Plantes grasses

10 plantes grasses résistantes au gel

La culture en extérieur des plantes grasses (cactus et succulentes) ne se limite pas aux régions du pourtour méditerranéen. Quelques espèces résistent à de brèves périodes de gel, comme les agaves, les oponces, les Yuccas… Ces plantes supportent aussi des climats plus frais et arrosés, à condition de leur offrir une situation favorable : un sol parfaitement drainé et un coin du jardin jouissant d’un microclimat.

Agave

Originaires du Mexique et des Etats-Unis, les agaves (image de couverture) forment une rosette de grandes feuilles charnues. Les plus anciennes d’entre elles, sur le pourtour, sont retombantes. Les plus jeunes, au centre, ont un port dressé.

Toutes ces plantes grasses ont la particularité de porter un aiguillon acéré au bout de leurs feuilles. Par mesure de précaution, en particulier si le jardin est fréquenté par de jeunes enfants, il vaut mieux les supprimer.

Les agaves résistent bien au gel et au froid : jusqu’à -2 à -5°C, parfois plus (-8°C) lorsqu’ils sont installés au soleil et dans une terre drainante (sable, terreau et terre de jardin par tiers).

Naturalisés sur le pourtour méditerranéen, leur culture en terre est possible dans tout le Sud, le long du littoral Atlantique également, jusqu’à l’intérieur des terres si le climat reste océanique.

Yucca

Originaires du continent américain, les Yuccas appartiennent à la famille des Agavacées. Ils forment une rosette de feuilles dressées, parfois retombantes, étroites, élancées. Comme les agaves, ils portent une pointe redoutable à leur extrémité.

La floraison spectaculaire, en panicules de grosses clochettes blanc crème, est toujours très attendue. Elle survient au cours de l’été et se prolonge parfois jusqu’au début de l’hiver.

Les Yuccas figurent parmi les plantes grasses les plus résistantes au gel. Peu exigeants, ils supportent -10 à -12°C quand ils sont plantés en terre.

plantes grasses resistant au froid
Opuntia © Jardipartage

Opuntia

Originaires de l’ensemble du continent américain, les Opuntias correspondent à la famille du figuier de barbarie, un cactus naturalisé sur l’ensemble des rivages méditerranéens dont on consomme les délicieux fruits épineux.

Les oponces développent de grandes tiges charnues et aplaties, les raquettes, couvertes de redoutables aiguilles qui s’accrochent à la peau.

Installés en terre drainante, au soleil, ils sont résistants au froid jusqu’à-8/-10°C et poussent vite, pouvant former un arbuste décoratif de 3 m de hauteur, avec un tronc à la base.

A lire aussi:

Les conseils de culture du figuier de Barbarie

Sédum

Il existe une grande diversité de ces plantes succulentes originaires du Mexique. La plupart des sédums, aussi connus sous le nom d’orpins, sont des plantes basses tapissantes que l’on installe en rocaille, au-dessus d’un muret, ou en pot.

Mais d’autres, plus grandes, à l’image du superbe Sedum spectabile (orpin d’automne) forment des feuilles charnues, épaisses, se couvrant de fleurs mellifères à la fin de l’été.

Les Sédums sont généralement rustiques jusqu’à -5°C, à condition que la terre soit bien drainante. Les variétés tapissantes gardent leur feuillage toute l’année alors que les parties aériennes des plus grandes sèchent et renaissent de la base au printemps.

cactus resistant au froid
Echinocactus en fleurs © Jardipartage

Echinopsis

Originaire du continent sud-américain, ce cactus forme une boule ou un petit cierge pouvant mesurer 2 à 75 cm de hauteur et pourvu de 9 à 20 côtes.

Ses grandes fleurs rose pâle, en formes de trompettes velues, sont aussi superbes qu’éphémères. Elles s’ouvrent l’espace de quelques heures seulement, la nuit ou dès la levée du jour suivant le genre.

Ces plantes grasses résistent au gel jusqu’à -2/-5°C. Elles ont besoin d’une forte luminosité pour bien fleurir mais redoutent le soleil direct l’été : plantez-les à mi-ombre, dans une terre parfaitement drainée.

plantes grasses exterieur resistant au gel
Dasylirion © Jardipartage

Dasylirion

Cette plante exotique, également originaire du Mexique et du Sud des Etats-Unis, forme une spectaculaire boule de feuilles rayonnantes. Longues de près d’1 mètre, dentées sur leurs bords, elles sont garnies d’un toupet de fibres courtes sur l’extrémité.

La hampe florale, en panicules blanches, s’élève à plus de 2 mètres au-dessus de la touffe de feuilles.

Le Dasylirion résiste au froid jusqu’à -5/-8°C, mais il a besoin de conditions de culture proches de son milieu naturel : soleil, forte chaleur et terre aride.

plantes grasses resistant au gel
Aeonium et sédums © Jardipartage

Aeonium, artichaut des Canaries

Au fil des ans, l’artichaut des Canaries forme un petit arbre décoratif. Ses feuilles succulentes vertes, pourpres ou presque noires suivant la variété, s’épanouissent en rosette au bout des branches. Elles peuvent atteindre 20 cm de diamètre. La floraison, en panicules jaune d’or, intervient au printemps.

L’Aeonium est plus fragile et ne résiste généralement pas au gel (0 à -2°). Il a donc besoin d’un emplacement protégé pour s’épanouir en extérieur. Il apprécie une exposition au soleil toute l’année, sauf l’été, une saison qui correspond à sa phase de repos et au cours de laquelle il referme ses rosettes de feuilles.

Nolina, Beaucarnea

Peu rustique, cette plante grasse ne peut être cultivée en extérieur que sur le littoral méditerranéen, dans les régions où le gel reste exceptionnel.

Elle forme un tronc épais, à l’écorce ridée, portant à l’extrémité de branches fines de belles touffes de feuilles vertes en rubans.

La floraison est impressionnante sur les sujets adultes, formant un coussin blanc crème nappant le dessus des feuilles.

Crassula, arbre de Jade

Originaire d’Afrique du Sud, le Crassula forme au fil des ans un arbuste ramifié ressemblant à un bonsaï. Ses feuilles charnues et arrondies se gorgent d’eau pour mieux résister au manque d’eau.

Après quelques années de culture, de nombreuses petites fleurs blanches en étoile s’épanouissent au cœur de l’hiver, à contre-courant des périodes de floraison habituelles.

Peu rustique et gélif (0°C), le Crassula a besoin, ailleurs que sur le littoral méditerranéen, d’un emplacement chaud et sec, et d’une protection hivernale contre le froid et l’humidité.

cactus exterieur qui resiste au froid
Echinocactus © Jardipartage

Echinocatus, coussin de belle-mère

Le surnom donné à ce cactus rond témoigne du peu d’affection généralement porté à la belle-mère. De l’autre côté de la Manche, les Anglais préfèrent l’appeler tonneau d’or. Originaire du Mexique, l’Echinocactus forme une tige unique en boule, hérissée de nombreuses côtes, chacune surmontée de piquants.

De petites fleurs jaunes s’épanouissent au sommet du coussin des plantes âgées mais il faut s’armer de patience avant de pouvoir les contempler, au moins une dizaine d’années.

L’Echinocactus ne résiste pas au gel. Il peut être planté en extérieur, au soleil et dans une terre parfaitement drainée, mais uniquement dans les régions où les températures restent positives, car il est gélif.

Sur le même sujet:

Quand et comment rempoter une plante grasse ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page