Accueil » L'été » Les quatre saisons du citronnier en pot: quelle est sa meilleure exposition ?
exposition citronnier

Les quatre saisons du citronnier en pot: quelle est sa meilleure exposition ?

Les quatre saisons du citronnier en pot: quelle est sa meilleure exposition ?
Partagez votre avis sur cet article !

Exception faite du citronnier épineux dont le feuillage est caduc (Poncirus trifoliata, -20°C), les citronniers  plus classiques et la plupart des agrumes sont globalement des arbres ou des arbustes de faible rusticité, qu’il est nécessaire de protéger dès que les températures descendent sous les 5°C. La réussite de leur culture est donc en grande partie conditionnée à l’exposition dont ils bénéficient. Le moins que l’on puisse dire, c’est que l’emplacement d’un citronnier en pot peut rapidement virer au casse-tête ! Alors voici quelques repères pour trouver chez vous la bonne exposition, en fonction des saisons.

L’hiver

Du mois de novembre à la mi-mars, excepté dans le sud du pays, le citronnier, et plus globalement tous les agrumes cultivés en pot, doivent être rentrés sous abri. Il est alors impératif de conserver un maximum de luminosité pour que leur feuillage persistant reste en bonne santé mais également de maintenir des températures fraîches, comprises entre 0 et 12°C maximum, pour garantir un vrai repos hivernal à l’arbre et que les fruits qu’il porte parviennent à maturité. Au-delà de 12°C, pulvérisez régulièrement le feuillage, autrement il sèche et tombe.

exposition citronnier en pot
Une véranda ou un jardin d'hiver non chauffés sont des lieux d'hivernage idéaux pour le citronnier: il bénéficie d'une grande luminosité et de températures positives fraîches, Photo: WolfBlur

N’installez pas non plus votre agrume à l’intérieur de la maison ou de l’appartement. L’atmosphère y est trop sèche, les températures trop élevées, même dans une pièce non chauffée. Seul le calamondin (citrus madurensis) peut s’accommoder d’un tel hivernage, à condition encore d’humidifier souvent ses petites feuilles persistantes. Pour le reste des Citrus, optez pour un hivernage en serre, une véranda non chauffée ou même derrière la vitre d’un garage maintenu hors gel.

En prévision d’une période de grand froid, groupez vos différents agrumes et couvrez-les d’un voile d’hivernage, même sous abri. Pensez également à protéger les racines en entourant provisoirement les pots de carton ondulé, d’un paillasson ou d’une vieille couverture. N’arrosez pas non plus pendant une période de froid intense, vous diminueriez la rusticité.

Au printemps

D’avril à mi-juin, les températures remontent mais le temps peut rapidement fluctuer, les matinées étant parfois très fraîches et l’amplitude thermique élevée entre le jour et la nuit. Dès la mi-mars, sortez le citronnier en pot au pied d’un mur exposé plein Sud pour l’habituer progressivement au retour de conditions de chaleur. N’oubliez pas d’augmenter la fréquence des arrosages en fonction des températures et de fertiliser avec un engrais à libération lente spécifiquement formulé pour les agrumes. C'est aussi le bon moment pour le rempoter si besoin est.

En cette saison, surveillez tout particulièrement les températures matinales. Un voile d’hivernage est encore ponctuellement utile sur les agrumes pour éviter qu’un froid vif ne « grille » les boutons de fleurs en formation ou les jeunes pousses.

En été

La représentation la plus classique, mais aussi particulièrement tenace, consiste à croire que les agrumes et, a fortiori le citronnier, n’ont pas de grands besoins en eau. En réalité, c’est tout le contraire ! Les agrumes en pot sont malheureusement souvent installés sous un soleil écrasant toute la journée et les arrosages ne suffisent pas à maintenir de bonnes conditions de culture. De juin à début octobre, optez plutôt  pour une exposition à la mi-ombre. Ils profitent ainsi de soleil en matinée et d’ombre l’après-midi. Même dans ces conditions, un arrosage quotidien ou tous les deux jours  est d ‘ailleurs indispensable  à leur bien-être. Attention aussi aux expositions trop ventées qui accentuent davantage encore l’assèchement du feuillage en cette saison.

