Sol vivant et fertile

Le paillage de Miscanthus n’a pas que des avantages !

Le Miscanthus, également connu sous le nom d’herbe à éléphant, Eulalie ou encore de roseau de Chine, est une plante vivace qui ne manque pas d’intérêt. Elle sert pour la litière, la production de biomasse et de matériaux recyclés, dans la construction et bien sûr au jardin pour son esthétisme ou pour le paillage. Dans ce dernier cas, le Miscanthus aide à conserver l’humidité, à réduire la croissance des mauvaises herbes et à enrichir le sol en matière organique. Cependant, malgré ces avantages, il existe quelques inconvénients significatifs à son utilisation.

Le paillage de Miscanthus perturbe la biodiversité du sol

Le paillage de Miscanthus, et pas que lui d’ailleurs, permet notamment d’éviter la croissance des adventices. Ceci parce qu’avec la densité du paillage, le sol se trouve comme étouffé et que la lumière n’y pénètre quasiment plus. Oui, mais cela affecte la microfaune et la microflore essentielles à un écosystème de sol sain.

De plus, il faut savoir que le Miscanthus se décompose particulièrement lentement. Si cela offre une couverture du sol plus durable, l’apport en matière organique ne sera pas suffisant pour certaines cultures. Vous devrez alors apporter des engrais pour garder un sol riche, utiliser deux types de paillages et assurer une bonne rotation des cultures.

Le risque de prolifération du Miscanthus est grand

Il se peut que lors du paillage, des fragments de plante finissent par prendre racine (si le paillage est trop frais et surtout si vous le faites vous-même). Résultat, la zone se retrouve colonisée par des pieds de Miscanthus qui vont au passage puiser les ressources de la terre, à la place des cultures initialement protégées par le paillage !

Surveillez donc attentivement afin de déraciner immédiatement les indésirables. Ne tardez pas car les rhizomes sont tenaces une fois installés !  Il peut être utile d’utiliser des protections (bordures et barrières souterraines) afin d’éviter l’enracinement et la propagation, en délimitant clairement l’espace à pailler.

paillage miscanthus avis
Les avis sont partagés en ce qui concerne l’utilisation du Miscanthus comme paillis

Paillis de Miscanthus : un coût plus élevé et une disponibilité limitée

Le paillis de Miscanthus fait partie de ces matières spécifiques comme le paillis de cacao ou les coques de noix. Il est donc bien plus cher que la paille, le foin, les paillettes de lin, les feuilles ou encore les écorces et les copeaux de bois. Bien que parfois proposé en big bag, ce paillis est généralement disponible en moins grande quantité. Dans certaines régions, vous aurez tout simplement du mal à en trouver, il n’en sera donc que plus onéreux ! Pour surmonter ces inconvénients, comparez différentes sources d’approvisionnement ou cultivez votre propre Miscanthus si possible.

Le paillis d’Eulalie peut nuire au drainage

Le Miscanthus est très efficace pour retenir l’humidité. Parfait, cela fera des économies sur l’arrosage ! C’est vrai, c’est un avantage lorsqu’il fait chaud et sec. Mais par mauvais temps et particulièrement dans les régions où l’humidité stagne pendant une longue période, le roseau de Chine pourrait finalement retenir trop l’eau et favoriser la pourriture des racines.

Pas forcément le paillis le plus esthétique et source d’allergies

Le paillis de Miscanthus offre un visuel intéressant, toutefois sa couleur bois clair ne s’accordera pas toujours au style souhaité dans le jardin. Il est de plus fin et léger et a tendance à se disséminer au gré du vent. Aux abords d’une allée par exemple, vous pourriez être contraint de balayer régulièrement.

Le Miscanthus est une graminée et contient donc à la base des pollens allergisants pour les personnes sensibles. Une fois séché, le problème est largement limité. Toutefois, afin d’éviter l’inconfort lors de la mise en place du paillis, mieux vaut vous couvrir les voies respiratoires. Les petites poussières ne seront pas inhalées, cette recommandation est d’ailleurs utile même pour les personnes qui ne sont pas allergiques.

Finalement, tout paillage, qu’il s’agisse d’un paillis naturel obtenu à partir de végétaux, ou d’un paillage minéral, présente des inconvénients et des avantages dont il faut savoir tirer parti pour nourrir et protéger les plantes de son jardin.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page