Fruitiers méditerranéens

Quel figuier planter dans le Nord de la France ?

Arbre fruitier d’origine méditerranéenne, le figuier s’acclimate pourtant dans des régions plus froides. Il est ainsi possible de le planter et de le cultiver dans le Nord de la France, en situation favorable, lorsque les températures ne descendent pas régulièrement l’hiver en dessous de -15°C. A cette température en effet, les branches gèlent, mais il repart généralement des racines.

Au nord, on pourra donc profiter de cette bonne résistance mais il conviendra de choisir une variétés adaptée au climat frais, voire froid, sous peine de voir votre figuier au mieux végéter, au pire se montrer sensible à toutes sortes de maladies et ravageurs. Petit tour d’horizon…

L’emplacement du figuier

Dans le Nord, il est indispensable de choisir avec soin l’exposition. L’idéal est d’abriter le figuier contre un mur exposé au Sud. Une forme palissée est alors idéale. Mais une forme plus classique est tout à fait possible dans un jardin protégé des vents et bien exposé. De l’ensoleillement emmagasiné dépend en effet la production de fruits.

Pour le reste, le figuier est un arbre fruitier tolérant, qui s’adapte à tous les sols, grâce notamment à un enracinement à la fois superficiel et profond. Bien que sa préférence penche pour un sol léger et sableux, il s’accommodera aussi d’un sol lourd, argileux et même humide. Lorsqu’il est bien installé, il résiste aussi très bien à la sécheresse. Seuls les jeunes sujets doivent être arrosés en cas de fortes chaleurs.

L’entretien d’un figuier

Le figuier pousse spontanément en touffe, ce qui lui confère une forme basse et étalée qui facilite la cueillette. Contrairement à d’autres fruitiers, il n’a pas besoin d’être taillé pour produire. La taille d’entretien se limite à supprimer les rejets de la base en surnombre , de manière à réduire l’encombrement. On peut aussi retirer les branches mortes ou âgées qui ne produisent plus.

Dans tous les cas, cette taille s’effectue au printemps, à la reprise de la végétation, et les plaies doivent être recouvertes d’un produit cicatrisant pour éviter les maladies et infections.

Des figuiers à planter en climat frais ou froid

Au Nord de la France, le choix se portera en priorité sur la résistance au froid mais aussi sur la précocité de la production fruitière. Voici une sélection de quelques variétés autofertiles qui réussissent bien en climat froid.

Figuier Angélique

(diamètre 4 à 6 m, h : 4 m), communément appelée « Madeleine des Deux Saisons » produit une grosse figue précoce, à la chair rosée et à la peau fine.  Variété bifère, une première récolte intervient en juillet et une seconde en septembre et octobre. Ce figuier résiste jusqu’à -15°C et peut être planté en pot ou bac.

ou planter un figuier
© Jardipartage

Figuier Brunswick

(diamètre 4 à 6 m, h : 4 m) est également une variété bifère qui possède une bonne résistance au froid. Cependant, les gelées printanières tardives entraînent généralement la chute des figues fleurs, ce qui supprime la récolte de juillet pour ne laisser que celle de septembre-octobre. La figue produite est de bonne qualité, grosse et brun dorée.

Figuier Dalmatie

(diamètre 2 à 4 m, h : 3 m) possède une très bonne résistance au froid ( -15°C) mais également à l’humidité. Ce figuier produit de gros fruits vert jaune allongés, charnus et savoureux début août, puis de mi-septembre à octobre. Son faible encombrement le destine naturellement aux petits jardins et à la culture en bac ou palissée.

Figuier Dorée

(diamètre 2 à 4 m, h : 3 m) aussi appelé « Goutte d’or » produit fin juillet/début août puis fin septembre/début octobre une grosse figue dorée. Les fruits sont excellents si l’arbre jouit d’une exposition sèche et ensoleillée. Ils se dénaturent vite en conditions humides. Il résiste cependant bien jusqu’à des températures de l’ordre de -15°C et peut être planté partout en France.

Figuier Ronde de Bordeaux

(diamètre 5 à 7 m) est une variété unifère de bonne résistance, vigoureuse et très précoce, qui produit en continu de début août à octobre. Son petit fruit, très sucré, est idéal pour le séchage.

Figuier Pastilière

(diamètre 2 à 4 m, h : 3 m) est également une variété unifère qui produit un fruit violet foncé, dotée d’un pédoncule curieusement désaxé. La figue est moins sucrée que la précédente mais sa qualité gustative est excellente. L’arbre, précoce, produit début août ( dans le sud de la France) et plutôt en septembre/octobre dans le Nord.

Des figuiers à planter en climat doux ou chaud

Dans le Sud et l’Ouest du pays, tous les figuiers se plaisent. Les variétés les plus tardives, souvent les meilleures, ont besoin d’une arrière-saison chaude, sèche et ensoleillée. Voici quelques variétés productives en climat favorable.

