Arbres et arbustes

Quel entretien pour l’Hibiscus ou Rose de Chine ?

Apprécié pour ses gracieuses fleurs aux allures exotiques, tout à la fois emblème de la Malaisie et des îles Hawaï, l’Hibiscus rosa sinensis, également appelé Rose de Chine, appartient à la famille des Malvacées qui comprend aussi des arbustes plus rustiques comme l’Hibiscus des jardins (Althea syriacus) ou encore de la Mauve du Cap (Anisodontea capensis).

Ce qu’il faut savoir :

Nom botanique : Hibiscus rosa-sinensis
Nom courant : Hibiscus, rose de Chine
Famille : Malvacées

Hauteur x étalement :  1,5 m à 2 m de hauteur, autant d’étalement.
Silhouette: L’arbuste forme un buisson compact et dense, même en pot ou en bac, qu’on peut facilement conduire sur tige.

Feuillage : feuilles persistantes, d’un beau vert-sombre, brillantes.
Fleurs : Les grandes et très belles fleurs (5 à 18 cm) ont une forme en entonnoir, s’ouvrant en trompette. Les pétales, froissés comme du papier crépon, dévoilent un bouquet d’étamines et de stigmates saillants. Les couleurs sont chaudes: du rouge au jaune, rose, parfois mauve ou blanc. Les fleurs sont malheureusement éphémères car elles ne durent qu’1 à 2 jours mais elle se renouvellement tout l’été de juin à octobre. Il en existe des variétés à fleurs simples, d’autres à fleurs doubles.

Exposition : au jardin en été, dans la véranda ou le salon l’hiver, au soleil non brûlant (trop de chaleur difficilement supportée), toujours à l’abri du vent
Substrat : riche

Rusticité : frileux, gélif, en pleine terre, ne supporte que le climat du littoral méditerranéen. Culture en pot ou en bac ailleurs

Planter un Hibiscus en extérieur

Le long du pourtour méditerranéen, le climat est suffisamment doux pour cultiver l’Hibiscus en pleine terre. Attendez la fin du printemps (mai, juin)  pour le planter dans un sol drainant, riche et humifère. Privilégiez un emplacement ensoleillé et abrité du vent.

La plante se plaira ainsi particulièrement au pied d’un mur qui lui restituera la nuit un peu de douceur accumulée en journée. N’hésitez pas à enrichir la terre de compost, de terreau et de sable pour améliorer le drainage.

Rempotage d’un Hibiscus

Dans les régions plus fraîches où il gèle, la rose de Chine doit être cultivée en bac ou en pot afin de pouvoir l’hiverner. Elle est alors assimilée à une plante d’intérieur.

Choisissez un contenant percé sur le fond, d’au moins 25 cm de profondeur, dans lequel vous disposez une épaisse couche (environ un quart de la hauteur) de billes d’argile ou de gravier pour assurer un bon drainage.

Plantez-la ensuite dans un mélange de bonne terre de jardin, de terreau pour géranium ou de compost, et de pouzzolane.

Les années suivantes:

  • Rempotez tous les 2 à 3 ans.
  • Ajoutez du terreau ou remplacez les 5 premiers cm de la couche supérieure (surfaçage) tous les ans.

L’entretien de la rose de Chine

  • En été, sortez la potée sur la terrasse ou sur un coin de balcon, en commençant par l’ombre quelques jours puis en l’acclimatant progressivement à la lumière.
  • Au cours du printemps: Augmentez aussi progressivement les arrosages au fur et à mesure que les jours rallongent et que les températures se réchauffent.
  • En plein été: Arrosez ensuite quasi quotidiennement de manière à ce que le substrat de culture ne s’assèche pas longtemps.

Arrosage d’un Hibiscus

Si l’Hibiscus rosa sinensis a besoin de chaleur pour fleurir et s’épanouir, cet arbuste exotique apprécie  de garder ses racines au frais.

Au cours de l’été, les premières années, au moins deux arrosages par semaine sont nécessaires. N’hésitez pas aussi à étaler un épais paillis (lin, chanvre, paille, mulch de gazon) qui limitera le dessèchement.

Le reste de l’année, les pluies suffisent à combler ses besoins. Surveillez alors l’allure de la plante. Quand les feuilles commencent à pendre, apportez un arrosoir d’eau en laissant le temps au précieux liquide de pénétrer le sol en profondeur.

Est-il utile de le protéger du froid ?

L’Hibiscus apprécie particulièrement les hivers doux du climat méditerranéen. Dans ces régions privilégiées, il est alors souvent inutile de le protéger. Néanmoins, une bonne couche de paillage au pied de la plante ou un voile d’hivernage à portée de main permettront de prévenir ponctuellement d’éventuels dégâts causés par certains hivers plus froids que la normale.

tailler un hibiscus en pot
Rose de Chine cultivée en pleine terre © Jardipartage

 

Quel engrais donner à un Hibiscus?

