Aménager son jardin

Nénuphar, Nymphéa

Emblématique des bassins, le nénuphar est une plante aquatique à larges feuilles flottantes à la surface de l’eau.

Il est important d’emblée d’en distinguer 2 types :

  • Les nénuphars d’origine sud-américaines et sud-africaines sont peu rustiques. Il faut les rentrer en hiver s’ils sont cultivés en extérieur.
  • Les nénuphars européens et nord-américains ont des dimensions plus raisonnables : 20 cm de diamètre environ. Ils résistent parfaitement aux froids sous nos climats tempérés et peuplent naturellement les eaux douces stagnantes.

Ce qu’il faut savoir :

Nom botanique : Nymphea spp
Nom courant : Nénuphar, lys d’eau
Famille : Nymphéacées
Hauteur x étalement :  15 cm de haut, chaque pied s’étale sur environ 1 à 2 m²
Feuillage : Caduc. Les grandes feuilles plates, vert foncé, arrondies et brillantes flottent à la surface de l’eau offrant des plages sur lesquelles se reposent les grenouilles et les insectes. Elles s’étalent au fil du temps, les fleurs peuvent dépasser de 10 cm.
Fleurs :  de mai à septembre, les fleurs en coupe, larges, ne s’ouvrent que vers 10 h du matin s’il fait soleil et se referment vers 17h l’après-midi, durant 6 à 8 jours. Certaines variétés sont agréablement parfumées, d’autres non.
Exposition : au soleil
Substrat : apprécie les eaux calmes et stagnantes, profondes de 20 à 60 cm selon les variétés, peut se cultiver en bac
Rusticité : bonne si la profondeur est suffisante

Plantation du nénuphar

De début mars à l’automne, plantez des rhizomes nus au fond de l’eau ou des nénuphars vendus en conteneur. Utilisez dans ce cas des paniers ajourés ou des seaux percés de toutes parts.

  • Il convient de prévoir un bon volume (30 cm en tous sens) de terre argileuse riche en matière organique mélangée à du terreau pour plantes aquatiques.
  • Installez le rhizome à la verticale : le bourgeon doit affleurer sur le haut du panier.
  • Recouvrez de graviers pour lester et maintenir le mélange de terre.
  • Installez les paniers à leur place dans le bassin. Il leur faut au moins 1m² de surface d’eau pour bien se développer. Immergez-les 10 cm sous la surface de l’eau pour les petits, 20 cm pour les plus gros.
  • Pour bien se développer, les Nymphéas ont besoin d’un soleil généreux. Les espèces rustiques peuvent passer l’hiver en place à condition que le bassin soit suffisamment profond pour ne pas geler entièrement (surtout le rhizome). Ils n’ont pas besoin de plus de 50 cm de profondeur.
  • Si le bassin est trop profond pour la variété choisie, installez-la sur un empilement de briques ou de blocs.
  • La plantation en panier ajouré est pratique pour remonter facilement les plantes à la surface si besoin.
Fleur de nenuphar floraison
© Jardipartage

Entretien des Nymphéas

Les nénuphars poussent généralement très vite

  • S’ils disposent de beaucoup de lumière et de soleil
  • s’ils trouvent de la nourriture au niveau de leurs racines. Mais si la terre est trop riche, ils ont tendance à produire des feuilles et peu ou presque pas de fleurs.

Astuce du jardinier pour des nénuphars très fleuris

Limitez le feuillage et la colonisation du bassin. Les plantes ne doivent pas couvrir plus de 2/3 de la surface de l’eau sinon, pas elles n’auront assez de lumière et  de chaleur. N’hésitez pas à supprimer très régulièrement des feuilles pour n’en garder que 3 ou 4 par fleur. Ce geste simple favorise une plus grande floraison et un bel effet décoratif.

