Cactus et plantes vertesJardiner en été

Quel entretien pour l’Hibiscus – Rose de Chine – ?

Apprécié pour ses gracieuses fleurs aux allures exotiques, tout à la fois emblème de la Malaisie et des îles Hawaï, l’Hibiscus rosa sinensis, également appelé Rose de Chine, appartient à la famille des Malvacées qui comprend aussi des arbustes plus rustiques comme l’Hibiscus des jardins (Althea syriacus) ou encore de la Mauve du Cap (Anisodontea capensis).

La Rose de Chine offre une large palette de  variétés et presque autant de fleurs. Ces dernières, très éphémères, se renouvellent régulièrement de mars à octobre sous climat favorable.

Quel entretien pour un Hibiscus en pleine terre ?

Le long du pourtour méditerranéen, le climat est suffisamment doux pour permettre de cultiver l’Hibiscus en pleine terre. Attendez la fin du printemps (mai, juin)  pour le planter dans un sol drainant, riche et humifère. Côté exposition, privilégiez un emplacement ensoleillé et abrité du vent.

La rose de Chine se plaira ainsi particulièrement au pied d’un mur qui lui restituera la nuit un peu de douceur accumulée en journée. Au moment de la plantation, n’hésitez pas à enrichir la terre de compost, de terreau et de sable pour améliorer le drainage.

Comment l’arroser ?

Au cœur de l’été, les premières années, au moins deux arrosages hebdomadaires sont nécessaires pour maintenir un sol frais. En effet si l’Hibiscus rosa sinensis a besoin de chaleur pour fleurir et s’épanouir, cet arbuste exotique apprécie également de conserver ses racines au frais. N’hésitez pas à ce titre à étaler un épais paillis (lin, chanvre, paille, mulch de gazon) qui limitera le dessèchement.

Le reste de l’année, les pluies suffisent à combler ses besoins. Surveillez alors l’allure de la plante. Quand les feuilles commencent à piquer du nez, apportez un arrosoir d’eau au pied en laissant le temps au précieux liquide de pénétrer le sol en profondeur.

Est-il utile de le protéger du froid ?

L’Hibiscus apprécie particulièrement les hivers doux du climat méditerranéen. Dans ces régions privilégiées, il est alors souvent inutile de le protéger. Néanmoins, une bonne couche de paillage au pied de la plante ou un voile d’hivernage à portée de main permettront de prévenir ponctuellement d’éventuels dégâts causés par certains hivers plus froids que la normale.

tailler un hibiscus en pot
Rose de Chine cultivée en pleine terre © Jardipartage

Quel entretien pour un Hibiscus en pot ?

Dans les régions plus fraîches, régulièrement soumises à des épisodes de gelées, la rose de Chine doit être cultivée en bac ou en pot afin de garantir un bon hivernage. L’Hibiscus est alors assimilé à une plante d’intérieur.

Choisissez un contenant percé sur le fond, d’au moins 25 cm de profondeur, dans lequel vous disposerez, pour assurer un bon drainage, une épaisse couche (environ un quart de la hauteur) de billes d’argile ou de gravier. Plantez ensuite l’Hibiscus dans un mélange de bonne terre de jardin, de terreau ou de compost, et de pouzzolane.

Son entretien est limité.

En été, sortez la potée sur la terrasse ou sur un coin de balcon, en commençant par l’ombre quelques jours puis en l’acclimatant progressivement à la lumière. Au cours du printemps, augmentez tout aussi progressivement les arrosages au fur et à mesure que les jours rallongent et que les températures se réchauffent. En plein été, arrosez ensuite quasi quotidiennement de manière à ce que le substrat de culture ne s’assèche pas longtemps.

Quel engrais utiliser ?

En pot comme en terre, un apport d’engrais régulier est indispensable, il aide à soutenir une belle floraison. D’avril à septembre, incorporez en surface à la terre, toutes les trois semaines environ, une dose d’engrais agrumes ou pour plantes méditerranéennes.

Un bon nettoyage

Coupez également très régulièrement les fleurs fanées afin de favoriser l’apparition de nouveaux boutons.

Où et comment l’hiverner en pot ?

Dès que les températures commencent à baisser significativement, entre la mi et la fin du mois d’octobre, rentrez le pot à l’abri. L’idéal est de disposer d’un endroit abrité et lumineux où la fourchette de températures oscille entre 8 et 15°C. Une véranda ou une serre horticole permettent ainsi de garantir un hivernage optimal. A défaut, la pièce la plus fraîche de la maison ou de l’appartement peut convenir, à condition que la plante dispose d’une situation lumineuse.

Bien que le feuillage de l’Hibiscus soit naturellement persistant, dans de mauvaises conditions d’hivernage, la plante peut perdre l’ensemble de ses feuilles. A l’image du Bougainvillier, elles repoussent ensuite au printemps.

Pendant toute cette période de repos hivernal, limitez les arrosages : 1 apport d’eau par mois suffit généralement.

Comment tailler l’Hibiscus ?

Les fleurs de la rose de Chine s’épanouissent sur les nouvelles pousses printanières. La taille de l’Hibiscus s’apparente donc à celle des arbustes à fleurs d’été.

En fin d’hiver (mars), rabattez assez court les branches secondaires. Taillez de biais juste au-dessus d’un nœud. Si cet arbuste exotique est en pot, profitez aussi de cette période de reprise de la végétation pour le rempoter ou pour renouveler les premiers centimètres du substrat.

Tags

Bruno Nunez

Jardinier près de Pau, je jardipartage à travers ces pages ma passion pour les plantes et le jardin à travers des conseils de jardinage, des astuces, des expériences, des portraits...bref, un peu de tout...Et bien sûr, du bio, rien que du bio, avec une bonne dose de bon sens !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer