Légumes bulbes

Maladies des poireaux: comment les éviter ?

Mouche mineuse, de l'oignon, teigne et rouille

Mouche mineuse, mouche de l’oignon, teigne, ver du poireau, rouille…Au fil du temps, les poireaux sont de plus en plus la cible d’attaques de parasites ou de champignons. Voici les maladies les plus fréquentes qui peuvent les affecter et des idées pour mieux lutter !

Rouille du poireau: des pustules orange

La rouille du poireau est provoquée par un champignon qui se manifeste au retour des pluies, en fin d’été ou au début de l’automne, surtout les années où les températures sont douces et le temps particulièrement humide.

La base des feuilles laisse entrevoir des taches diffuses de couleur orange, de forme ronde ou allongée. Les feuilles se crevassent puis sèchent petit à petit.

La culture du poireau n’est pas trop dérangée, la plante ne meurt pas, de nouvelles feuilles poussent généralement en remplacement.

Que faire contre la rouille du poireau ?

Coupez les feuilles malades et débarrassez-vous-en. Ne les jetez pas au compost, les spores du champignon peuvent y subsister tout l’hiver et se développer l’année suivante.

En prévention, pulvérisez une décoction de prêle (dilution à 5%) pour stimuler les défenses et la résistance naturelle du poireau à la maladie.

Ne serrez pas trop les poireaux entre eux : une bonne circulation d’air entre les feuilles ralentit le développement du champignon.

Teigne du poireau: des galeries dans le fût

Le responsable de la teigne du poireau est un papillon gris et blanc. L’adulte pond ses œufs sur les feuilles de la plante. Les chenilles creusent des galeries atteignant le cœur du fût et provoquant l’apparition de larges taches brunes, assez claires mais aussi des feuilles jaunes. Le poireau entier sèche.

Plusieurs générations de ce ravageur peuvent se succéder au cours d’une même année, du printemps à la fin de l’été.

Comment lutter contre la teigne du poireau ?

Ne repiquez les poireaux achetés en botte sitôt achetés. Vous pouvez les laisser sécher 2 à 3 jours à même le sol sans craindre qu’ils ne fanent. Cet endurcissement les rend moins attractifs pour le papillon.

Protégez aussi systématiquement vos poireaux de la teigne pendant la période de ponte du papillon – à la mi-mai et surtout de la mi-juillet à la mi-août. Vous pouvez alors pulvériser deux fois par semaine un purin de feuilles de tomates, de rhubarbe ou de tanaisie. Ce sont des répulsifs qui donnent de bons résultats.

Sinon, vous pouvez aussi traiter avec du Bacillus. C’est le coupe faim des chenilles, qui est aussi classiquement utilisé pour lutter contre la pyrale du buis. C’est très efficace mais cela ne cible malheureusement pas que la teigne ! D’autres chenilles de papillons utiles peuvent être impactées.

Associez enfin vos poireaux à des carottes : l’odeur de soufre du poireau protège la carotte de la mouche et du puceron tandis que dans le même temps la carotte éloigne la teigne et le thrips du poireau.

Lutter contre la teigne du poireau
Dégâts de la teigne sur le fût d’un poireau, © Jardipartage

Mouche mineuse, des poireaux déformés

C’est un parasite relativement récent. La mouche mineuse du poireau est apparue en France en ce début de XXIe siècle.

Les femelles pondent sur les poireaux au cours du printemps (avril) et une seconde fois en fin d’été (août)

Des pupes brunes de quelques millimètres de longueur semblables à des asticots descendent progressivement dans le poireau en creusant des galeries. Les attaques au printemps sur les jeunes sujets provoquent beaucoup plus de dégâts que lorsqu’elles interviennent en automne sur les poireaux d’hiver.

Que faire contre la mouche mineuse ?

Arrachez les poireaux les plus malades. Ne le jetez pas dans le tas de compost, les pupes survivraient dans ce milieu favorable.

Couvrez la culture d’un filet posé sur des arceaux. Seule une barrière physique (filet à mailles fines) reste efficace pour lutter contre cet insecte, encore faut-il que la mouche mineuse ne puisse pas trouver de passage pour pondre sur les feuilles ou qu’on veille à ne pas les laisser en contact avec le filet, auquel cas l’adulte pondrait à travers les mailles.

Disposez aussi des pièges jaunes au-dessus de la culture. Cela ne mange pas de pain et permet d’engluer les adultes attirés par les phéromones avant que les femelles ne pondent.

En fin de culture, au début du printemps, évitez de conserver les poireaux en place. Arrachez rapidement ce qu’il en reste.

Mouche de l’oignon, les feuilles flétrissent

De mai à septembre, les adultes de la mouche de l’oignon pondent des œufs aux pieds des poireaux. Les feuilles jaunissent depuis leur extrémité, avant de complètement flétrir. Sur les plantes atteintes, on observe alors des larves blanches nichées dans des galeries à la base des fûts. Rapidement, les poireaux touchés pourrissent.

Comment agir contre la mouche de l’oignon ?

Il n’y a pas grand-chose à faire, si ce n’est d’arracher les poireaux atteints.

Comme pour la teigne, en prévention, pulvérisez un répulsif (purin de feuilles de tomates ou de tanaisie), disposez un voile anti-insectes et pensez aux associations de légumes.

A lire aussi sur le poireau:

Comment mettre en jauge les poireaux en fin de saison ?
Mouche mineuse: comment lutter ?

Mis à jour le Juin 12, 2020 @ 7 h 41 min

5 commentaires

  1. Merci pour ces conseils. Autant les poireaux étaient superbes en 2018 malgré quelques mineuses, autant 2019 restera une année très moyenne.
    J’essaierai les purins et associations avec des carottes cette année.

  2. Merçi pour toutes ces infos que j’essaierai de mettre en pratique le moment venu c’est pourquoi j’aurai voulu les conserver en imprimant ce texte mais ce n’est sans doute pas possible. Enfin moi, à 73 ans, je ne sais pas le faire sur mon ordi!

    1. Bonjour Robert,
      Pour imprimer suivre les étapes suivantes:
      En haut à gauche choisir Fichier
      Choisir Imprimer
      Choisir l’imprimante de votre choix (soit votre imprimante « physique » HP, Epson, … soit une imprimante virtuelle de type Microsoft PDF, Microsoft XPS ou autre imprimante virtuelle de votre choix. Si vous optez pour l’impression virtuelle le fichier sera rangé dans le répertoire de votre choix et vous pourrez l’ouvrir et l’imprimer à votre guise (cela permet parfois de n’imprimer que des pages utiles) Je viens de faire le test avec cette page il faut 7 feuilles.
      Bon courage

      1. Bonjour,

        Pour compléter et pour éviter d’imprimer trop (un non-sens écologique) vous pouvez (une fois sur l’article qui vous intéresse) le mettre en favoris de votre navigateur pour le retrouver très rapidement dès que vous le souhaitez. Suivant votre logiciel (firefox, google chrome, safari), l’option est symbolisée par une étoile sur la barre où l’on saisit l’adresse. C’est simple, rapide et vous pouvez tout à fait organiser vos marque-pages. Une habitude à prendre 😉

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page