L’entretien est simple, voici l’essentiel

  • Nettoyage: enlevez très régulièrement les feuilles jaunes ou brunes et les fleurs fanées si l’accès au bassin est possible.
  • Fertilisation:  Au bout de quelques années, le substrat de culture s’appauvrit. Enrichissez-le en mélangeant 1 poignée de corne broyée à la terre autour du pied.
  • Hivernage: Si sa souche est immergée à plus de 30 cm de profondeur, le nénuphar ne craint pas le froid. L’eau ne gèle généralement pas à cette profondeur. Dans les régions très froides, rentrez les paniers en novembre dans un local hors gel, peu éclairé. Gardez-les dans des bacs contenant 20 à 30 cm d’eau.

Multiplication des nénuphars

Utilisez l’une de ces 3 méthodes :

  • divisez les souches en mars-avril
  • bouturez les rhizomes à la même période
  • ou semez au printemps les graines récoltées en automne. Le semis se fait dans une terre immergée. Il faut savoir que la plante ne fleurit dans ce cas qu’au bout de 3 ou 4 ans.

Maladies fréquentes des nénuphars

Des colonies de pucerons sont  fréquentes en été. Lavez les feuilles au jet d’eau pour les faire tomber dans le bassin et les noyer.

La galéruque du nénuphar est une larve noire qui se nourrit des feuilles : les sillons qu’elle creuse sont caractéristiques.

L’Hydrocampe de la lentille d’eau est la larve d’un petit papillon qui ronge les feuilles, faisant de la dentelle.

Dans les 3 cas, un traitement au savon noir est efficace.

Variétés de nénuphars

Les variétés de nénuphars sont très nombreuses, avec des fleurs blanches, jaunes, roses, ou rouges, et des variations de teintes. Plus que le choix des couleurs, il est important de les choisir les fonction de la profondeur du bassin. Un vieux dicton dit:

Là où il y a des nénuphars blancs, vous avez de l’eau jusqu’à la taille. Là où il y a des nénuphars jaunes, vous avez de l’eau jusqu’aux épaules.

Voici quelques variétés colorées. Il serait impossible de toutes les citer :

Nénuphar rouge

  • Attraction : aux grandes fleurs rouge lie-de-vin, variété très vigoureuse
  • Atropurpurea : très grandes fleurs rouge foncé
  • Sanguinea : fleurs roses devenant rouges
  • Pygmaea rubra : fleurs rouge-clair, faible vigueur.

Nénuphar blanc

  • Marliacea albida : grosses fleurs blanc laiteux, variété très vigoureuse
  • Alba plenissima : aux fleurs juste blanches
  • Caroliniana : élégantes fleurs blanches très parfumées
  • Hermine : fleur d’un blanc pur, forme proche de la tulipe.

Nénuphar rose

  • Amabilis : fleurs roses qui se renouvellent longtemps.
  • Madame Wilfon Gonnère : à fleurs doubles
  • Maliacea carnea : rose tendre, variété vigoureuse
  • Marliacea rosea : roses avec des sépales plus foncés autour
  • Rose nymphe : teinte évoluant du rose foncé au blanc au bout de quelques jours
  • Somptuosa : grandes fleurs doubles

Nénuphars jaunes

  • Flava : jaune ocre, feuilles parcourues d’élégantes marbrures brunes
  • Graziella : fleurs orange tirant sur l’abricot. Feuilles également marbrées de brun
  • Marliacea chromatella : fleurs jaunes lumineuses, variété très vigoureuse
  • Odorata sulfurea : fleurs jaunes agréablement parfumées
  • Pygmaea helveola : jaune vif, peu vigoureuse, idéale en petit bassin

3 choses à savoir sur le nénuphar

Avec son fameux tableau « Les Nymphéas » Monet a contribué à populariser son jardin de Giverny et le bassin rempli de nénuphars qu’il fit construire. Il abrite désormais la fondation Claude Monet.

La popularité des nénuphars doit aussi beaucoup au remarquable travail de sélection opéré depuis 1875 par la maison Latour-Marliac, créateur des 1ers hybrides encore cultivés aujourd’hui. Ce spécialiste compte aujourd’hui l’une des plus grandes collections d’Europe.

Malgré leur air sophistiqué, les fleurs de nénuphars figurent parmi les plus vieilles plantes de la planète !

Sur le même thème:

Laitue d’eau: une belle plante flottante mais envahissante
Sauge des marais: la sauge des jardins humides

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page