Jardiner au printempsPotager bio

L’urine, un engrais ?

L’humain produit chaque année 500 litres d’urine, représentant l’équivalent de 21 kg de matière sèche. Cette urine que notre société traite comme un déchet, n’en est pas un pour les plantes. Au contraire, et c’est même là le miracle de la nature, l’urine humaine est un excellent engrais pour les végétaux ! Et si elle était d’ailleurs le meilleur engrais qu’il puisse exister ?


Collecter sa propre urine

L’idée doit faire son chemin sur le plan éthique et philosophique. Car il faut reconnaître que l’urine est taboue dans nos sociétés civilisées, peut-être parce qu’elle touche à notre intimité et à toutes les inhibitions qui l’accompagnent ?

Mais en imaginant que les mentalités changent et que chacun fasse l’effort de réduire le volume de ses eaux usées en collectant et en recyclant au jardin sa propre urine, le coût de traitement diminuerait pour les collectivités et au final, le contribuable en serait gagnant. L’urine est donc aussi un enjeu écologique.


Pourquoi et comment utiliser l’urine au jardin ?

Parce qu’elle est riche en substances nutritives pour les plantes et les arbres fruitiers (elle est composée à 95% d’eau et 5% de « déchets », dont l’azote, des phosphates et quantité d’autres résidus organiques). Parce qu’elle ne coûte rien à produire sinon le fait d’uriner dans un bidon ou dans un dispositif adapté à sa collecte. Parce qu’enfin cet engrais est disponible sur place, immédiatement et que son empreinte carbone est de zéro.

Tout est affaire de concentration. L’urine est tellement riche qu’utilisée pure, elle brûle les racines des plantes. C’est donc un excellent désherbant à moindre frais.

 Pour l’utiliser comme engrais, il faut impérativement la diluer (1 litre d’urine pour 10 litres d’eau).

Versée dans le compost, l’urine contribue à accélérer sa décomposition et l’enrichit. Depuis la nuit des temps, les agriculteurs n’utilisent t-ils pas d’ailleurs les litières animales compostées pour fertiliser leurs champs ?

Il est cependant un point important :   l’urine ne pourra être utilisée que si elle provient d’un individu en bonne santé, qui ne prend pas de médicaments et à l’hygiène de vie correcte. Car elle peut tout aussi renfermer des traces de produits polluants (substances actives de médicaments, hormones…)

Tout cela (et bien plus) est expliqué dans l’excellent ouvrage de Renaud de Looze: « L’urine, de l’or liquide au jardin ».

L'Urine, de l'or liquide au jardin - Guide pratique pour produire ses fruits et légumes en...
142 Pages - 06/11/2018 (Publication Date) - DE TERRAN (Publisher)
13,00 EUR

Un engrais en devenir…

Les recherches concernant les usages de l’urine en agriculture n’en sont qu’à leur commencement. Des expériences sont menées par exemple auprès des populations réputées pauvres et rurales de l’Ouganda pour produire davantage à l’aide de cet « engrais maison ».

Plus largement, de nombreuses découvertes restent à faire sur les bienfaits de l’urine dans le domaine médical comme tend à le prouver le documentaire d’ARTE intitulé « les superpouvoirs de l’urine ». A partir de la 33 ème minute, sont évoqués les usages au jardin. Vous découvrirez ainsi comment un producteur chinois de pommes récupère l’urine des écoliers de sa région pour fertiliser ses arbres. Tout cela est édifiant !

Mis à jour le Nov 2, 2019 @ 16 h 07 min

Tags

Bruno Nunez

Jardinier près de Pau, je jardipartage à travers ces pages ma passion pour les plantes et le jardin à travers des conseils de jardinage, des astuces, des expériences, des portraits...bref, un peu de tout...Et bien sûr, du bio, rien que du bio, avec une bonne dose de bon sens !

16 commentaires

  1. Bonjour,

    En fait, je suis arrivé sur ce blog en recherchant un lien entre l’urine et son éventuel pouvoir désherbant ou plutôt, devrais-je écrire, défoliant, mais manifestement je suis tombé sur l’inverse !?

    Je me permets de faire part de mon expérience : j’habite une maison en lisière de bois et je fume. Jusque là rien de bien extraordinaire. Le lien entre les deux, c’est que chaque fois que je sors fumer, j’en profite pour uriner. Au début, je n’avais pas fait attention aux effets mais au fil des mois j’ai constaté que partout où je passais (pissais) rien ne repoussait… Comme un doute m’habitait, j’ai voulu le vérifier.
    Tous les jours donc, et même plusieurs fois par jour, j’ai commencé à uriner là où certains lierres rampaient. Très rapidement, j’ai constaté que les feuilles noircissaient, puis flétrissaient avant de disparaitre… Ensuite, je me suis exercé sur des rejets d’arbrisseaux dont j’ignore le nom et là, même constat, les feuilles se sont rapidement flétries… Si mon parking de gravier n’était pas si exposé aux vues, j’aurais mis à profit ma trouvaille pour me débarrasser de toutes ces indésirables qui l’envahissent !

    La question qui reste en suspens: Est-ce que cet effet est normal (vous même dites qu’il faut diluer l’urine et non l’utiliser pure, sans préciser pourquoi) ou bien, est-ce que ça cache quelque chose, notamment sur la qualité de mon urine et donc, ma santé. Je précise que je prends aucun médicament ?