Figuier Belledone

figuier belledone
Figuier belledone © Calafellvalo flickr

Très cultivée en Provence et dans la région de Nice, cette variété unifère produit à partir de la mi-août et jusqu’en novembre de gros fruits (50 à 60 g) à la robe presque noire.

Belledone est un figuier productif si l’arrière-saison est chaude et ensoleillée. Ses figues sont aussi délicieuses consommées directement au pied de l’arbre, que cuites ou encore séchées.

 

Figuier de Marseille

La figue de Marseille est un fruit presque rond, assez petit (40 g environ) à peau verte et chair claire, très sucrée, presque mielleuse. De taille moyenne, ce figuier bifère s’adapte bien à une culture en pot ou dans un petit espace mais il a besoin d’un emplacement chaud pour amener ses figues d’automne à maturité en septembre et octobre.

Figuier Grise de saint Jean

C’est l’une des meilleures variétés à planter en climat doux ! Pas tant par la taille de ses fruits plutôt petits (35 g environ) à récolter de la mi-août à la mi-septembre, mais surtout par leur qualité gustative. Leur chair claire violette est en effet très sucrée et ces figues sèchent naturellement sur l’arbre si les oiseaux n’en font pas festin ! Le figuier Grise de Saint-Jean a besoin de place. Plantez-le dans un grand jardin de l’Ouest ou du Sud-Ouest du pays. Il apprécie les climats d’influence océanique et un sol restant frais.

Figuier Col de Dame Noir

Cette figue en forme de goutte et à peau épaisse, est presque noire. C’est un fruit de taille moyenne (50 g environ) à chair rouge foncé très savoureuse. L’arbre n’est pas le plus productif malgré un développement important. Plantez ce figuier unifère dans un grand jardin. Il a besoin d’une exposition très ensoleillée pour offrir ses figues d’automne à partir de septembre jusqu’à début novembre.

Figuier Sucre vert

Les figues de cet arbre ressemblent à la figue de Marseille: leur peau est verte, leur chair orangée très sucrée, presque mielleuse. Mais elles ont une forme moins arrondie, plus en goutte, et sont plus grosses (60 g environ). Ce figuier unifère est aussi décoratif par ses feuilles très découpées. Il a besoin d’un emplacement et d’une arrière-saison très chaude. Ses figues n’arrivent à maturité qu’à partir du mois de septembre et jusqu’en novembre.

Figuier Dauphine

figuier dauphine boule d or
Figuier Dauphine boule d’or © Doevos flickr

Cette variété bifère, aussi appelée Boule d’or, Rouge d’Argenteuil ou Grosse de juillet, produit des fruits arrondis à queue courte. Les figues-fleurs, très grosses (100 à 150g) sont vertes puis largement veinées de violet à maturité dès le mois de juillet. Elles tombent facilement en cas de gelée printanière.

Les figues d’automne sont nettement plus petites (60 g), plus foncées aussi, presque noires. Elles arrivent à maturité en septembre et octobre. Ce figuier craint surtout le froid tardif au printemps. Sa culture est possible même dans le Nord, si on prend soin de l’installer bien à l’abri ou palissé contre un mur plein Sud.

A lire sur le même thème:

Maladies du figuier: comment lutter ?
Comment tailler le figuier ?

Mis à jour le Juin 16, 2020 @ 21 h 46 min

16 commentaires

  1. Bonjour à vous amis du Figuier, on dit souvent que le Nord est froid, cependant, ça fait des années qu’on n’a pas eu du moins 5 °…il pleut, c’est humide, mais ça gèle rarement…Donc quand on dit que le figuier doit être choisi selon les régions…Peut être que nous pouvons prétendre à une région douce…J’habite le Pas de Calais à Arras. Je sais qu’à 60 où 80 KM il peut geler plus sévèrement…
    J’ai un grise de Tarascon et un Carica…plantés cette année 2020…Pensez vous que 8h par jour de soleil est suffisant? En effet de l’ombre apparait à cause d’un mur en début d’après midi…Merci pour vos réponses.

  2. Bonjour,

    Est-ce que l’on peut supprimer les figues d’automne pour en avoir plus au printemps ? Je habite en Haute Savoie à 700m et mon figuier se porte bien (contre un mur plein sud) !

    Merci,
    Dan

    1. Bonjour Daniel,

      A ma connaissance, supprimer des figues d’automne n’influence pas la quantité de figues de printemps. Rien ne vous empêche cependant de réaliser un essai sur une partie de l’arbre et d’observer les résultats obtenus l’année suivante. Etant donné votre altitude et votre situation géographique, un palissage est important, à moins de choisir une variété de figuier bien adaptée à l’altitude. Les figues arrivent alors à maturité plus tôt que les autres arbres.

    1. Bonjour,

      Oui, le figuier se bouture en fin d’automne, après la chute des feuilles. On prélève des extrémités de rameaux de l’année portant un œil terminal et un morceau de bois d’une vingtaine à une trentaine de centimètres. Pour la réussite de cette bouture, il vaut mieux choisir un rameau dont les entre-nœuds sont rapprochés. A repiquer directement en pleine terre ou en pot, dans un mélange léger.
      Plus classiquement, on multiplie le figuier en prélevant l’un de ses nombreux rejets apparaissant à la base de la touffe. Cette méthode est plus simple et plus rapide.

  3. Bonjour,

    Habitant en haute savoie à 750 m d’altitude, sur un terrain en pente exposé Sud / Sud Ouest, je souhaite planter un figuier.
    Est ce que la Vallecalda par exemple tiendarit le choc ? Est il recommandé de le laisser en pot pour les premiers hivers ou bien de le mettre en terre puis le protéger ?

    En tous cas, bravo pour votre site, c’est bourré d’informations utiles!
    Guillaume

    1. Bonjour Guillaume,

      A une telle altitude, malgré une bonne exposition, peu de figuiers peuvent être envisagés. Mais je pense que Vallecalda pourrait en effet se montrer un bon choix chez vous. Cette variété de figuier d’origine italienne résiste en effet très bien au froid. Bifère, vous obtiendrez une (1ère) récolte en juillet. Pour la récolte d’automne, tout dépendra du climat. Même si l’exposition reste bonne, il faudra une arrière-saison chaude et relativement sèche pour faire mûrir les figues d’automne.

      1. Bonjour Bruno,

        Je suis à la recherche d’un figuier ValleCalta mais je rencontre beaucoup de difficultés…Auriez vous de bonnes adresses pour moi SVP ?

        Merci beaucoup !

      2. Bonjour Christelle,

        Je ne connais pas cette variété de figue. Je suppose que le nom que vous indiquez comporte une erreur puisque j’a trouvé trace d’une variété « vallecalda », une figue noire cultivée dans le Sud Est de la France et en Ligurie italienne. Je vous conseille de vous tourner vers les pépinières Baud, spécialiste des figuiers. J’ai jeté un œil à leur catalogue, la variété que vous recherchez n’y figure pas mais je pense qu’ils pourront orienter efficacement votre recherche.

      3. Bonjour,
        Je vis à 800 m dans le Puy-de-Dôme en Auvergne. A votre avis, planter un Figuier à cette altitude est impensable ou est-ce que la Vallecalda est imaginable ?

      4. Bonjour Mathias,

        Difficile à dire vu l’altitude et ma méconnaissance du climat local. Ce qui est certain, c’est que Vallecalda est la variété la plus adaptée au froid (cf ses origines dans les Alpes italiennes + Haute-Savoie). Vous n’obtiendrez probablement pas de figues d’automne mais plus sûrement des figues-fleurs (la variété est bifère). Autre solution, cultiver une variété adaptée en pot; à abriter l’hiver.

  4. Habitant en Ile de France, j’ai un figuier « Madeleine des deux saisons » dans mon jardin. Il n’a jamais produit que la première récolte (très bonne) , la seconde est très nombreuse mais composée de toutes petites figues qui tombent avant mâturité.
    Dans cette région, il ne faut pas l’acheter dans l’idée que l’on aura deux récoltes.

    1. Bonjour,

      Merci pour ce retour bien utile aux jardiniers du Nord de la Loire et plus particulièrement en IDF. Si la première récolte du figuier Madeleine des 2 saisons est déjà importante, alors on peut se passer de la seconde ! 🙂
      Je crois que seuls les figuiers palissés le long d’un mur exposé au sud peuvent aller au bout de leurs 2 productions 🙂

  5. Bonjour,
    Effectivement, il y a 7 ou 8 variétés de figuiers résistant au grand froid (-15 à -18°). Mais, il ne faut pas négliger la méthode de plantation. N’oublions pas, c’est un arbre qui craint l’excès d’humidité, le sol doit être bien drainé.
    Voici comment j’ai planté mes 5 variétés de figuiers. Ils ont survécus à une température de -13°. En début d’hiver, mettez de la paille (15 cm de hauteur) autout du pied.
    Merci pour tous ces conseils souvent pleins d’humour !!
    R. DAFAL

      1. Bonjour,

        Au Nord, vous pouvez cultiver les figuiers Ronde de Bordeaux, Goutte d’or, Sultane ou encore Madeleine des deux Saisons. Il faut par contre choisir un emplacement protégé. Vous pouvez d’ailleurs palisser votre figuier contre sur un mur pour lui offrir davantage de chaleur.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page