Animaux sauvages et de compagnie

Papillon Petite Tortue : Cycle de vie, nourriture

Voletant de fleurs en en fleurs dans les jardins, les champs et les terrains frais et en friche que l’ortie colonise, la petite tortue est un élégant papillon orange à lunules bleues. Un temps menacé par l’utilisation des pesticides, cette vanesse coule désormais des jours plus heureux.

Ce qu’il faut savoir :

Nom scientifique : Aglais urticae
Nom courant : petite tortue, vanesse des orties
Groupe : Des vanesses qui compte environ 5000 espèces.
Plante hôte : Ortie dioïque

La chenille de la petite tortue vit sur l’ortie

La petite tortue pond ses centaines d’œufs en groupe au revers des feuilles d’ortie. Les petites chenilles sortent environ 10 jours après la ponte. Elles découpent un opercule rond dans la paroi de l’œuf et s’extirpent pour commencer leur vie.

papillon petite tortue chenille
Les jeunes chenilles de petite tortue vivent groupées dans une même toile © DepositPhotos

Après l’éclosion, elles vivent groupées dans une toile commune jusqu’à leur dernière mue. Ensuite, elles deviendront solitaires.

4 mues successives sont nécessaires au développement complet des chenilles avant de former leur chrysalide.

Ce développement dure environ 1 mois. Vers la fin, les chenilles noires finement piquetées de blanc sont ornées de doubles bandes longitudinales jaunes.

La petite tortue est totalement inféodée à l’ortie

Le papillon petite tortue ne se rencontre que sur les feuilles de l’ortie dioïque (Urtica dioica) : il en a donc tiré son nom scientifique (Aglais urticae) et son nom courant vanesse des orties.

Transformation de la chenille de la petite tortue en papillon coloré

La chenille se transforme en un magnifique papillon coloré au cours d’une mutation appelée nymphose. Cette étape dure une quinzaine de jours.

Pour démarrer cette mutation, la chenille s’accroche à l’ortie et se met à fabriquer sa chrysalide. Souple au début, ce cocon durcit ensuite.

Sa couleur change aussi en fonction du développement du papillon. Arrivée à maturité, la chrysalide se fend et la petite tortue apparaît, les ailes encore humides et froissées.

Le papillon s’extirpe ensuite lentement de son enveloppe et s’agrippe à ses restes. Il déploie progressivement ses ailes pour les exposer au soleil afin de les sécher. Il peut alors prendre son premier envol.

Richement coloré, le papillon petite tortue est facile à différencier des autres vanesses grâce aux petites taches bleues appelées lunules visibles sur les bords de ses 4 ailes.

Il vole de ci de là à la recherche de sa nourriture favorite : l’ortie, les saules, les fleurs de ficoïdacées, les épervières, les silènes, les primevères, etc, au printemps et à la recherche de nombreuses fleurs attirant de nombreux papillons en été.

Où vit la vanesse des orties ?

La petite tortue se rencontre aussi bien en montagne jusqu’à 3000m d’altitude qu’en bord de mer. Elle fréquente les terrains fleuris, les champs et les lieux incultes partout où l’ortie prospère.

On rencontre aussi volontiers ce papillon en ville. Il est facile de l’observer du printemps à l’automne posé sur les fleurs, ailes écartées, afin de se réchauffer au soleil.

2 générations de petites tortues

Il y a 2 générations par an :

  • La première naît au printemps, entre avril et juin ; à partir des papillons ayant hiberné.
  • La seconde en été, aux mois de juillet et août.

Les petites tortues adultes de la deuxième génération hibernent dans des arbres creux, des appentis, des fentes de murs, etc. Mais ces papillons se réveillent dès janvier, février ou mars lorsque le soleil commence à réchauffer l’air. C’est alors l’époque de la reproduction pour que la première génération printanière de ces jolis papillons puisse librement voleter dans les jardins fleuris.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page