Plantes aromatiques

Du basilic sur le rebord de la fenêtre de la cuisine

Si le basilic, et de façon plus générale les plantes condimentaires, sont trop éloignées de la cuisine, on ne prend jamais la peine d’aller en cueillir quelques feuilles pour agrémenter nos plats. Si vous vivez en appartement, c’est encore pire !

Peut-être n’avez-vous tout simplement pas de jardin ? Devez-vous pour autant vous priver du plaisir du basilic frais ? Non, une solution existe. Vous disposez bien d’un balcon ou d’un rebord de fenêtre à proximité de la cuisine ?

Alors un basilic en pot ou en jardinière s’y plaira à merveille ! Il pourra même être accompagné d’autres aromatiques pour avoir toujours à portée de main de quoi parfumer vos plats : un peu de ciboulette, un pied de persil, du thym, du romarin  et une ou deux autres variétés de basilics pour goûter à différentes saveurs…

Le basilic aime le soleil et la chaleur !

Mais pas à l’excès. En jardinière ou pot, il est indispensable de l’arroser très régulièrement, sous peine de le voir dépérir rapidement si le sol s’assèche brutalement.

Basilic en pot
Basilic « El Greco ». Le cache-pot vert et marron vient de la collection des poteries « Clair de Terre », une enseigne albigeoise. (c) Jardipartage.fr

L’idée est aussi ici d’allier l’utile à l’agréable. Choisissez un joli pot ou cache-pot.

Placez quelques graviers au fond ou des billes d’argile pour assurer le drainage, puis remplissez d’un mélange riche de terreau horticole et de compost.

Procurez-vous enfin au choix quelques plants de basilic bien avancés chez un horticulteur présent sur le marché local ou alors commandez-en en mini-mottes. Avant d’effectuer la plantation, laissez tremper le godet une dizaine de minutes dans l’eau. Puis repiquez, tassez légèrement, et complétez de terreau. Arrosez abondamment pour finir.

Plus vous pincez le basilic, plus il est productif !

L’entretien du basilic est simple ! Quelques arrosages conjugués à des pincements réguliers suffisent à obtenir une très belle production de feuilles et éviter la montée en graines. En cours d’été, il peut cependant être utile de rajouter une dose de compost si le niveau est descendu dans le pot.

De nombreuses variétés…pour tout autant de saveurs

En ce qui me concerne et dans le but de découvrir de nouvelles saveurs et parfums, chaque année, je cultive des basilics différents. Au printemps dernier, j’avais par exemple semé « Cardinal », une variété décorative et bien parfumée.

Cette année, j’ai jeté mon dévolu sur l’étonnant basilic El Greco. Une aromatique greffée dont le port en boule est à la fois surprenant et amusant. Développant de très fines feuilles, pas besoin de les couper pour en agrémenter les plats.

Vous préférez semer votre basilic ?

Le semis du basilic en pot ou en pleine terre est délicat car il nécessite des températures supérieures à 15°C. Vous pouvez le faire dès le mois d’avril, en prenant quelques précautions (pot recouvert d’une plaque de verre ou d’une cloche potagère pour garantir des températures optimales à la germination).

  • Humidifiez le substrat.
  • Laissez-le ressuyer quelques minutes.
  • Égalisez-le en surface avec de semer.
  • Tassez le semis à l’aide d’une planchette. Les graines de basilic ne doivent pas être couvertes de terre.
Consultez d’autres fiches sur ce thème:

Culture de la sauge officinale: belle et bonne !
Pourquoi le thym est-il si capricieux à cultiver ?

Mis à jour le Juin 20, 2020 @ 7 h 58 min

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page