Accueil » Le potager » La ciboulette: une popularité on ne peut plus méritée !
planter ciboulette

La ciboulette: une popularité on ne peut plus méritée !

La ciboulette: une popularité on ne peut plus méritée !
Partagez votre avis sur cet article !

Rustique, facile à cultiver, la ciboulette jouit d’une grande popularité auprès des jardiniers. Également appelée civette ou « appétits », cette petite aromatique cousine de la cive est une plante de choix à cultiver en bordure de potager, en pot ou jardinière installés sur le rebord de la fenêtre de la cuisine, pour en disposer à tout moment. Quand et comment la semer ou diviser une touffe existante pour la multiplier ?

Vivace, la ciboulette pousse en touffes de fines feuilles aromatiques à la saveur d’oignon frais. En fin de printemps, d’élégants pompons roses de fleurs très mellifères coiffent ses touffes compactes. A l’approche de la mauvaise saison, la plante entre en repos, son feuillage se dessèche et disparaît complètement.

Où la cultiver ?

La ciboulette aime les sols frais, fertiles et le plein soleil. Autant alors allier l’utile à l’agréable ! Installez-la en bordure de potager, en compagnie de fraisiers avec lesquels elle fait bon ménage. En pleine terre, elle se plaît aussi au pied des fruitiers, sans pour autant les concurrencer.

En pot ou jardinière

Sur le rebord d’une fenêtre ou sur un balcon, idéalement à proximité immédiate de la cuisine. Plantez la ciboulette dans un pot de 20 cm de diamètre ou dans une grande jardinière. Pour constituer un joli capharnaüm  de plantes aromatiques (thym, romarin, sarriette, origan…), préparez un mélange à parts égales de terreau de plantation classique et de terre de jardin. Drainez surtout convenablement le fond du contenant au moyen d’un lit de gravier.

semer ciboulette en pleine terre
Peu exigeante, la ciboulette est facile à semer, idéale en bordure du potager ou d'une allée. Fin juin, elle épanouit ses belles fleurs en pompons.

Comment semer la ciboulette ?

Peu pratiqué en raison de la facilité à la diviser, le semis de ciboulette est néanmoins très simple à effectuer. Courant avril :

  • Préparez le sol d’accueil : réduisez les mottes, émiettez la terre et enrichissez de compost.
  • Creusez un sillon peu profond le long d’un cordeau.
  • Semez les petites graines puis recouvrez de terre fine et sèche. Plombez avec le dos du râteau.
  • Arrosez en pluie fine, sans détremper.

La germination est un peu longue, environ 15 jours, aussi, pensez à maintenir la terre humide.

Après la levée, surveillez les invasions de petites limaces qui se régalent des jeunes plantules.

Comment diviser la ciboulette ?

La division est le moyen le plus classique, mais aussi le plus rapide, de multiplier cette herbe aromatique. En mars/avril, ou en octobre :

  • En faisant levier avec la fourche-bêche ou à l’aide d’une pelle transplantoir, retirez complètement une belle motte pourvue de nombreuses racines.
  • Faites une entaille sur le milieu à l’aide d’un couteau puis démêlez soigneusement les brins de ciboulette et les racines avec les mains.
  • Repiquez immédiatement ailleurs chaque éclat, à 20 cm de distance, sans enterrer le collet, dans une terre désherbée et enrichie de compost mûr.
  • Terminez par un arrosage copieux.

Quel entretien prévoir ?

Comme toutes les autres alliacées, la ciboulette se contente des qualités nutritives initiales du sol, il est donc inutile de lui apporter un quelconque engrais.

Pour favoriser la production de davantage de feuilles, certains jardiniers n’hésitent pas à couper les fleurs en pompons dès qu’elles se forment. Cela prive toutefois les insectes d’une source de nourriture, eux qui raffolent des petites fleurs violettes des ciboulettes.

Un binage et un désherbage réguliers sont nécessaires. Les mauvaises herbes, en particulier le pissenlit, prennent souvent racine au cœur des touffes de la ciboulette et sont tenaces à déloger.

Les arrosages sont inutiles, sauf en période très sèche. Pour conserver les pieds au frais tout l’été, un paillage est profitable. Attention car, à l’inverse, des excès d’eau ou un sol trop compact font pourrir la ciboulette !

Quand et comment récolter la ciboulette ?

De mars  à octobre, en fonction des besoins, coupez aux ciseaux les feuilles nécessaires sur la moitié de leur hauteur, de préférence tôt le matin. Jamais plus, pour ne pas épuiser la plante !

Une saveur d’oignon frais

Les fleurs de la ciboulette se consomment aussi. Elles ont une saveur plus forte que les feuilles. Utilisez-les pour relever les salades et apporter des notes colorées.

Les feuilles très finement ciselées agrémentent les viandes blanches, les crudités, les omelettes…

A propos de Bruno Nunez

Je m'appelle Bruno, je vis du côté de Pau et je suis celui qui partage à travers ces pages ma passion pour les plantes et l'univers du jardin. Des anecdotes, des histoires, des expériences, des portraits de plantes...bref, un peu de tout, autant du côté du potager que de l'ornement...Et bien sûr, du bio, rien que du bio !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.