    1. Bonjour,

      Rassurez-vous, aucun lien à mon sens entre votre santé, le fait que vous fumiez et le pouvoir « désherbant » de votre urine ! 🙂
      En fait, l’urine contient de grandes quantités d’azote, un déchet pour l’organisme, mais un élément nutritif pour les plantes. Voilà pourquoi l’urine est considérée, à juste titre, comme un engrais. Le problème avec l’azote, c’est que trop fortement dosé/concentré (si l’urine n’est pas diluée, que l’on urine toujours au même endroit), l’engrais se transforme en poison, brûlant notamment les racines. Et voilà comment on obtient un désherbant efficace mais « polluant » ! Certaines plantes aiment néanmoins l’azote en quantité, comme les orties 🙂

  2. bonjour , il est possible d’utiliser l’urine même lorsque l’on prends des médicaments , comme il est expliqué ans l’ouvrage que vous citez ( je ne l’ai pas lu mais je viens d’aller sur son blog ou il explique comment faire ) il faut stocker l’urine au frais , de façon hermétique , pendant environ 3 mois , l’urine devient alors utilisable pour le jardin , il est vrai que cette méthode est très controversé et pourtant si « naturelle »
    Ayant une terre très fatigué , et pratiquant beaucoup de culture hors sol , c’est une alternative que je ne vais pas négliger tout en restant dans un dosage correct ,
    J’ai une petite question comment pourrais-je bouturer un daphné ( je suis novice ça ne fait que 2 ans que je cultive des légumes et pour les boutures j’ai commencé il y a 1 mois :/
    merci d’avance

  3. Bonjour Bruno,

    1- Peut-on mettre de l’urine diluée sur tous les légumes sans exception ?

    2- J’ai un pied de Godji. 1-Comment l’entretenir ?
    2- et peut-on y mettre de l’urine diluée aussi au pied ?

    1. Bonsoir,

      L’urine est un engrais naturel riche en azote, un élément utile au développement des feuilles et de la plante. Je le déconseille donc sur les légumes, notamment au cœur de l’été où la majorité des plantes sont entrée en production et en ont terminé (ou presque ) avec leur développement annuel)

      Pour ce qui est du goji (ou lyciet de Barbarie), taillez-le lorsqu’il atteint 1m50 de hauteur en l’étêtant pour l’inviter à se ramifier (densifier) au niveau de la base. Au début du printemps, vous pouvez le nourrir avec quelques apports d’urine diluée (10%) et une ou deux pelles de compost bien mûr, incorporé à l’aplomb de toute la ramure, en griffant le sol.

      1. Bonjour Bruno,
        Je vous remercie de vos conseils.
        il est donc trop tard de tailler le Godji maintenant alors ? (il fait à peine 1m40

        Sur quel plantes, préconisez-vous l’urine en été, en dehors du tas de compost ?

  4. Bonsoir, peut-être pourrez-vous me dire si un rejet de lilas planté il y a maintenant 8 ans, me donnera une jour des fleurs, il est tout en feuilles mais n’a jamais fleuri, que puis-je faire, merci. Odile

    1. Bonjour Odile,

      Je ne vois aucune raison à ce que ce lilas ne donne pas de fleurs un jour ! Je suppose que vous possédez la plante-mère, donc que le rejet dispose du même sol ? Je suppose également que vous ne la taillez pas ? A ma connaissance, seules les conditions de culture (sol, exposition pas assez ensoleillée) ou une taille trop tardive (au début du printemps) peuvent faire qu’il ne fleurisse pas. Il vous faut donc vous armer encore un peu de patience…

      1. Un grand merci pour cette réponse mais justement, je n’ai pas de pied-mère, on m’a donné ce rejet que j’ai mis en terre, mais comme il n’a jamais fleuri je ne sais pas s’il faut le tailler quand même et quand?
        J’habite dans le var, donc chaleur, soleil, pas d’engrais, faut-il que j’investisse dans un arbre « vrai » pour avoir de belles fleurs violettes?

      2. Bonjour. pour votre lilas ai avoir des fleurs violettes mon arrière grand père brisé des d’ardoise et les mélanger à la terre et lorsque vous allez arroser petit à petit leur couleur deviendra violettes .

    1. Bonjour Jean,

      Je dirais que oui ! Le BRF et l’urine sont très complémentaires à mon sens. Le BRF jeune, même s’il est consommateur d’azote, favorise la vie du sol et l’enrichit à terme en humus. L’urine apporte de l’azote immédiatement assimilable par les végétaux. Parler dosage est plus délicat car cela dépend de la nature du sol, des végétaux installés et de la quantité de BRF versée. Mais vous ne risquez rien à diluer 25 cl de bière dans 10 litres d’eau. Ce dosage suffit à assurer les besoins d’1 m², à renouveler tous les 15 jours à 3 semaines.

  5. Mon grand oncle arrosait ses géraniums avec son urine diluée dans de l’eau ; effectivement il avait des fleurs superbes. J’ai moi même testé la recette l’an passé et le résultat est très positif. Quoi de plus facile est économique !

    1. Bonsoir Guilmaine,

      Les recettes les plus simples – et naturelles – sont parfois les plus efficaces. Pourtant, en jardinerie, on trouve presque de nos jours un engrais spécifique à chacune des plantes du jardin. A des prix exagérés bien sûr !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer