Arbustes caducs

Physocarpe à feuille d’obier, Physocarpus opulifolius

Apprécié pour son feuillage décoratif, le physocarpe est un arbuste voisin des spirées du Japon, malheureusement moins connu. Utile aux pollinisateurs mais aussi aux oiseaux, cet arbuste à feuillage diversement coloré selon les moments de l’année offre des teintes allant du jaune au pourpre selon les variétés.

Ce qu’il faut savoir :

Nom botanique : Physocarpus opulifolius
Nom courant : Physocarpe, physocarpe à feuille d’obier
Famille : Rosacées
Origine : Amérique du Nord. Il a été introduit en Europe en 1687.

Hauteur : Jusqu’à 3 m de hauteur en haie libre, mais généralement 2 m à 2,50 m pour 1 m à 3 m de largeur. L’arbuste pousse vite et prend un port buissonnant arrondi, assez compact.
Écorce : Nuancée de beige, d’ocre et de brun rougeâtre, l’écorce est décorative en hiver. Elle s’exfolie au fil des ans.
Feuillage : Caduc. Les petites feuilles à 3 lobes, dentelées, jaunes, vert clair ou pourpres selon les variétés, ressemblent à celles de la viorne boule de neige (Viburnum opulifolius), d’où le nom botanique de l’espèce.
Floraison :  Les petites fleurs blanches, groupées en corymbes plats, s’épanouissent entre mai et juillet au bout des branches. Cette floraison dure 15 jours environ.
Fruits : Des petits fruits boursouflés, d’abord verts, puis rouge vif en automne, succèdent aux fleurs pendant l’été (août). Ils restent longtemps accrochés aux branches de l’arbuste, parfois tout l’hiver, s’ils ne sont pas mangés par les oiseaux.

Exposition : Une exposition plein ouest au soleil ou à la lumière est nécessaire pour avoir un feuillage pourpre intense. La mi-ombre est tolérée mais les couleurs sont alors plus ternes. Evitez une exposition plein Sud ou Sud-Ouest.
Sol : Peu exigeant, Physocarpus opulifolius pousse bien dans tous les types de sols riches, même un peu calcaires, du moment qu’ils restent frais l’été.
Rusticité : Il résiste parfaitement au froid jusqu’à -30°C mais est sensible à de trop fortes chaleurs.

Plantation du Physocarpus opulifolius

Peu exigeant, le Physocarpe pousse dans tous les sols mais planté dans une terre trop calcaire, il peut présenter des signes de chlorose.

Plantez-le en automne à partir d’un arbuste en conteneur. Mélangez à la terre extraite du fumier de cheval bien décomposé.

Choisissez une exposition légèrement à l’ombre : vous obtiendrez ainsi des couleurs plus intenses chez les variétés dorées.

Evitez un emplacement trop chaud, le soleil fort abîme le feuillage.

physocarpe rouge
Physocarpus opulifolius Diabolo, Dart’s gold et rouge « Lady in Red » © L.Enking

Quel entretien du Physocarpe effectuer ?

Arrosage : Maintenez la terre fraîche le temps de l’installation de l’arbuste, les 2 ou 3 premières années. Par la suite, il n’est plus nécessaire d’arroser qu’en période de sécheresse ou de canicule, même si le physocarpe supporte parfaitement une période sèche plus marquée.

Taille : Laissé libre de pousser, le physocarpe atteint 2,50 m à 3 m en tous sens et peut devenir encombrant. Chaque année, après la fin de la floraison, enlevez entièrement quelques branches âgées. Il faut les rabattre au niveau du sol.

Vous forcerez ainsi l’arbuste à faire de nouveaux rameaux qui porteront les futures fleurs.

Supprimez aussi les branches qui se croisent, malformées et celles qui déséquilibrent la silhouette de votre Physocarpus.

Maladies : Le physocarpe n’est pas vraiment sensible aux maladies. Surveillez les insectes parasites classiques. Les feuilles sèchent parfois à cause du soleil trop fort.

Variétés de Physocarpus opulifolius

Pendant longtemps, les physocarpes ont été rattachés aux spirées, avant de former une famille à part entière.

Les différentes variétés, assez peu nombreuses, ont été sélectionnées pour la beauté de leurs teintes et de leur feuillage.

Physocarpe à feuille d’obier Dart’s gold

Cette variété classique est essentiellement appréciée pour son feuillage lumineux et ses fleurs blanches. Les feuilles naissent jaune d’or au printemps, puis verdissent en été avant de virer au rouge ocre en automne.

