Cultiver les rosiers arbustifs et grimpants

Comment utiliser la bouillie bordelaise sur les rosiers ?

De nombreuses maladies et ravageurs peuvent attaquer les rosiers arbustifs et grimpants. Pulvérisée sur les feuilles et les branches, la bouillie bordelaise élimine les spores de la plupart des champignons. Mais elle agit sans discernement et doit donc toujours être utilisée à bon escient.

Dans quels cas utiliser la bouillie bordelaise sur les rosiers ?

Composée de sulfate de cuivre et de chaux, la bouillie bordelaise est un fongicide préventif, principalement utilisé pour lutter contre 3 maladies cryptogamiques des rosiers :

  • La rouille : les feuilles sont recouvertes de petites taches rondes oranges devenant brunes.
  • La maladie des taches noires, le Marsonia : Les feuilles se couvrent de taches noires diffuses. Elles jaunissent ensuite et tombent.
  • L’oïdium, le blanc du rosier, qui feutre un feutre gris sur les feuilles et les boutons de fleurs sous la chaleur et l’humidité.

En revanche, la bouillie bordelaise est inefficace contre les ravageurs des rosiers : les pucerons verts, les chenilles (Tenthrèdes) et les araignées minuscules (tétranyques tisserands).

Quand faire un traitement à la bouillie bordelaise ?

N’attendez pas les premiers symptômes de maladies pour faire un traitement préventif. Le produit peut être utilisé à 2 périodes de l’année :

  1. Juste après la taille des rosiers de fin d’hiver, quelques jours avant le débourrement printanier. La bouillie bordelaise assainit alors les plaies de taille et les écailles des bourgeons dans lesquels se logent les spores de champignons.
  2. Du printemps à la fin de l’été, en entretien régulier pour garder des rosiers sains et en bonne santé. Effectuez le traitement avant une période pluvieuse et renouvelez l’opération à 15 jours d’intervalle.
dosage bouillie bordelaise pour rosiers
© Flick’r

Les astuces du jardinier :

Quelques gestes et réflexes simples permettent de limiter les traitements à effectuer :

  • Surveillez l’apparition des premiers signes de maladies sur les feuilles. Coupez et éliminez les rameaux touchés le plus rapidement possible, avant que d’autres parties ne soient touchées.
  • Des rosiers bien nourris sont naturellement plus résistants. Fortifiez-les toute l’année avec un engrais rosier épandu aux pieds en fin d’hiver, puis en étalant un paillage de tontes sèches régulièrement renouvelé le reste du temps.
  • Ramassez et éliminez systématiquement toutes les feuilles mortes tombées au sol.
  • A la place de la bouillie bordelaise, vous pouvez pulvériser du purin de prêle : ce stimulant naturel fortifie les rosiers et rend les feuilles moins sensibles aux attaques.

➥ A lire aussi : 3 gestes pour des rosiers généreux !

Comment pulvériser les rosiers ?

La bouillie bordelaise est préparée dans un grand récipient, un seau par exemple. Pour un pulvérisateur de jardin classique de 5 litres :

  • Versez 5 litres d’eau de pluie dans le seau.
  • A l’aide du doseur fourni, versez la quantité de poudre préconisée sur l’emballage.
  • Remuez avec une vieille cuillère en bois ou avec un bâton pour dissoudre complètement la poudre bleue.
  • Versez ensuite la bouillie obtenue dans la cuve du pulvérisateur.
  • Vissez la pompe, remuez le produit puis mettez en pression en pompant une quinzaine de fois.
  • Réglez la buse jusqu’à obtenir un fin brouillard, qu’il convient de diffuser sur et sous les feuilles de tous vos rosiers.
  • Pour une plus grande efficacité, effectuez le traitement de préférence tôt le matin, un jour de beau temps, sans vent.
  • Lorsque la cuve s’est vidée, rincez-la plusieurs fois à l’eau claire. Pour un nettoyage complet de la buse et de la lance, mette en pression et pulvérisez de l’eau propre pendant quelques secondes.

Durant tout le temps des manipulations, protégez votre peau et vos yeux. Portez des gants, des vêtements longs, et des lunettes de protection contre les éclaboussures.

Dosage de bouillie bordelaise préconisé sur les rosiers

Même si la bouillie bordelaise est tolérée en agriculture biologique, ce produit de traitement se lessive et reste toxique pour les micro-organismes du sol. Agissez toujours avec discernement, en respectant scrupuleusement le dosage indiqué.

Dosage préconisé : 12,5 g de poudre par litre d’eau.

Sur le même thème :

Quand, comment déplacer un rosier ?
Faut-il mettre de l’engrais aux rosiers ?

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page