En pot comme en terre, un apport d’engrais régulier est indispensable, il aide à soutenir une belle floraison. D’avril à septembre, incorporez en surface à la terre, toutes les trois semaines environ, une dose d’engrais agrumes ou pour plantes méditerranéennes.

Un bon nettoyage

Coupez également très régulièrement les fleurs fanées afin de favoriser l’apparition de nouveaux boutons.

Où et comment l’hiverner en pot ?

Dès que les températures commencent à baisser, dès le mois de septembre, rentrez le pot à l’abri. L’idéal est de disposer d’un endroit abrité et lumineux où la fourchette de températures varie entre 8 et 15°C. Une véranda ou une serre horticole permettent ainsi de garantir un hivernage optimal.

A défaut, la pièce la plus fraîche de la maison ou de l’appartement peut convenir, à condition que la plante dispose d’une grande lumière, mais sans soleil direct, mais sa durée de vie est alors plus courte.

Pendant toute cette période de repos hivernal, limitez les arrosages : 1 apport d’eau par mois suffit généralement.

Comment tailler l’Hibiscus ?

Les fleurs de la rose de Chine s’épanouissent sur les nouvelles pousses printanières. La taille de l’Hibiscus s’apparente donc à celle des arbustes à fleurs d’été.

En fin d’hiver (mars):

  • rabattez assez court les branches secondaires.
  • Taillez de biais juste au-dessus d’un nœud.
  • Si cet arbuste exotique est en pot, profitez aussi de cette période de reprise de végétation pour le rempoter ou pour renouveler les premiers centimètres du support de culture.

Bouture de l’Hibiscus rose de Chine

On réalise une bouture herbacée en mai/juin. Voici comment faire:

  • Prélevez des extrémités de tiges de 12 à 15 cm de longueur
  • Supprimez les feuilles du bas mais gardez au moins 3 niveaux de feuilles.
  • Piquez 2 ou 3 boutures dans un pot rempli d’un terreau léger.
  • Arrosez légèrement puis placez à l’étouffée, au chaud sous un châssis (plus de 20°C).
  • L’enracinement se signale par l’apparition de nouvelles feuilles. Vous pouvez alors rempoter chaque bouture dans un pot individuel.
  • Abritez tout l’hiver dans une serre ou une véranda.
  • La plantation au jardin, si le climat le permet, ou en pot, peut être réalisée au printemps suivant.

Maladie des Hibiscus

Voici les explications des principaux problèmes rencontrés avec la rose de Chine:

Les boutons floraux tombent

L’Hibiscus est fragile. Avant de s’ouvrir, ses boutons floraux tombent quand la plante est soumise à un stress: manque ou excès d’eau, changement de lieu de culture, en particulier après l’achat.

Les feuilles jaunissent et tombent

Si la plante est cultivée en intérieur, la pièce est probablement trop sombre. Un excès d’arrosage peut aussi en être la cause, tout comme un changement brusque de températures: l’Hibiscus est frileux ! Dans les régions fraîches, ne le rentrez pas trop tard après un séjour à l’extérieur tout l’été.

Toutes les feuilles tombent

Le feuillage de l’Hibiscus est persistant, mais dans de mauvaises conditions d’hivernage, la plante peut perdre l’ensemble de ses feuilles.Elles repoussent ensuite au printemps.

Les feuilles ont mauvaise mine

Des acariens ou de minuscules araignées vivent sous les feuilles, se nourrissant de la sève de l’arbuste. Les feuilles colonisées prennent une couleur grisâtre et sèchent. Ces insectes prolifèrent en milieu sec. Humidifiez régulièrement le feuillage, traitez au savon noir si l’invasion est forte.

3 choses à savoir sur l’Hibiscus

  • L’Hibiscus vrai  compte 200 espèces et 7000 variétés environ, fruits d’un énorme travail d’hybridation menée par tous les pépiniéristes à travers le Monde.
  • Les fleurs de la rose de Chine servent traditionnellement à la confection des colliers de bienvenue sur les îles du Pacifique. Ces fleurs ne sont pourtant pas originaires de ces archipels: ce sont les navigateurs qui les ont introduites à partir de la Chine.
  • Le tube décoratif présent au centre de la fleur porte les étamines et les stigmates: il sert à attirer les colibris pollinisateurs.
Sur le même thème:

➥ Les céanothes: des arbustes caducs ou persistants

Mis à jour le Juil 5, 2020 @ 14 h 30 min

Tags

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer