Accueil » Le jardin d'ornement » La Corète du Japon, une pluie de pompons jaunes
corète du japon

La Corète du Japon, une pluie de pompons jaunes

La Corète du Japon, une pluie de pompons jaunes
Partagez votre avis sur cet article !

Rustique, résistante et durable, la corète du Japon ( Corête – la double orthographe existe –, Kerria japonica) est l’une des merveilles du printemps. De croissance rapide, cet arbuste n’est pas seulement décoratif au retour des beaux jours, il l’est aussi toute l’année : ses petites fleurs jaunes en pompons  du début du printemps cèdent leur place en été à un feuillage gaufré. En hiver, les rameaux verts, dénudés, restent graphiques. Comment cultiver et entretenir la corète du Japon ?

Rameaux arqués et pompons jaunes

La corète du Japon forme un joli buisson échevelé de rameaux souples, arqués sous leur propre poids. L’arbuste, drageonnant lorsqu’il est bien installé et vigoureux, occupe à l’âge adulte un volume important : jusqu’à 2,50 mètres d’étalement en tous sens !

Le feuillage du Kerria japonica est caduc : l’arbuste reste donc à nu tout l’hiver. On pourra néanmoins en tirer parti en plaçant la corète dans un coin du jardin où la silhouette graphique de ses tiges, vertes et lisses, sera parfaitement mise en valeur.

Les feuilles alternes, d’un vert franc, dentées et pointues au moment de leur déploiement, prennent une forme ovale par la suite. C’est leur texture gaufrée, à l’image des charmes, qui en fait leur intérêt.

Les fleurs doubles sont des pompons jaunes tirant sur l’oranger. De mars ( en climat doux, avec quelques jours d’avance) à mai, leurs pétales étroits forment des petites boules de 3 centimètres de diamètre se renouvelant l’espace de quelques semaines. Les fleurs sont malheureusement assez éphémères, elles se décolorent sous un soleil vigoureux. Cette belle floraison peut ponctuellement remonter en cours d’été.

quand taille corete du japon
La corète du Japon forme rapidement un arbuste aux rameaux arqués. (Jardin des anges et des poètes, 64)

Où la cultiver ?

Peu exigeante, la corète du Japon s’accommode de tous nos climats du moment que le sol est drainé, voire léger, et qu’il reste frais l’été. Plantez l’arbuste à l’automne pour profiter d’une timide première floraison dès le printemps suivant. Choisissez un emplacement au soleil ou à la mi-ombre, préférable dans le Sud. Dans les régions froides, une plantation au pied d’un mur est préférable pour abriter la corète du Japon des vents froids. Evitez en revanche une installation au pied d’un mur orienté au Sud, choisissez plutôt une exposition à l’Ouest ou à l’Est, moins chaude l’été. Paillez dès la plantation pour conserver l’humidité du sol.

Culture en pot

La corète du Japon peut être cultivée en pot dans un grand contenant (bac ou pot de 30 à 40 centimètres de diamètre). Mélangez deux tiers de terre de jardin à un tiers de terreau horticole. Percez le fond du pot et disposez sur le fond une couche drainante.

Quand et comment tailler la Corète du Japon ?

Laissée libre, la corète du Japon peut rapidement devenir envahissante. Comme d’autres arbustes à floraison printanière (Forsythia, cognassier du Japon,…), une taille annuelle est donc avantageuse pour la contenir. Rabattez tous les rameaux de moitié après la floraison, en taillant de biais au-dessus d’un œil tourné vers l’extérieur. L’arbuste s’ouvrira ainsi davantage.

corete du japon floraison
Corète du Japin “plenifora”, aux belles fleurs en pompons jaunes. (Jardi des anges et des poètes, 64)

Les branches (âgées de plus de 3 ans) deviennent moins florifères avec l’âge : il ne faut donc pas hésiter à les rabattre également après 4 ou 5 ans au ras du sol pour rajeunir la corète et favoriser l’apparition de pousses de remplacement depuis la souche. Kerria japonica supporte bien ces tailles sévères.

Comment multiplier la corète ?

Prélèvement de rejets

Après quelques années de culture, la corète du Japon drageonne beaucoup. Il suffit donc de prélever en automne à ses pieds des rejets munis de racines. Replantez-les sans tarder ailleurs au jardin ou repiquez-les en pot pour les faire patienter à l’abri du froid jusqu’au printemps.

Bouture

La bouture de la corète du Japon, à effectuer au cours du mois d’août, donne de bons résultats. A l’aide d’un sécateur propre et désinfecté, prélevez des rameaux secondaires de l’année de 15 cm de longueur. Etêtez-les. Conservez une seule paire de feuilles sur le haut ; supprimez toutes celles du dessous. Piquez chaque bouture préparée dans un petit pot en terre cuite rempli d’un mélange de terreau et de sable. Conservez à l’ombre jusqu’aux premiers signes d’enracinement en veillant à maintenir le substrat humide.

Quelles variétés choisir ?

La corète du Japon à pompons doubles (Kerria japonica « pleniflora ») est la variété la plus classique dans les jardins. Cependant, des variétés issues de l’espèce-type ( comme Kerria japonica « Golden guinea »), plus rares, offrent de plus grandes fleurs ( 5 à 6 centimètres de diamètre), d’un jaune aussi plus lumineux. La période de floraison de ces dernières est toutefois plus tardive et plus courte que celle du cultivar « pleniflora ».

Quelles associations ?

En haie libre, la corète du Japon se marie très bien à d’autres arbustes à floraison printanière (Forsythia, Spirée de Thunberg, Weigelia, … ) mais également à des arbustes à feuillage persistant ( Photinia, Viburnum tinus encore en fleurs en fin d’hiver, oranger du Mexique…)

En hiver, l’association des tiges vertes de la corète fait mouche aux côtés de celles (blanches, jaunes ou rouges) des Cornouillers.

A propos de Bruno Nunez

Je m'appelle Bruno, je vis du côté de Pau et je suis celui qui partage à travers ces pages ma passion pour les plantes et l'univers du jardin. Des anecdotes, des histoires, des expériences, des portraits de plantes...bref, un peu de tout, autant du côté du potager que de l'ornement...Et bien sûr, du bio, rien que du bio !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.