comment attirer les papillons au jardin | Jardipartage

Le papillon, ami des jardiniers

Le jardin est peuplé d’insectes bénéfiques pour les plantes, dont les diverses espèces de papillons qui pollinisent les fleurs. Le point sur leur cycle de vie dans le jardin, les moyens de les attirer et les espèces communes en France.

Le cycle de vie du papillon dans un jardin

Il est important de connaître le cycle de vie des papillons pour les inviter dans votre jardin. Ils traversent quatre stades durant leur vie : l’œuf, la chenille, la chrysalide et l’imago.

Comprendre le cycle de vie d’un papillon

Lorsque l’œuf du papillon éclot sur sa plante hôte, elle se présente sous la forme d’une chenille. Elle dispose d’une nourriture à foison et commence par se nourrir de l’enveloppe de son œuf. Elle continuera ensuite en mangeant les feuilles de la plante. Vos plants de persil y laisseront probablement quelques feuilles, mais ils s’en remettront ! La chenille va grossir en quelques jours jusqu’à ce sa peau devienne trop étroite. Elle sera dans l’obligation de muer, mais tout en restant chenille. Chez la plupart des espèces, elle mue jusqu’à cinq fois.

Elle poursuit son évolution en devenant une chrysalide. Pour ce faire, elle se fixe sur une plante ou sur un autre support, puis la nymphose commence après un ou deux jours d’immobilité. La peau de la chenille se fend, puis une carapace rigide se forme et les organes se créent à l’intérieur en une dizaine de jours. Une fois que le papillon est entièrement formé, il sort de sa chrysalide. La taille définitive de ses ailes est atteinte en quelques heures, une fois que les nervures ont pompé l’hémolymphe. Le papillon n’étant pas constitué de matière sèche, il est important de prévoir une source d’eau dans votre jardin afin qu’il puisse s’abreuver. Il viendra polliniser vos fleurs et vos fruitiers en cherchant du nectar !

attirer les papillons au jardin | Jardipartage

Comment attirer les papillons dans votre jardin ?

Vous aurez très peu de chances d’attirer de manière durable les papillons si vous plantez uniquement des fleurs exotiques dans votre jardin. Optez plutôt pour le prunelier, la violette, laissez pousser quelques orties et fleurs des champs pour les inviter à s’installer chez vous. Cultivez davantage de plantes nectarifères (lavande, lilas, arbre aux papillons, pois de senteur, etc.). Fournissez également aux papillons un abri (tas de bois ou de pierres, muret en pierre, emplacement avec des feuilles mortes, etc.). Outre les plantes hôtes, prévoyez de faire un hôtel à insectes pour les accueillir.

Les papillons sont bénéfiques pour votre jardin

Bien que leurs chenilles se nourrissent des végétaux, les papillons restent des amis des jardiniers, car ils tiennent le rôle de pollinisateurs. Ils vous permettent d’avoir plus de fruits en butinant les fleurs.

Le papillon : le début de sa vie au jardin

En fonction de son espèce, un papillon femelle viendra pondre sur une famille de plantes ou sur une plante précise que l’on appelle la plante hôte. Le papillon est en mesure de repérer sans erreur cette dernière grâce à des organes sensoriels spécialisés et particulièrement sensibles. Prenons l’exemple du machaon : il ira tout naturellement pondre sur les plantes de la famille des Apiacées : l’aneth, le fenouil, la carotte, le persil…

Les espèces en voie de disparition en France

La piéride du chou, la petite tortue, le flambé, le citron, la belle-dame, le Robert-le-diable, l’aurore et l’argus bleu sont les espèces les plus communément rencontrées dans nos jardins. Mais la destruction de l’habitat naturel, l’urbanisation, les pesticides, l’agriculture intensive et le réchauffement climatique menacent depuis quelques années les papillons.

En quinze ans, le nombre de spécimens des prairies a chuté de 50 % en France. Dans notre pays, on recense seize espèces en voie de disparition. Le fadet des tourbières, l’hespérie du barbon, le damier chèvrefeuille et l’azurée de la sanguisorbe font tristement partie de cette liste. Ainsi, en ville comme en campagne, l’élaboration d’un jardin offrant un espace de vie aux insectes pollinisateurs, contribuera autant au plaisir d’observer les merveilles de la nature qu’à la protection de ce superbe animal qu’est le papillon.

author avatar
Bruno Nunez
Jardinier près de Pau, je jardipartage à travers ces pages ma passion pour les plantes et le jardin à travers des conseils de jardinage, des astuces, des expériences, des portraits...bref, un peu de tout...Et bien sûr, du bio, rien que du bio, avec une bonne dose de bon sens !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Retour en haut