Sol vivant

Comment Eviter les souris dans le compost ?

En retournant le tas de compost, vous découvrez une famille de souris et quelques souriceaux bien tapis dans un trou. Il arrive en effet que des souris, des mulots, des campagnols et même des musaraignes, fréquentent ou vivent dans le tas de compost, en particulier en hiver. Rien d’inquiétant à cela !

Pourquoi les souris viennent-elles dans le compost ?

Pour au moins deux raisons:

  • En automne, elles cherchent un abri pour passer l’hiver au chaud. Un vieux tas de compost, plutôt sec et qui n’a pas été retourné depuis longtemps, est l’endroit idéal ! De petites poches d’air se sont formées pendant le compostage. Les souris les repèrent et s’en servent de terrier. La présence de rongeurs se remarque alors aux entrées de galeries qu’ils dissimulent parfois sous des brindilles ou des branchages.
  • Toute l’année, le tas de compost est aussi une source de nourriture pour les rongeurs. Les souris grignotent en particulier les déchets organiques que nous jetons: comme les épluchures des fruits et des légumes qui contiennent de l’amidon et du sucre.

Tant que le problème se limite aux petits rongeurs (souris, mulots, campagnols, lérots, musaraignes…) et que la zone de compostage se situe loin de la maison ou d’un abri de jardin, il n’est pas forcément utile d’intervenir. Si vous n’en avez pas peur, il peut même être amusant avec vos enfants d’observer leur mode de vie.

souris dans mon composteur
© Flickr

Comment éviter d’attirer rats et souris dans le compost ?

Vous n’aimez pas les rongeurs ? Vous en avez peur ? Plusieurs gestes simples permettent d’éviter qu’ils s’installent dans le compost. Mais il faut aussi savoir qu’il est presque impossible de les empêcher totalement d’y venir.

Aérer le compost

Si votre tas de compost est monté à même le sol, brassez-le ou retournez-le de temps en temps, en particulier en automne, quand les souris sont à la recherche d’un abri.

Pensez aussi à l’arroser régulièrement pour qu’il reste humide. La décomposition continuera de se faire mais les rongeurs ne chercheront plus à y nicher car ils choisissent plutôt un abri bien sec.

Utiliser un composteur en bois fermé

Il est conseillé de mettre  les déchets de jardin et de cuisine dans un bac à compost en bois d’1m x 1m x 1m, le volume minimum pour obtenir un compostage rapide.

Vous pouvez l’acheter ou le fabriquer à partir de vieilles planches non traitées, de palettes récupérées, ou même de treillis métallique, et prévoir de larges fentes d’aération pour que l’air le traverse.

Pour empêcher les souris et les rats de venir grignoter les épluchures et les restes de légumes, il faut fixer un couvercle et tapisser l’intérieur d’un grillage à mailles fines anti rongeurs. Vous limiterez ainsi leurs possibilités d’entrer.

Trier rigoureusement les déchets organiques qu’on y met

Comme nous l’avons vu, pour faire un bon compost, il faut de l’air, de l’humidité sans excès mais aussi un parfait équilibre entre matières vertes riches en eau (déchets de cuisine, tontes de gazon, déchets verts…) et matières sèches (carton, branchages, feuilles mortes…).

➥ A lire: quels déchets mettre dans le compost ?

Si vous ne respectez pas cet équilibre, vous favoriserez involontairement les nuisibles. Des restes de plats cuisinés, de viandes ou de fromage… n’ont rien à faire dans le compost. Pire, ils peuvent attirer une famille de rats par exemple ! Il faut donc trier très rigoureusement ce que l’on met à composter.

comment eviter les rongeurs dans le compost
© K.Bouda

Dans le compost, oui. Pas dans la maison !

Le véritable problème avec les souris, c’est surtout que nous n’aimons pas trop les voir traîner dans la maison.

Il faut donc installer le composteur le plus loin possible de l’habitation et compter sur la prédation (redoutable ) des chats pour limiter leur prolifération.

Si vous avez pris l’habitude de faire transiter vos déchets de cuisine par un composteur de table ou par une poubelle de cuisine avant de les jeter au jardin, assurez-vous de choisir un récipient fermé. Elle seront moins tentées de venir voir son contenu.

Si malgré ces précautions, l’une des souris rentre dans la maison, déposez une tapette à souris dans une zone fréquentée par le petit animal. Un piège vieux comme le Monde mais toujours aussi efficace pourvu que l’appât joue son rôle.

Dans les placards, utilisez des sachets de lavande séchée ou quelques gouttes de menthe poivré; deux répulsifs naturels !

A lire sur le même thème:

Les vers de terre jouent un rôle essentiel dans le tas de compost !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page