, au pied des salades par exemple pour en améliorer le rendement.

Les feuilles fraîches mélangées au tas de compost accélèrent le processus de décomposition. La consoude est ainsi un activateur de compost naturel.

Fleurs symphytum officinale

Le purin de consoude

Son  système racinaire puissant s’enfonce en profondeur, ce qui permet à la plante de prélever  une grande quantité d’éléments minéraux auxquels les autres plantes ne peuvent pas accéder. Ces oligo-éléments sont par la suite stockés en quantité dans les feuilles.

Pour fabriquer du purin de consoude, la recette est sensiblement la même que celle du purin d'ortie. Hachez grossièrement au sécateur 10 kg de feuilles fraîches que vous plongez dans 10 litres d’eau de pluie. Une semaine de fermentation est nécessaire pour obtenir un jus brun, très riche en calcium, fer, magnésium, bore, manganèse et zinc. Ce jus s’utilise en arrosage, dilué à 10%/20% (1 à 2 volumes d’extrait pour 9 à 8 d’eau) sur les semis, les plantes repiquées mais aussi au pied des gourmandes (tomates, aubergines, poivrons, poireaux…)

consoude au jardin

 

Les racines de la consoude

Les racines écrasées fournissent une purée blanche qui agit sur la peau comme baume cicatrisant (sur les gerçures, brûlures superficielles et petites coupures). Ce baume peut se congeler dans l’optique de l’utiliser aussi comme produit de cicatrisation au jardin, pour soigner les plaies des tailles sur les arbres fruitiers.

A propos de Bruno Nunez

Je m'appelle Bruno, je vis du côté de Pau et je suis celui qui partage depuis début 2013 à travers ces pages ma passion pour les plantes et l'univers du jardin. Des anecdotes, des histoires, des expériences, des portraits de plantes...bref, un peu de tout, autant du côté du potager que de l'ornement...Et bien sûr, du bio, rien que du bio !

1 commentaire

  1. bonjour la comunauté …si un amateur a trop de consoude dans son terrain ..je suis preneuse ou faire unn échange …mais de la consoude sauvage ..merci flores.mimosa@yahoo.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *