Accueil » L'hiver » Doux en janvier, framboisiers taillés !
entretien framboisier en hiver

Doux en janvier, framboisiers taillés !

Doux en janvier, framboisiers taillés !
Partagez votre avis sur cet article !

Un temps superbement ensoleillé et des températures clémentes en janvier : voilà le sécateur qui s’affole ! Aujourd’hui, je vous explique pourquoi et comment on taille les framboisiers en hiver.

entretenir framboisier
Les cannes des framboisiers remontants sont rabattues à 30 ou 50 centimètres de hauteur.

C’est plus exactement les framboisiers remontants que je taille en hiver (de décembre à février suivant la météo), c'est-à-dire les variétés qui produisent une première fois en juin, puis une seconde en août-septembre et jusqu’en octobre parfois. Les framboisiers non remontants, eux, sont taillés plus tôt, après récolte.

Pourquoi attendre l’hiver pour tailler les framboisiers remontants?

D’une part parce que le feuillage est tombé à cette époque de l’année et que la visibilité sur les branches est meilleure. D’autre part, parce que les rameaux ont eu le temps d’évoluer tout l’automne . Il est ainsi plus facile de différencier le bois mort (d’aspect gris) des rameaux vivaces de l’année (marron). Enfin, parce que les framboisiers sont comme les ronces. Si on les laisse évoluer, ils envahissent tout, surtout que leurs pousses peuvent atteindre 2 à 3 mètres de longueur et qu’ils drageonnent partout. Et comme la fructification n’intervient que sur des pousses de l’année, raison de plus de faire le ménage !

Comment tailler les framboisiers remontants ?

Commençons par un réflexe de (bon) jardinier ! Le sécateur doit être bien affûté pour ne pas déchiqueter les rameaux et désinfecté à l’alcool pour éviter la transmission de maladies.

La méthode de taille est ensuite très simple ! Les vieux rameaux (les cannes grises et sèches) sont supprimés au ras du sol. Pour les autres (la section taillée est verte), je ne conserve pas plus de 30 à 50 centimètres de longueur. En revanche, je fais attention à couper en biseau et toujours au-dessus d’un bourgeon correctement orienté (c’est à dire vers la structure de palissage).

Que faire des déchets de taille des framboisiers ?

brois rameal fragmente en sac
Le broyat de framboisier sec est stocké dans de grands sacs à gravats pour être réutilisé comme paillis toute l'année au jardin

Personnellement, je ne les brûle pas (même si liés en fagots, ce sont d’excellents allume-feux). Je ne les porte pas non plus à la déchetterie ! Non, ces déchets sont bien trop utiles. Je les transforme en paillis en les broyant. (un broyeur est extrêmement utile au jardin, je vous assure !) Le broyat obtenu est ensuite stocké en sacs dans la remise et réutilisé au jardin comme paillis dans les massifs de vivaces, au potager ou au pied des arbustes. Petite précaution tout de même : il ne faut pas l’étaler au pied des framboisiers. Il vaut mieux privilégier dans ce cas du broyat d’autres espèces!

Que faire de plus pour entretenir les framboisiers ?

L’ordre rétabli dans les framboisiers, j’en profite pour :

  • Entretenir, réparer, retendre le support de palissage,
  • Désherber et retirer les feuilles mortes qui rejoignent le tas de compost. Mention spéciale pour le liseron qui m’a laissé en héritages ses nombreuses et longues « pousses »
  • Griffer le sol, ce qui permet de retirer un maximum de racines (de liseron surtout), mais aussi d’aérer et de décompacter la terre. Vous observerez dans les heures qui suivent. Les oiseaux ne s’y trompent pas et viennent rechercher les larves de nuisibles mises à nues par ce griffage.
  •  Plus tard (début mars), je réalise de l’apport, notamment de cendre car elle est riche en potasse, pour aider à la fructification.

Un dernier petit conseil :

Évitez les engrais azotés ; ils favorisent les pousses vertes plutôt que les belles framboises !

Abonnez-vous à la chaîne Youtube Jardipartage pour voir et revoir d'autres conseils en vidéos:

A propos de Bruno Nunez

Je m’appelle Bruno, je vis du côté de Pau et je suis celui qui partage depuis début 2013 à travers ces pages ma passion pour les plantes et l’univers du jardin. Des anecdotes, des histoires, des expériences, des portraits de plantes…bref, un peu de tout, autant du côté du potager que de l’ornement…Et bien sûr, du bio, rien que du bio !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *