Jardin d'ornementJardiner au printemps

Deutzia gracilis, Deutzie grêle

Facile à réussir, le Deutzia gracilis est un arbuste compact très rustique (-30°C) de la famille des Hydrangeas. Son principal intérêt réside dans sa généreuse floraison blanche apparaissant vers la fin du printemps.

Un arbuste florifère et compact

Compacte, la Deutzie grêle développe un port gracieux, plus étalé que haut. (1 m environ de hauteur). C’est un arbuste originaire du Japon, voisin du seringat des jardins (Philadelphus). Ses fleurs sont cependant plus petites et plus denses. Elles comportent aussi 5 pétales pointus, au lieu de 4 chez le seringat.

Le feuillage du deutzia gracilis est caduc, finement denté.

Ses fleurs en grappes légères, d’un blanc pur, s’épanouissent à partir du mois de mai sur de longues tiges élégamment arquées. Comme les autres variétés de Deutzia, elles sont malheureusement dépourvues de parfum.

Où planter le Deutzia ?

Peu exigeant, le Deutzia grêle s’accommode de tout type de terre pourvu qu’elle ne soit ni trop lourde, ni trop humide. Il tolère aussi très bien les sols calcaires et même un peu pauvres. Sa croissance est cependant plus rapide, sa floraison plus belle, dans une terre humifère ou riche en compost.

Du point de vue de l’exposition, il apprécie un emplacement abrité des vents froids, bénéficiant de quelques heures de soleil par jour, mais en dehors des heures les plus chaudes.

deutzia gracilis
Fleurs du Deutzia gracilis © K.Schulz , Flickr

Planter un Deutzia gracilis : les étapes

  • Au début du printemps ou en automne (période préférable), avec une bêche ou une pelle, ouvrez un trou 2 fois plus grand que la motte de votre Deutzia gracilis. Les racines pénétreront plus facilement si vous décompactez le sol sur une bonne largeur autour et dessous.
  • Mélangez à la terre extraite une bonne quantité de compost. Déposez un lit de graviers mélangé à de la terre au fond du trou pour assurer un bon drainage.
  • Plongez le conteneur dans un grand seau d’eau pour l’hydrater. Attendez que les bulles d’air disparaissent complètement.
  • Sortez le pot, laissez égoutter quelques minutes avant de dépoter.
  • Vérifiez que les racines ne s’enroulent pas au bas de la motte (elles forment alors un chignon). Si c’est le cas, démêlez soigneusement tout cela.
  • Installez l’arbuste au centre du trou de plantation. Ajustez la hauteur en ajoutant ou retirant de la terre au fond. Le haut de la motte doit arriver 2 cm environ sous la hauteur finale du sol pour que votre Deutzia gracilis soit au final légèrement enterré.
  • Comblez les vides en remettant le mélange de terre-terreau autour des racines.
  • Tassez soigneusement au fur et à mesure avec les mains.
  • Pour finir, arrosez lentement en déversant au moins 10 litres d’eau pour tasser encore un peu plus. Ajoutez de la terre si besoin. Recouvrez enfin avec un paillage de broyat de branches ou d’écorces de pin pour garder l’humidité plus longtemps.
  • S’il ne pleut pas régulièrement dans les semaines et l’année qui suivent la plantation, pensez à arroser votre Deutzia gracilis.

Comment l’utiliser ?

Les faibles dimensions du Deutzia gracilis permettent de le planter dans les petits jardins. Il est alors très élégant en haies basses à moyennes, laissé libres de s’étaler.

Cet arbuste compact peut aussi servir à composer un premier rideau au pied d’arbustes plus hauts à l’arrière, mais peut tout aussi bien  être planté dans un massif en compagnie de rosiers arbustifs fleurissant au même moment.

Ses fleurs d’un blanc pur font également ressortir à merveille les feuillages sombres à proximité et les couleurs vives des floraisons voisines. Tentez en particulier l’association au Weigeilia ‘Alexandra’ (feuilles pourpres, presque noires, fleurs rose vif)

Taille du Deutzia gracilis

Taillez l’arbuste dès la fin de sa floraison.

  • Supprimez 1/3 de la longueur des rameaux qui ont fleuri.
  • Retirez le bois mort à l’intérieur de la ramure pour apporter davantage de lumière.
  • Coupez à ras quelques tiges très anciennes : elles sont facilement identifiables à leur épaisseur importante. Cela permet de rajeunir l’arbuste un peu chaque année.

Il est possible de rajeunir facilement un Deutzia gracilis laissé sans taille pendant quelques années : effectuez alors un recépage en taillant toutes ses branches très courtes. Il reformera sa silhouette les années suivantes.

Bouturage du deutzia : comment l’effectuer ?

Le bouturage du Deutzia gracilis ne présente pas de difficultés particulières. Vers la fin du printemps :

  • Prélevez l’extrémité (15 cm environ) d’un jeune rameau non fleuri
  • Supprimez proprement toutes les feuilles à l’exception de 2 ou 4 plus hautes
  • Il n’est pas nécessaire de tremper la base de la bouture dans de la poudre d’hormones de bouturage mais cela augmente les chances de réussite.
  • Remplissez un pot en terre cuite de petite dimension avec un mélange de terreau fin et sable (1/2-1/2).
  • Piquez la bouture dans le terreau.
  • Arrosez sans détremper
  • Placez à l’étouffée en enveloppant le pot d’une bouteille d’eau minérale retaillée ou d’une cloche. Conservez la bouture tout l’été au pied d’un mur au Nord. La luminosité est importante mais le soleil direct la dessèche.
  • A l’automne, la bouture est enracinée. Attendez toutefois le début du printemps suivant avant de replanter au jardin. Les petites racines auront eu le temps tout l’hiver de se renforcer !

Deutzia gracilis Nikko, le plus compact

Avec ses 50 à 80 cm de hauteur et d’étalement, ce Deutzia gracilis Nikko, créé dans les années 70 aux Etats-Unis, est encore plus compact que l’espèce-type. Il forme une boule couverte de petites fleurs blanches en avril/mai. Ses feuilles deviennent pourpres en automne. Plantez-le dans un petit espace ou en bac : vous pourrez le cultiver dans une cour ou une terrasse mi-ombragée.

A côté de ce cultivar, de nombreux autres Deutzia hybrides ont été créés à partir de l’espèce Gracilis mais elles sont plus hautes.

Découvrez d’autres arbustes à fleurs blanches au printemps:

l’oranger du Mexique
l’osmanthe de Burkwood
➥ le Cornouiller du Japon, Cornus Kousa
➥ L’amélanchier de Lamarck

Tags

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer