Accueil » En cuisine » Les fleurs comestibles du jardin ont la côte !
fleurs qui se mangent

Les fleurs comestibles du jardin ont la côte !

L’idée de manger des fleurs ne date pas d’hier. Les Chinois, les Grecs et les Romains utilisaient déjà les fleurs comestibles en cuisine. Mais aujourd’hui, consommer des fleurs est devenu une véritable tendance culinaire que les grands chefs ont su s’approprier.

Le fameux chef Alain Passard  utilise ainsi depuis plus de 10 ans les fleurs comestibles cultivées dans ses potagers dans le cadre de son restaurant  gastronomique, l’Arpège, à Paris. Ainsi, même les plus grands cuisiniers se sont laissé emporter par la vague des fleurs qui se mangent !

Belles et bonnes pour la santé !

Si leur esthétisme est indéniable, leurs valeurs nutritives ne sont pas à négliger. Pauvres en calories, les fleurs qui se mangent sont riches en vitamines et en sels minéraux. La capucine par exemple, est très riche en vitamines C. La bourrache, très utilisée en cosmétique également, contient des antioxydants.

Les plantes plus sauvages ne sont pas en reste ! Le pissenlit ou encore l’ortie, contiennent de la vitamine A et C ainsi que du potassium, du fer et du calcium.

10 fleurs du jardin à consommer !

1. La capucine, le cresson du Pérou

Cette belle fleur de couleur jaune, orangée ou rouge est très prisée par les cuisiniers. Fraîchement cueillie, elle relève les salades ou les poissons grâce à son goût piquant. Peu exigeante en entretien, la capucine (Tropaeolum majus) est une plante vivace, quoique gélive. Dès les premiers frimas, ses feuilles s’avachissent irrémédiablement et la plante disparaît ! Dommage, car cultivée au soleil, le cresson de Pérou est un élégant couvre- sol, se contentant d’un minimum d’arrosage, et un excellent piège à pucerons ! En climat doux, ses graines se ressèment largement, donnant rendez-vous  chaque année au jardinier !

capucine fleur comestible

2. La fleur de courgette

Ce n’est pas le goût exceptionnel de la fleur de courgette qui retient l’attention mais plutôt l’esthétisme de cette grande inflorescence jaune. Si vous adorez les courgettes, essayez les fleurs en beignets. Impossible de ne pas apprécier !

peut on manger les fleurs de courgette

3. La rose

On connaît surtout la confiture de pétales de rose, mais savez-vous que les pétales se consomment aussi fraîchement cueillis ? Ce sont surtout ceux des variétés anciennes de roses qui relèvent les salades. Ils apportent un visuel très apprécié.  Les rosiers rugueux (Rosa rugosa), connus pour être proches des églantiers sauvages, sont également appréciés pour leurs gros fruits arrondis, rouges à maturité que l’on appelle cynorhodons. Délicieux en confiture une fois leurs petites graines retirées !

rose fleur comestible

4. La bourrache

Cette petite fleur d’un bleu azuréen apporte un côté salin aux plats avec son goût iodé. Côté jardin, la plante est on-ne-peut-plus facile à vivre. Une fois installée, elle apparaît ensuite spontanément en d’autres endroits. Au potager, la bourrache fait partie de ces plantes visitées par les butineurs, appréciant la compagnie des tomates, des fraisiers ou même des courgettes.

fleurs qui se mangent salade

5. L’hémérocalle, le lis d’un jour

Difficile de cultiver vivace plus ornementale ! L’hémérocalle s’apprécie tout l’été au jardin pour ses superbes fleurs de lis rouges, orangées ou jaunes, qui jaillissent en groupe d’un bouquet de feuilles vertes linéaires. Petit bémol tout de même, ces beautés sont éphémères puisqu’elles ne durent en tout et pour tout qu’un seul jour, ce qui a valu à cette belle vivace le surnom de « lis d’un jour » ! Mais elles se renouvellent sans discontinuer presque tout l’été !  En cuisine, on consomme les boutons crus tout juste cueillis ou cuits. Ils dévoilent d’incroyables saveurs d’asperge. Les fleurs se dégustent aussi, agrémentant les salades ou les plats plus travaillés. Il faut simplement se donner la peine de retirer le pistil.

bouquet de fleurs qui se mangent

6. La pâquerette

Cette petite fleur très présente dans les prés, les pelouses rases ou encore les jardins, apporte un petit goût herbacé, proche de celui de la mâche, c’est pourquoi elle est souvent mélangée aux salades composées. Côté culture, elle préfère les terres à tendance argileuse mais un peu sèche et un emplacement ensoleillé. Une fois installée, elle se ressème toute seule pour coloniser une pelouse.

paquerette fleurs qui se mangent

7. L’ail des ours

Plus digestes que l’ail, les petites fleurs étoilées de l’ail des ours sont parfaites pour préparer un pesto au goût piquant plus léger. J’aime l’utiliser ciselé avec des légumes frais du jardin rôtis au four ou à la vapeur. Attention toutefois à ne pas confondre avec le muguet qui lui, est une fleur non-consommable et toxique.

ail des ours fleurs comestibles

8. La Violette

La violette est une fleur qui se consomme sous toutes ses formes (feuilles, fleurs). On utilise souvent les espèces les plus parfumées en sirops, pour aromatiser les desserts ou encore pour confectionner de délicieuses friandises. Mais toutes les violettes n’exhalent pas ce parfum suave. Les fleurs des espèces moins odorantes décorent néanmoins les salades, offrant un visuel important pour la mise en appétit !

violettes fleurs qui se mangent

9. Le souci

Le souci est aussi connu sous le nom de Calendula. Plante appréciée depuis longtemps pour ses vertus médicinales, le Souci entre souvent dans la composition de crèmes  ou d’huiles  réputées anti-âge. Le souci est une fleur comestible dont les pétales, une fois séchés, ressemblent visuellement au safran, ce qui vaut à la plante le surnom de « faux safran ». On l’utilise donc en cuisine pour colorer les plats (soupes et riz principalement). Les pétales fraîchement cueillis agrémentent de leurs couleurs de soleil les salades estivales !

Côté culture, la plante est vivace en climat doux. Ailleurs, elle se ressème toute seule tellement facilement qu’elle peut en devenir envahissante !

liste fleurs qui se mangent

10. L’onagre

Les fleurs de cette belle plante bisannuelle illuminent les salades. Ce n’est pourtant pas le seul usage culinaire de l’onagre ! Moins connue est sa racine, surtout consommée dans les pays asiatiques préparée en gratin ou en purée à la manière que des pommes de terre, et que l’on appelle là-bas « jambon du jardinier », à cause de sa teinte rosée.

Au jardin, l’onagre ou œnothère ne présente aucune difficulté de culture. Bien au contraire, une fois installée dans un massif, cette bisannuelle se montre même envahissante. Raison de plus d’arracher sa racine à l’automne !

onagre fleurs qui se mangent

Où acheter des fleurs comestibles ?

 Devant l’intérêt grandissant du consommateur, les supermarchés commercialisent de plus en plus de barquettes de fleurs. Les marchés et magasins bio en proposent aussi. Il est également possible de plus en plus de les commander en ligne.

Attention alors à la conservation, car les fleurs sont fragiles, et il est fortement conseillé de les placer rapidement après cueillette dans le bac à légumes du réfrigérateur, et ce, pas plus de 8 jours, pour profiter de leur fraîcheur.

Fleurs comestibles au jardin

Bien évidemment, le mieux reste d’en cultiver au jardin.  Ainsi, non seulement vous pouvez contrôler l’absence de traitements mais, mieux, certaines fleurs, se révéleront aussi très utiles  pour attirer les pollinisateurs parmi les légumes.

N’oublions pas toutefois que si certaines fleurs peuvent apporter saveurs et gaieté à vos plats, d’autres peuvent au contraire se montrer particulièrement toxiques. C’est pourquoi il est important d’apprendre à bien distinguer en amont les fleurs comestibles de celles qui ne le sont pas !

Mis à jour le Août 29, 2019 @ 11 h 56 min

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.