En automne

Dès le début du mois d’octobre, un peu plus tardivement dans le Sud, les besoins du citronnier et plus généralement des agrumes, se ralentissent. Réduisez les apports d’engrais et très progressivement les arrosages. Déplacez le pot au pied  d’un mur exposé au Sud pour retrouver des conditions similaires au printemps. L’arbre profite ainsi encore d’un grand bain de lumière et la nuit, de la restitution par le mur de la douceur emmagasinée en journée. Avant les premières gelées, rentrez-le.

A propos de Bruno Nunez

Je m'appelle Bruno, je vis du côté de Pau et je suis celui qui partage à travers ces pages ma passion pour les plantes et l'univers du jardin. Des anecdotes, des histoires, des expériences, des portraits de plantes...bref, un peu de tout, autant du côté du potager que de l'ornement...Et bien sûr, du bio, rien que du bio !

4 Commentaires

  1. Bonjour,

    Je souhaiterais vous soumettre le problème qui affecte depuis une semaine mon citronnier en pot. Après son deuxième hivernage dans le salon de la maison exposé au sud, il a repris ses quartiers d’été plein sud début mai. A noter, qu’il a bénéficié d’un rempotage sur une base argileuse avec un terreau spécialement dédié aux agrumes mi-mai. L’arrosage est réalisé un jour sur deux modérément. Il présente:depuis une semaine un dessèchement rapide et une décoloration de la pointe de nombreuses feuilles. Quel mode opératoire dois-je mettre en oeuvre pour eviter que ce dessèchement ne se généralise? Merci pour vos conseils. Bien cordialement. Laurent

    image2.JPG

  2. Bonjour,

    Nous avons acheté un citronnier courant mars (actuellement sur notre terrasse côté sud).

    Depuis plusieurs semaines nous déplorons quelques chutes de jeunes feuilles ainsi que le recroquevillement des plus vertes , quelques taches jaunes sur les feuilles claires et quelques trous aussi. S’agit-il de la mineuse des agrumes et d’une chlorose ferrique ? Ou bien d’autre chose ?
    Nous avons observé une coloration marron-rouille de quelques autres feuilles suite à un beau soleil (pendant notre absence). Celles-ci ont été enlevées depuis. L’exposition solaire et un mur blanc peuvent-ils provoquer cet état de fait ?

    En outre, le citronnier ne fait toujours pas de fleurs et donc aucun fruit en perspective. Est-ce normal ?

    D’avance merci de vos réponses.

    Isabelle
    taches marrons sur des feuilles de citronnier

    • Bonsoir Isabelle,

      Tout d’abord, il ne semble pas y avoir de signes alarmants du côté de votre citronnier. Il présente de jeunes pousses d’un vert tendre qui en vieillissant évolueront vers un vert sombre. Je n’ai distingué aucun symptôme de la mineuse, ni même de chlorose. Si vous ne l’avez pas encore fertilisé, prévoyez une dose d’engrais bio à libération lente (une poignée ou 50g environ, à épandre à la surface du substrat puis griffer et bien arroser). Le feuillage qui jaunit, les feuilles qui se recroquevillent et certaines qui tombent peuvent être ici interprétés comme un coup de trop chaud. C’est ce que me laissent aussi penser les larges taches marron sur le feuillage. Il me semblent qu’elles peuvent être dûes à des brûlures occasionnées par l’effet loupe du soleil au travers de gouttes d’eau. Arrosez l’arbre de préférence le matin ou en soirée, jamais en journée au plein soleil. Dernier conseil, vous pouvez décoller davantage le citronnier du mur en ce moment. La réverbération du soleil sur un mur clair accentue le dessèchement.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.