Ravageurs et parasites

Comment se débarrasser du mulot dans le jardin ?

Vous avez repéré la présence de mulots dans votre jardin ? Il est temps de réagir pour déloger ce rongeur avant qu’une colonie tout entière se développe. Justement, voici nos astuces et conseils pour éviter qu’il ne détruise votre jardin et vos plantations.

Le mulot est un animal adorable, mais sa présence dans le jardin est dévastatrice. Alors, ne vous laissez pas attendrir par cette souris des champs et agissez pour éviter les dégâts et les invasions. Découvrez à nos côtés tout ce qu’il faut savoir à son sujet, y compris comment s’en débarrasser !

Le mulot, qu’est-ce que c’est ?

Considéré comme une souris des champs, le mulot est un rongeur souvent confondu avec le campagnol ou encore la musaraigne. Toutefois, il est un peu plus petit qu’un campagnol et il fait partie des rongeurs sauteurs.

Autre chose à savoir sur cet animal d’apparence mignon, il peut nager et se déplacer très rapidement. Son signe distinctif est sa longue queue mesurant entre 6 et 9 cm et ses grandes oreilles.

Son pelage est brun et roux sur le dessus, tandis que son ventre est plutôt blanc. Toutefois, il existe aussi des mulots rayés ou avec une bande noire sur le dos. Autre manière de le reconnaître : ses pattes. Elles présentent 4 doigts à l’avant et 5 à l’arrière.

se débarrasser du mulot
Le mulot mange de nombreuses graines et racines © DepositPhotos

Qu’est-ce que mange le mulot ?

Le mulot possède un régime alimentaire assez varié, il se nourrit des aliments suivants :

  • Des graines comme celles du tilleul, du ’hêtre, de l’aubépine et autres ;
  • Des baies comme les mûres et les framboises ;
  • Des insectes ;
  • Des chenilles ;
  • Des fruits secs ;
  • Des champignons ;
  • De la mousse ;
  • Des escargots ;
  • Des vers de terre ;
  • Des racines telles que la pomme de terre, la carotte, le navet, etc ;
  • Des bulbes comme ceux de la tulipe par exemple ;
  • Des collets de légumes.

Quels dégâts font les mulots ?

En connaissant l’alimentation variée du mulot, il est difficile de deviner pourquoi ce tout petit animal est considéré comme un ravageur et un nuisible dans le jardin et le potager. En effet, en vivant dans les sols, il creuse des galeries et endommage vos plantations.

Qui plus est, en plus d’être vorace, il se reproduit plusieurs fois par an et donne naissance à des portées de 5 à 6 petits. Résultat, une fois qu’il est installé, il est très difficile de le déloger et surtout, de s’en débarrasser définitivement.

Qu’est-ce qui attire les mulots dans le jardin ?

Pour éviter au maximum de se retrouver envahi par les mulots, il faut connaître leur habitat ou plutôt les conditions favorables à leur développement comme :

  • Les zones ombragées ;
  • Les tas de feuilles mortes ;
  • Les espaces à la végétation dense ;
  • La présence d’eau ;
  • Les potagers où les environnements chargés de fruits comme les jardins ;
  • La présence de graines et de noix sur le sol.
différence mulot et souris
La différence entre une souris et un mulot est surtout une affaire de taille © DepositPhotos

Comment se débarrasser d’un mulot au jardin ?

Avant de parler de se débarrasser de ce rongeur, quelques gestes préventifs s’imposent, notamment :

  • Élaguer les arbres, arbustes et buissons pour éviter la création d’ombre ;
  • Ramasser les fruits et les légumes mûrs présents sur le sol ;
  • Retirer les tas de feuilles mortes et les débris régulièrement ;
  • Soigner l’emplacement des mangeoires à oiseaux, favoriser un emplacement en hauteur ;
  • Éviter l’eau stagnante.

En revanche, si vous êtes déjà infesté par ces nuisibles et que vous détestez l’usage des produits chimiques, il est possible de :

  • Adopter un chat : ce félin en est friand !
  • Installer des nichoirs pour rapaces
  • Entretenir le jardin régulièrement ;
  • Utiliser des répulsifs naturels, il existe par exemple l’huile essentielle de menthe poivrée ou encore l’ail. Il suffit de les mélanger avec un peu d’eau et de les vaporiser sur vos plantations et plantes. Vous pouvez aussi les utiliser sous forme de barrière ; Un purin de sureau bien concentré et versé dans leur galerie est aussi très efficace pour les faire fuir.
  • Installer des pièges spéciaux qui ressemblent à des pièges à souris : l’appât glissé à l’intérieur attire le mulot qui se fait prendre au piège vivant. Il suffit ensuite de le relâcher loin du jardin ;
  • Faire appel à un professionnel qui se chargera d’éliminer les rongeurs durablement et efficacement.

Comment trouver un nid de mulot ou un signe de leur présence ?

Le mulot est un rongeur opportuniste et nocturne qui vit dans des terriers parfois empruntés à la taupe. Toutefois, il aime aussi les cachettes à l’ombre ou encore les tas de débris et de feuilles. Lorsqu’il se rapproche des habitations, il peut élire domicile dans les caves, les garages, les fondations, les cabanons ou encore les greniers.

Difficile de vraiment repérer leur nid, mais il est possible que vous trouviez des galeries en creusant la terre ou encore des réserves de graines. Vous pouvez aussi guetter la présence d’excréments ou encore de légumes et fruits grignotés ici et là.

En cas de doute, faites appel à un professionnel, il sera plus en mesure de savoir si vous êtes infestés ou non !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page