Planter kiwi | Jardipartage

Comment planter un kiwi pour plein de fruits ?

Le kiwi, Actinidia chinensis, nous régale en automne de sa chair verte acidulée. Il est assez facile à cultiver et ne demande que peu d’entretien une fois établi. Par contre, la maitrise de la plantation est essentielle, tant pour assurer la survie de la plante qu’une bonne fructification. Voilà donc pourquoi nous vous proposons ce petit guide pratique pour bien planter un kiwi.



Mâle, femelle et autofertile : Comprendre les spécificités des kiwis

Les kiwis étant dioïques, des plants mâles et des plants femelles doivent être en effet plantés ensemble pour produire des fruits. Pour une pollinisation optimale, il est ainsi recommandé de prévoir un plant mâle pour 3 à 5 plants femelles.

Mais certaines variétés, comme le kiwi ‘Jenny’ ou ‘Solo’, sont autofertiles. Bien qu’elles soient capables de produire des fruits sans la présence d’un plant mâle, le rendement fruitier est tout de même largement inférieur​ aux autres variétés.

Où planter un kiwi ?

Le kiwi s’installe dans un endroit ensoleillé, en évitant une exposition trop directe aux heures les plus chaudes de la journée, au risque de brûler le feuillage. En plantant votre kiwi le long d’un mur exposé au sud ou à l’est, il bénéficiera ainsi de la chaleur tout en étant protégé des vents froids et desséchants​, surtout en région fraiche.

Concernant le sol, le kiwi se plait dans un substrat riche, légèrement acide (pH entre 5.5 et 6.5) et léger, bien drainé et suffisamment profond. À l’inverse, il n’aime pas les sols calcaires qui ont tendance à se gorger d’eau.

Quand planter un kiwi ?

La période de plantation du kiwi dépend essentiellement de la région. Si le climat est doux, plantez-le en automne (octobre-novembre) pour lui permettre de s’enraciner tranquillement pendant l’hiver et d’entamer une croissance vigoureuse dès le printemps suivant.

Dans les régions les plus au Nord, mettez plutôt votre kiwi en terre au printemps après les gelées (avril-mai). Le jeune plant pourra alors s’acclimater avant la hausse des températures et sera bien enraciné pour affronter l’hiver.

Comment bien planter son kiwi ?

Maintenant que vous savez où et quand planter votre kiwi, il est alors temps de passer à la pratique. La plantation du kiwi ne revêt pas de difficulté particulière. En effet, en respectant ces quelques étapes, votre jeune plant sera bien installé !

  • Creusez d’abord un trou d’environ 40 cm de profondeur et de largeur.
  • Mélangez ensuite la terre extraite avec du compost ou du fumier bien décomposé pour enrichir le sol. Puis ajoutez un peu de sable si votre terre est trop compacte.
  • Placez votre plant de kiwi au centre du trou, de sorte que la base du tronc soit au niveau du sol.
  • Remplissez de votre mélange de terre, tassez bien puis arrosez abondamment.
  • Respectez enfin une distance de 3 à 4 mètres entre chaque plant pour éviter la concurrence racinaire​​.

Quel support pour le kiwi ?

Planter kiwi en pleine terre | Jardipartage
Le kiw a besoin dun support de palissage solide © CréaHortalia

Le kiwi est une liane fougueuse qui forme un arbre et s’enroule autour d’un tuteur. Il est donc indispensable de prévoir son palissage sur un support robuste comme un treillis ou une pergola. Les branches seront ainsi attachées au support et guidées pour obtenir une forme harmonieuse et aérée, propice à une bonne fructification.

Si vous souhaitez cultiver votre kiwi contre un mur, installez des poteaux et un fil de fer tendu afin de garder un espace d’au moins 30 cm. Ceci garantira en fait une circulation optimale de l’air et facilitera l’entretien du kiwi sans abimer le mur.

Entretien du kiwi

Arrosez tout d’abord régulièrement votre kiwi, surtout en période de sécheresse. L’utilisation d’oyas ou d’un goutte-à-goutte s’avère pratique pour maintenir une humidité constante​ sans effort.

Apportez ensuite un engrais organique, riche en potassium et en phosphore, en fin d’hiver pour stimuler la croissance et la fructification. Attention en revanche à l’excès d’azote qui profite au feuillage au détriment des fruits​​.

Taillez deux fois par an. Après la récolte, en ne conservant que 3 à 4 yeux par rameau secondaire. En été, afin de raccourcir les jeunes pousses pour aérer la plante​ et favoriser la croissance des fruits.

Enfin, pour protéger les jeunes plants du gel, paillez le sol et couvrez d’un voile d’hivernage dès le début des gelées.

author avatar
Bruno Nunez
Jardinier près de Pau, je jardipartage à travers ces pages ma passion pour les plantes et le jardin à travers des conseils de jardinage, des astuces, des expériences, des portraits...bref, un peu de tout...Et bien sûr, du bio, rien que du bio, avec une bonne dose de bon sens !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Retour en haut