Plus délicat que les autres, le feuillage de cette variété préfère une exposition au soleil non brûlant, mais les feuilles restent jaunes plus longtemps si l’emplacement choisi est baigné de lumière.

Hauteur : 1,20 m, croissance moyenne

physocarpus opulifolius diable d or
Physocarpus opulifolius diable d’or © P.Stevens

Physocarpus opulifolius Angel gold

Plus haute et volumineuse que Dart’s gold, cette belle variété se couvre d’un feuillage jaune citron au printemps, rehaussé d’un élégant liseré cuivré. Autre avantage par rapport à la variété précédente, son feuillage perd un peu de son éclat en été mais il reste doré. Un arbuste vraiment superbe !

Hauteur : 1,5 m à 2 m

Physocarpus opulifolius Diable d’or

Obtenue par les pépinières Minier au début des années 2000, cette variété a immédiatement connu un grand succès. Il faut dire qu’il s’agit probablement du plus beau des Physocarpus. Née d’un croisement entre les variétés Dart’s gold (doré) et Diabolo (pourpre), Diable d’or reprend en fait le meilleur de ses parents, à savoir, des feuilles pourpres, presque noires, au printemps, qui évoluent lentement vers des coloris cuivrés en été et un joli port buissonnant.

Hauteur : 1,5 m à 2 m

Physocarpus opulifolius Diabolo

Les feuilles pourpres très sombres de cette variété, deviennent presque noires en milieu d’été. Elles virent en automne vers des teintes orangées ou cuivrées avec de jolis reflets. Diabolo est aussi très intéressant pour ses boutons de fleurs rouges.

Hauteur : 1,5 m à 2 m

physocarpus opulifolius diabolo
Physocarpus opulifolius diabolo © F.D.Richards

Quels arbustes associer aux physocarpes ?

Les physocarpes à feuilles d’obier peuvent être plantés en haie fleurie décorative, libre ou taillée, en compagnie d’arbustes à feuillage vert pour offrir un contraste saisissant de couleurs. Choisissez des arbustes fleuris au même moment, en juin et juillet, comme les spirées japonaises, très proches.

Les variétés récentes plus compactes comme All Black (Minier, hauteur d’environ 1m) peuvent être plantées à l’avant d’une haie d’arbustes plus hauts mais à feuillage clair. Inversez si vous plantez Dart’s gold, davantage mis en valeur sur un fond sombre. Vous pouvez aussi planter ces deux Physocarpus en pot ou en bac pour décorer une terrasse ou un balcon.

Les physocarpus peuvent eux-mêmes fournir une belle toile de fond à un massif de fleurs vivaces tout l’été. Leurs claires mettent en valeur des tulipes de couleur foncée ou des vivaces à feuillage décoratif.

Culture en pot du physocarpe

Toutes les variétés conviennent pour une plantation en pot ou en bac, à condition d’utiliser un grand contenant, de 40 à 50 cm de diamètre.

Préparez le mélange suivant : ½ terre de bruyère, ½ terreau horticole pour plantes fleuries. Ajoutez quelques poignées de compost et quelques autres de sable.

Disposez une bonne couche drainante au fond du pot : les Physocarpus apprécient un sol frais mais détestent un excès d’humidité.

Terminez votre plantation en étalant une couche de paillis en surface, puis en arrosant généreusement.

Bouture du Physocarpus opulifolius

Le bouturage du physocarpe permet de reproduire les couleurs du feuillage de la plante mère.

Effectuez-le en fin d’été. Prélevez des jeunes tiges semi-aoûtées pour retailler des tronçons de 10 à 15 cm de longueur. Mettez-les à raciner dans un pot en terre cuite rempli d’un mélange humide de terre de jardin, de terreau et de sable. Gardez à l’ombre.

Il est également possible de faire des boutures ligneuses en hiver, lorsque les feuilles sont tombées. Protégez-les tout l’hiver du gel sous un châssis froid.

Attendez l’automne suivant avant de les planter à leur place définitive.

Le semis des graines de physocarpus est également possible mais les jeunes arbustes obtenus sont tous de couleur verte.

Un arbuste qui favorise la biodiversité

Les nombreuses petites fleurs blanches de tous les Physocarpus offrent du nectar aux papillons et aux butineurs.

Les fruits rouges en automne sont très appréciés des oiseaux.

Sur le même thème :

Sorbaire Sem: l’élégante fausse-spirée

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page