Accueil » L'été » L’Oca du Pérou, ce délicieux tubercule oublié revient en force !
oca du perou

L’Oca du Pérou, ce délicieux tubercule oublié revient en force !

L’Oca du Pérou (Oxalis tuberosa) est bien originaire d’Amérique du Sud comme son nom le laisse présager ! A l’image de l’oseille, cette plante vivace herbacée appartient à la famille des Oxalidacées. Importée en France à la fin du XIXème siècle afin de fournir une alternative crédible à la culture de la pomme de terre victime du mildiou, l’Oca du Pérou ne s’est jamais véritablement imposée. Elle fait aujourd’hui l’objet d’un intérêt croissant, cultivée au potager avant tout par curiosité pour les légumes anciens et désuets, mais aussi pour ses jolis tubercules comestibles ! Comment la cultiver, l’entretenir, puis la consommer ?

Un « trèfle » aux tiges succulentes !

Ovales, allongés, uniformément rouges, blancs, rosés, bicolores ou même plus diversement colorés, les tubercules de l’Oca du Pérou ne sont pas seulement comestibles : ils sont aussi très beaux !

La plante développe une touffe de tiges vertes, épaisses et charnues, se couvrant d’un feuillage trifolié légèrement duveteux qui ressemble à s’y méprendre à celui du trèfle. Au cours de la belle saison, de petites fleurs jaunes peuvent apparaître.

Comme la pomme de terre, les tubercules apparaissent de part et d’autre des tiges au fur et à mesure que ces dernières s’allongent. La culture de l’Oca nécessite donc un buttage régulier pour en augmenter le rendement.

oca de perou rusticite

Comment cultiver l’Oca ?

Peu d’ennemis, facile à cultiver !

Mis à part les rongeurs qui peuvent occasionnellement se délecter des racines, l’Oca du Pérou ne craint pas spécialement d’autres nuisibles ou même des maladies ! De plus, cette vivace sud américaine ne réclame pas beaucoup d’eau, les arrosages pouvant se limiter aux seules périodes de sécheresse.

Quand et comment planter l’Oca du Pérou ?

Les semis ne sont pas pratiqués. Procurez-vous dans une épicerie fine un ou plusieurs tubercules. Vous pouvez les installer au chaud dans de grands godets remplis d’un substrat léger à partir du mois de mars ou d’avril car le cycle de culture de cette plante subtropicale est long.

Repiquez ensuite en pleine terre chaque plant obtenu au cours du mois de mai, dès la fin des saints de glace, pour que l’Oca du Pérou puisse véritablement poursuivre son plein développement. Installez-le dans un coin chaud et ensoleillé du potager.

L’Oca du Pérou se plait dans un sol meuble, riche en compost. A l’instar des pommes de terre, repiquez les jeunes plants dans des trous profonds, espacés de 30 à 50 cm environ en tous sens.

Culture en pot !

L’Oca du Pérou peut également se cultiver dans un pot profond sur le principe de la « tour à patates », c’est-à-dire en complétant de terre au fur et à mesure de l’allongement des tubercules. L’avantage de cette méthode ? Vous pourrez abriter ces pots dès la baisse des températures. Laissés en terre tout l’hiver, vous vous assurerez aussi une récolte régulière et une repousse optimale au printemps suivant puisque la plante est vivace avec, à la clé, une récolte encore plus belle !

culture oca du perou

Comment entretenir l’Oca du Pérou ?

Au fil de leur allongement, les Ocas du Pérou se couvrent d’élégantes feuilles ressemblant à des trèfles. Une fois que les journées raccourcissent, les tubercules commencent alors à apparaître le long des tiges. Buttez les Ocas plusieurs fois durant la saison.

Selon les espèces, les racines prennent des teintes très différentes, allant du blanc au rose, en passant par le rouge, le violet, le jaune ou même le noir !

Quand les températures baissent en automne, protégez les plants en terre du froid sous un voile d’hivernage ; les tubercules poursuivront leur maturation sans risque !

Récolte et cuisine

Quand récolter l’Oca du Pérou ?

Après les premiers gels, les parties aériennes de la plante meurent et les tubercules sont prêts pour la récolte ! En novembre et décembre, armez-vous d’une fourche-bêche  pour les arracher de terre. Exposez ensuite ces tubercules deux à trois semaines à la lumière mais à l’abri de l’humidité, pour qu’ils perdent de leur acidité naturelle. Au fur et à mesure qu’ils vieillissent, leur goût devient plus sucré.

Comment consommer les feuilles ou les tubercules ?

Les jeunes feuilles de l’Oca du Pérou offrent un goût acidulé proche de l’oseille. Elles se consomment crues, en mélange de jeunes pousses dans les salades estivales ! Cependant, tout comme l’oseille, la consommation de l’Oca est déconseillée aux personnes souffrant de problèmes urinaires ou rénaux en raison de la teneur élevée en acide oxalique.

Quant aux tubercules, vous pouvez manger les plus petits crus, détaillés en fines rondelles disséminées dans une belle salade d’hiver ! Mais ces tubercules sont surtout délicieux cuits, préparés comme des pommes de terre : à la vapeur, en friture, en purée, au four… ! Ils nécessitent cependant une double cuisson à l’eau qui permet de réduire leur acidité et d’en tirer un goût aussi surprenant qu’agréable !

Mis à jour le Juil 1, 2019 @ 18 h 57 min

Partagez votre avis

A propos de Margaux

Paloise passionnée par la Nature au sens large, j'aime écrire et partager des informations sur les sujets qui m'intéressent au quotidien: les remèdes 100% naturels pour se soigner et se sentir bien; comment sublimer les produits de notre jardin dans une recette; ou encore comment s'occuper au mieux de nos amis les bêtes ! La planète Terre nous offre le meilleur d'elle-même, essayons de la respecter et de la préserver !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.