Accueil » Le jardin d'ornement » Tamaris de printemps: grâce et légèreté !
tamaris de printemps

Tamaris de printemps: grâce et légèreté !

Tamaris de printemps: grâce et légèreté !
Partagez votre avis sur cet article !

Grâce et légèreté sont les maître-mots du Tamaris ! Originaire du sud-est de l’Europe, le Tamaris de printemps (Tamarix tetrandra) est un arbuste de croissance rapide, allant jusqu’à former un véritable arbre en climat propice. Egalement dénommé Tamaris à quatre étamines, cet arbuste offre une silhouette vaporeuse aux longs rameaux se balançant au gré du vent, se couvrant de petites fleurs rose pâle en avril/mai. Comment le cultiver et en prendre soin ?

Une profusion de plumes roses !

D’un volume de 3 à 4 mètres en tous sens à l’âge adulte, le Tamaris de printemps prend naturellement un port touffu et érigé. Ses longs rameaux souples s’arquent et retombent avec grâce. Le bois pourpre foncé offre un contraste intéressant avec les jeunes feuilles, vert clair. Le feuillage en lui-même est décoratif par sa finesse. Les feuilles sont en effet réduites à de petites écailles emboîtées, très proches visuellement de celles des cyprès.  Ces feuilles jaunissent joliment en automne, avant de tomber.

tamaris de printemps
Les petites fleurs roses du Tamaris sont réunies en grappes étroites portées par le bois de l'année précédente, jardin de Maguy (64)

L’étonnante et élégante floraison plumeuse du tamaris de printemps est son principal atout. En avril-mai, l’arbuste entier disparaît sous une nuée de petites fleurs rose pâle, à quatre pétales, portées sur toute leur longueur par les rameaux arqués.

Où cultiver le Tamaris de printemps ?

Les tamaris sont  tolérants. Ils se plaisent dans toute terre, pourvu que l’humidité n’y stagne pas ou qu’elles ne soient pas trop calcaires. Ils affectionnent néanmoins davantage les sols secs, sableux ou graveleux, même pauvres.

S’ils sont largement représentatifs des régions côtières, c’est que les Tamaris aiment les climats doux. Installez-les au plein soleil, ils supportent très bien la chaleur, le vent et même les embruns. Les sols légèrement salins ne leur font pas peur, c’est l’autre raison de leur présence en nombre en bord de mer.

Quand et comment le planter ?

Plantez le tamaris au printemps ou en automne. L’arrosage est utile les premiers mois pour aider l’arbuste à s’installer. Il devient par la suite inutile.

tamaris arbre
Tamaris de printemps en association à un oranger du Mexique (Choisya ternata), jardin de Maguy (64)

Quand, comment tailler le tamaris de printemps ?

Tant que l’arbuste n’a pas atteint sa taille adulte (au bout de  5 ans) et développé son port naturel, évitez d’intervenir. Contentez-vous ensuite d’une taille annuelle, à effectuer après la floraison. Comme les nombreuses petites fleurs sont portées par le bois de l’année précédente, on raccourcit dès lors de moitié tous les rameaux  défleuris pour renforcer la vigueur du tamaris de printemps et faire en sorte qu’il se ramifie toujours plus, ce qui permettra d’obtenir davantage de fleurs l’année d’après.

Un élagage est également possible en fin d’hiver pour rajeunir les sujets les plus âgés. Commencez par éclaircir les branches en surnombre et, au besoin, coupez à ras quelques vieilles branches, un geste qui aidera à renouveler l’ossature.  

Comment le bouturer ?

Profitez de la taille printanière pour préparer des boutures du tamaris de printemps. L’arbuste se bouture également très bien en fin d’été, sur des pousses semi-aoûtées ou encore en fin d’automne (courant décembre), à partir de bois sec.

tamarix tetrandra tamaris de printemps
En climat doux, le Tamaris de printemps atteint 3 à 4 m en tous sens, jardin à Montfort (64)

Comment l’utiliser ? Quelles associations favoriser ?

Dans les régions côtières, les alignements de Tamaris (de printemps ou d’été) constituent habituellement d’excellents brise-vents touffu. On les plante également en haie libre, en association à d’autres arbustes à floraison printanière ou au feuillage coloré (oranger du Mexique, lilas par exemple).

Pour mettre davantage en valeur sa floraison plumeuse si spectaculaire, plantez le tamaris de printemps seul sur une pelouse ou dans un coin de jardin où il disposera de suffisamment de place pour s’évaser au fil des ans. Installé en fond de massif, l’arbuste offrira un volume et  une hauteur intéressants en même temps qu’un décor rythmant le cycle des saisons.

A propos de Bruno Nunez

Je m'appelle Bruno, je vis du côté de Pau et je suis celui qui partage depuis début 2013 à travers ces pages ma passion pour les plantes et l'univers du jardin. Des anecdotes, des histoires, des expériences, des portraits de plantes...bref, un peu de tout, autant du côté du potager que de l'ornement...Et bien sûr, du bio, rien que du bio !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.