paillage potager | Jardipartage

Paillage au potager : économisez de l’eau d’arrosage

Paillage, paillis, mulch… ces différents termes sont utilisés pour désigner le fait de couvrir le sol avec de la matière organique ou minérale. Ainsi, le paillage au potager présente de nombreux avantages.



Il permet d’améliorer le sol et d’augmenter la résilience du jardin face aux sécheresses et autres aléas climatiques. Découvrez dans cet article comment utiliser le paillage au potager pour en retirer tous les bénéfices.

Pourquoi utiliser le paillage au potager ?

Le paillage est une technique de base en permaculture, qui a pour objectif d’imiter la nature. Cependant, à l’état naturel, les sols nus n’existent pas.

Pailler son potager comporte de nombreux avantages :

  • le paillis organique enrichit le sol, en se décomposant progressivement ;
  • il préserve aussi son humidité en empêchant l’eau de s’évaporer et restreint les besoins en arrosage ;
  • il limite la pousse des herbes indésirables et facilite ainsi l’entretien du potager.

Enfin, le paillage préserve également le sol de l’érosion et empêche la formation de la croûte de battance, c’est-à-dire le tassement de la terre en surface causé par les pluies et qui peut affecter la perméabilité du sol.

paillage potager poireau | Jardipartage
Paillage au potager aux pieds du poireau et des fraisiers © CréaHortalia

Les 3 meilleurs paillages au potager

Il existe de nombreuses variétés de paillis, chacune ayant ses spécificités. En effet, vous n’utiliserez pas forcément le même paillage dans vos massifs de vivaces, par exemple, qu’au pied d’arbustes de terre de bruyère.

Le potager a lui aussi des besoins particuliers. Voici les 3 meilleurs paillages à utiliser pour cultiver vos légumes.

Les paillis de de miscanthus, de chanvre et de lin

Grâce à leur composition et leur teinte claire, ces 3 paillis favorisent le réchauffement du sol et sont tout indiqués pour les plantes potagères qui aiment la chaleur : les tomates, les courgettes, les poivrons, les aubergines. Les légumes racines laissés en terre à la fin de l’été profiteront également de cette propriété à l’arrivée des premiers frimas.

Le PH des paillis de miscanthus, de lin et de chanvre est neutre et s’adapte donc à tous les végétaux.

La paille

Fréquemment utilisée au potager, la paille forme une couverture de sol très utile pour protéger les légumes et les fruits de l’humidité de la terre. Elle permet de prévenir ainsi l’apparition de certaines maladies cryptogamiques. Très isolante, elle est par ailleurs idéale dans l’utilisation d’un paillage hivernal. Ainsi, une bonne couche de paille protège la terre des gelées et la terre se réchauffe plus rapidement au printemps. Enfin, tout comme le foin, la paille enrichit le sol en potassium, permettant aux cultures d’en profiter.

LIRE AUSSI  Comment se débarrasser de ses déchets de jardin ?

Les tontes de gazon : un paillage au potager gratuit !

Comme elles se décomposent très rapidement, les tontes de gazon sont bien adaptées aux cultures potagères et leur apportent rapidement des nutriments, notamment de l’azote. Elles retiennent aussi efficacement l’humidité. Au potager, utilisez-les en couche fine (pas plus de 2 cm) autour des légumes que vous récoltez rapidement : épinards, salades, radis. En revanche, autour des tomates, poivrons, aubergines, choux, courges, poireaux ou encore des pommes de terre, vous pouvez installer une couche plus épaisse, sur 5 cm. Pour éviter tout risque de fermentation, nous vous conseillons de faire sécher vos tontes de gazon avant de les utiliser comme paillage.

Dans une approche permaculturelle, vous pouvez également planter des végétaux qui peuvent ensuite être utilisés en guise de paillage : ortie, consoude, bourrache…

Récoltez alors les plantes avant la formation des graines et faites-les sécher quelques jours avant de les couper grossièrement et les étaler. Elles formeront un excellent paillage, riche en éléments nutritifs.

paillage potager oignon | Jardipartage
Au potager loignon lail et léchalote ne supportent pas de paillage © CréaHortalia

Quels légumes ne pas pailler ?

Presque toutes les plantes peuvent bénéficier de paillis : les légumes, les arbres fruitiers, les arbustes à petits fruits, et même les légumes en pot.

Au potager, seules les cultures qui n’apprécient pas l’humidité, comme l’ail, l’oignon et l’échalote, ne se paillent pas.

author avatar
Camille Gauthier
Amoureuse des plantes, j'allie ma passion pour le monde végétal à mon métier de rédactrice web. Et quand je ne rédige pas, j'expérimente la permaculture, je m'inspire de nouvelles associations lors mes balades et je prends soin de mon jardin. (j'ajoute que les pépinières sont mes boutiques favorites pour le shopping !) Depuis quelques mois, mon jardin est situé de l'autre côté de l'Atlantique.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Retour en haut