Plantes fleuries et vivaces

Pot En Plastique Ou En Terre Cuite: Avantages et Inconvénients

Pour beaucoup, cultiver des plantes en pot est la seule alternative pour disposer de verdure chez soi lorsqu’on n’a pas la chance d’avoir un jardin. Pour d’autres, c’est une solution esthétique pour décorer son intérieur, mais pour que les plantes puissent bien s’épanouir, le choix de leurs contenants est essentiel.

Sur le marché, vous avez principalement le choix entre le pot en plastique ou en terre cuite. Ces derniers constituent la meilleure option pour assurer une bonne santé à vos végétaux.

​Les pots en terre cuite pour une meilleure santé des plantes

La poterie en terre cuite est conçue à partir d’argile moulée pour être ensuite durcie et formée définitivement en la chauffant à très haute température.

Opter pour un pot en terre cuite, c’est avant tout faire le choix d’un matériau naturel, apportant beaucoup de charme à votre maison. Vous pouvez opter pour des pots de couleur naturelle ou personnalisée vernissés, comme les jolis pots de MonPotDECO, qui protègent en même temps vos plantes du gel et des UV.

Des pots aux vertus thermorégulatrices

Un pot en terre cuite assure en effet un rôle de régulation de la température. Il va ainsi protéger les racines du chaud comme du froid, quelle que soit la saison. Leur porosité naturelle permet aussi à l’air et à l’eau de circuler, favorisant un épanouissement optimal.

En raison de cette porosité, le pot en terre cuite est le choix adapté pour des plantes ne supportant pas d’avoir des racines longtemps trempées dans l’eau, car elle permet une évaporation importante. En revanche, il faut s’assurer de ne choisir que des pots percés au fond pour éviter qu’un trop-plein d’eau n’asphyxie vos plantes.

Leur poids constitue un avantage autant qu’un inconvénient. Les gros pots en terre cuite sont certes difficiles à déplacer, mais ils sont aussi plus stables, ce qui est particulièrement pratique pour les plantes au feuillage important pouvant faire basculer le pot sous l’effet du vent.

pot en plastique ou pot en terre
© Jardipartage

​Les inconvénients de la terre cuite

Outre leur poids, les pots en terre cuite peuvent aussi être plus fragiles. Contrairement à du plastique, le matériau se brisera sous l’effet d’un gros choc. Ils peuvent aussi présenter des taches ou des traces de champignons avec le temps, du fait d’une importante proportion de sels solubles dans certains types de terres, qui vont être absorbés par la terre cuite.

Les engrais ou le calcaire de l’eau d’arrosage peuvent aussi laisser des dépôts organiques, pouvant entraîner des variations de teintes et de couleurs. Malgré tout, ces petits défauts peuvent contribuer à apporter un aspect patiné et de l’authenticité aux pots. Et il est possible de les prévenir et d’y remédier avec un traitement adapté. Les pots en terre cuite ont aussi la réputation d’être chers. Mais en réalité, on en trouve à tous les prix, à partir de quelques euros seulement.

Les pots en plastique sont-ils à bannir ?

Les pots en plastique offrent aussi des avantages certains, étant notamment plus légers et offrant une grande diversité de couleurs. Ils peuvent aussi coûter moins cher, dépendant de leur qualité. En revanche, ils ne sont pas très indiqués pour assurer la santé des plantes. En effet, ils n’assurent aucune régulation thermique comparés aux pots en terre cuite. En hiver, vos plantes en extérieur peuvent geler, car la motte subira constamment le froid. Ces pots sont aussi contre-productifs en été puisque le matériau a tendance à retenir voire amplifier la chaleur.

Ils ne sont pas adaptés pour la majorité des plantes, sauf pour celles qui apprécient l’humidité et la chaleur. C’est le cas des plantes tropicales, aquatiques, marécageuses ou encore des plantes carnivores. Attention, les pots de couleurs sombres peuvent faire monter rapidement la température lorsqu’ils sont exposés au soleil, ce qui peut brûler les racines.

Il n’y a pas non de plus de grandes différences en matière de longévité entre un pot en plastique et un pot en terre cuite. L’un comme l’autre peut se casser avec le temps, les chocs ou encore le manque d’entretien. Mais la nocivité de fabrication et de recyclage du pot en plastique constitue l’une des raisons poussant les personnes à se tourner davantage vers un matériau naturel comme la terre cuite.

​Des pots en terre cuite qui durent plus longtemps

La durée de vie des pots en terre cuite et l’altération de leur aspect dans le temps constituent des freins à l’achat pour de nombreux amateurs de jardinage. Or, il est possible d’optimiser la longévité de vos pots en terre cuite grâce à un bon entretien.

Pour maintenir leur aspect dans le temps, n’hésitez pas à les nettoyer avec l’eau de javel diluée puis à les rincer abondamment. Ce geste vous permettra d’éliminer les bactéries. Pour un pot neuf, mouillez-le entièrement dans un bain d’eau non calcaire avant son utilisation. Vous pourrez pour cela utiliser de l’eau de pluie. L’idée est de le gorger d’eau pour être moins sensible au froid et à la chaleur. Après avoir fait sécher votre pot, utilisez un chiffon imbibé d’huile d’olive ou de tournesol pour le passer sur toute la surface afin de le protéger et lui donner un bel aspect brillant.

Il est également conseillé de faire tourner régulièrement vos pots en extérieur afin qu’ils puissent être à la fois exposés au nord et au sud. Une exposition permanente au nord favorise le développement des mousses. Il faut aussi s’assurer que les trous de drainage ne soient pas bouchés pour que l’eau puisse s’écouler correctement et éviter les risques de gel et de fissure. Il suffit pour cela de surélever légèrement vos pots.

Enfin, pour les dépôts de calcaire dont peuvent faire l’objet les pots en terre cuite, vous pourrez vous en débarrasser en les brossant régulièrement. Ces dépôts disgracieux apparaissent avec le temps, surtout si vous utilisez de l’eau calcaire pour l’arrosage, mais si vous utilisez l’eau de pluie, le problème ne se posera pas. Une autre solution consiste aussi à tremper le contenant dans un mélange d’eau et de vinaigre blanc pour en éliminer le calcaire plus facilement au brossage. Vous pourrez le faire lors du rempotage par exemple.

Sur le même thème:

Conseils avant l’achat de plantes en conteneur

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page