Plantes aromatiques

La mélisse officinale : Une plante aromatique médicinale

Dans les jardins de curé, on réservait toujours à la mélisse officinale une large place tant les propriétés médicinales de cette plante aromatique étaient nombreuses et réputées.

Ce qu’il faut savoir :

Nom botanique : Melissa officinalis
Nom courant : Mélisse, Mélisse citronnelle, herbe au citron, piment des abeilles…
Famille : Lamiacées

Hauteur x étalement :  30 à 60 cm de hauteur et de largeur.
Feuillage vert : Les feuilles sont ovales, pétiolées, crénelées sur leurs bords et gaufrées.. Mais il existe des variétés de mélisses dorées à feuillage plus ou moins jaune comme all gold. Elles dégagent un fort parfum citronné caractéristique quand on les froisse.
Fleurs :  Les petites fleurs bilabiées, blanches, parfois rosées, s’épanouissent en juin juillet à l’aisselle des feuilles. Elles s’ouvrent tôt le matin et fanent 1 jour plus tard. Mellifères, elles sont visitées par les abeilles et les bourdons.

Exposition : Cette plante vivace aime une situation au soleil mais préfère la mi ombre en climat chaud.
Sol : La mélisse s’accommode de tout sol mais elle préfère une terre plutôt neutre, restant fraîche l’été, mais bien drainée.
Rusticité : Robuste et rustique, elle résiste aux hivers froids.

Mélisse : Plantation et semis

Il est très facile de cultiver la mélisse, à partir :

  • de semis de graines, à effectuer d’avril à juin dans une terre assouplie. Maintenez le sol humide le temps de la levée.
  • de godets à repiquer directement en place au printemps faciles. Ils sont faciles à trouver sur les marchés ou en jardineries. Arrosez régulièrement au cours du développement.
  • de la division de vieilles souches. Il est alors préférable d’attendre l’automne ou le tout début du printemps, deux périodes propices au bon enracinement des nouveaux plants.

Dès la première année de culture, sa montée en fleurs débouche sur une large propagation des graines et sur l’apparition de nombreux semis spontanés. Au potager, cette aromatique est donc à contrôler en douceur. Récoltez les graines si vous souhaitez la ressemer ailleurs.

melisse plante aromatique

Entretien de la mélisse

La Mélisse officinale est une plante vivace tranquille au jardin, qui réclame peu d’entretien.

Nettoyage de la touffe en fin d’hiver : Comme la menthe verte, tiges et feuilles ne résistent pas aux premières gelées et sèchent complètement dès le début de l’hiver. Conservez-les pour protéger la souche du gel.  Une taille de nettoyage annuelle s’impose début mars, dès qu’apparaissent de nouvelles pousses au pied. Avec une cisaille à haie, rabattez les tiges sèches juste au-dessus de ces nouveaux départs.

Melissa officinalis

Taille après la floraison : Au mois de juin, au moment où les fleurs s’épanouissent, les notes aromatiques diminuent. Les efforts de la plante se concentrent en effet sur la floraison puis sur la production de graines. Il est alors utile de rabattre la touffe à 10/15 centimètres du sol. Cette taille sévère provoque la repousse de nouvelles feuilles. En quelques semaines seulement, la mélisse reforme une touffe compacte et dense de feuilles prêtes à récolter.

Arrosage : Les deux premières années; arrosez régulièrement. Les années suivantes, cette plante aromatique résiste très bien à la sécheresse estivale.

La mélisse est une plante mellifère !

Les abeilles en raffolent et le nom que porte cette aromatique est d’ailleurs un hommage à ces infatigables butineurs (Melissa vient du grec abeille). Si ses fleurs éphémères fanent au bout d’une journée seulement, le nectar qu’elles produisent titille la gourmandise des abeilles et des bourdons.

La mélisse trouvera donc une place de choix au potager et permettra d’attirer les pollinisateurs dans ce coin du jardin où leur présence peut aider à la fécondation de nombreux légumes !

Le saviez-vous ?

  • Au Moyen-âge, on produisait boisson alcoolisée stimulante, l’eau de mélisse des Carmes, dans laquelle la plante tenait la vedette. Une des rares boissons dont la composition, assez peu remaniée à travers les siècles, nous est parvenue.
  • Le surnom de citronnelle de la mélisse vient de l’odeur caractéristique que dégage le froissement de son feuillage. Il ne faut cependant pas la confondre avec  la vraie citronnelle (Cymbopogon citratus ) d’origine tropicale.

Les nombreuses vertus médicinales de la mélisse

On la dit apaisante, digestive, antispasmodique…La mélisse officinale est l’une des plantes médicinales les plus réputées !

On utilise essentiellement les feuilles au parfum de citronnelle prononcé. Frottées sur la peau, ces dernières libèrent une huile essentielle répulsive des moustiques et apaisante pour les piqûres ou les brûlures de feuilles d’orties.

Mieux vaut alors cueillir les feuilles peu avant la floraison, par temps sec, quand la concentration en huiles essentielles est optimale. Les rameaux sont coupés entiers avant d’ôter les feuilles une à une en tirant délicatement dessus sans les déchirer.

Pour les faire sécher, le mieux reste d’étaler  un drap propre sur l’herbe, par temps ensoleillé. Il suffit alors de brasser de temps à autres les feuilles jusqu’à  séchage complet.

Elles peuvent ensuite être stockées en bocaux hermétiques et prendre part à la préparation d’infusions rafraîchissantes tout au long de l’année.

Les feuilles de mélisse s’utilisent aussi tout juste cueillies pour aromatiser boissons, salades, salades de fruits, marinades. Gardez la main légère, tant les arômes de citronnelle de la mélisse sont puissants. On aime ou on déteste. Il ne semble pas y avoir de juste milieu !

Sur le même thème :

Comment faire une bouture de laurier ?

Mis à jour le Oct 23, 2020 @ 8 h 03 min

Un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page