Palmiers et Plantes Exotiques

Comment soigner et faire repartir un bananier ?

Cultivé en pot à l’intérieur ou en pleine terre au jardin, le bananier est une plante très appréciée pour l’exotisme offert par ses larges feuilles vertes ou pourpres et ses fleurs singulières.  Toutes les espèces de bananiers se plaisent au soleil, dans un sol riche, mais ils détestent l’excès d’eau autant que la sécheresse de l’air et ne résistent pas tous au froid. Apprenez dans cet article à identifier et soigner leurs principales maladies. Découvrez également nos conseils pour les faire repartir après l’hiver.

Les feuilles se couvrent de taches marron

Si les feuilles de votre bananier deviennent molles et se couvrent de taches marron de plus en plus larges, il s’agit probablement d’un problème d’excès d’eau au niveau des racines, ce qui peut entraîner rapidement leur pourrissement, surtout en hiver.

En effet, pendant tout l’hiver, le bananier entre dans une période de repos (dormance) au cours de laquelle il peut garder ses feuilles mais réduit très fortement son activité de photosynthèse. L’eau en excès au niveau des racines n’est donc pas pompée par la plante et s’accumule, favorisant l’apparition de champignons destructeurs comme le Phytophtora.

Par ailleurs, ce phénomène peut être accentué :

  • Par l’utilisation d’un terreau peu drainant et qui n’évacue donc pas l’eau rapidement.
  • Par la culture de votre bananier dans un pot en plastique, un matériau imperméable et qui a tendance à retenir davantage l’eau que la terre cuite.

Que faire si votre bananier est cultivé en pot à l’intérieur ?

Dès l’apparition des premières taches marron ou de feuilles molles, arrêtez les arrosages, videz la soucoupe, puis déplacez votre plante dans un endroit plus chaud afin de sécher la motte rapidement.

mon bananier a les feuilles qui jaunissent
Evitez de cultivez votre bananier nain d’intérieur juste derrière une fenêtre recevant directement du soleil © DepositPhotos

En complément, vous pouvez rempoter votre bananier dans un pot en terre cuite si son pot était jusque-là en plastique, ce qui permettra également de lui offrir un substrat de culture plus drainant : avec 1/3 de terreau horticole, 1/3 de bonne terre de jardin et un dernier 1/3 de sable, de gravillons ou de gravier.

Profitez-en pour supprimer et tailler toutes les racines sèches ou pourries.

Astuce du jardinier : N’hésitez pas également à laisser tremper une quinzaine de minutes la motte racinaire de votre bananier dans une solution de bouillie bordelaise afin de tuer les champignons responsables du pourrissement.

Que faire pour votre bananier cultivé en pleine terre ?

Avec les premiers coups de froid de l‘hiver, il est normal que les feuilles de votre bananier du Japon brunissent puis sèchent complètement. Ce phénomène doit en revanche davantage vous inquiéter lorsqu’il survient pendant l’été.

Le problème des taches marron vient généralement du sol, en particulier de la terre qui accumule un excès d’eau, ce qui ne convient pas au bananier. Agissez rapidement, dès que vous observez les premiers signes de la maladie.

Déplantez votre bananier et déplacez-le dans un autre endroit du jardin. Pour améliorer le drainage et limiter l’accumulation d’eau à ses pieds, vous pouvez l’installer sur une butte ou sur un talus en pente.

Les feuilles jaunissent, leur bord sèche

Parfois, les feuilles du bananier sèchent entièrement, d’autres fois, elles jaunissent ou elles sèchent uniquement sur les bords.

Cas d’un bananier cultivé en pot, à l’intérieur :

Le problème des feuilles qui jaunissent ou qui sèchent arrive généralement lorsque vous exposez votre plante au plein soleil, par exemple en la plaçant directement derrière une baie vitrée. L’hiver, le soleil étant plus bas, le vitrage augmente la puissance de son rayonnement. En conséquence, les feuilles sont asséchées ou brûlées.

Il suffit alors :

  • D’utiliser un voile pour tamiser le rayonnement.
  • Ou de déplacer votre pot dans un endroit lumineux mais qui ne reçoit pas de soleil.

Cas d’un bananier cultivé en terre, à l’extérieur :

Le problème des feuilles sèches signale simplement dans ce cas précis un manque d’eau. Si le bananier ne supporte pas l’excès d’eau, il déteste tout autant les périodes de sécheresse.

Cette belle plante tropicale apprécie donc l’été de garder une terre fraiche.

Une fois bien installée, au bout de quelques années, le bord des feuilles reste bien vert. Mais auparavant, il faut régulièrement arroser votre jeune bananier en été pour qu’il puisse continuer à bien se développer.

comment faire repartir un bananier
Malgré de nombreuses feuilles sèches, ce groupe de bananiers cultivés en terre repart bien au printemps © Jardipartage

Comment faire repartir un bananier ?

Pour faire repartir un bananier d’intérieur cultivé en pot :

Commencez par le rempoter au tout début du printemps afin qu’il puisse continuer de grandir.

  • Choisissez un pot décoratif un peu plus haut et plus large que le précédent.
  • Vérifiez qu’il soit troué sur le fond, sinon, percez un trou.
  • Versez un mélange par tiers de terre de jardin, de terreau horticole et de sable.
  • Vous pouvez ajouter à ce mélange une poignée de fumier pour nourrir cette plante exotique gourmande.
  • Avant la plantation, laissez tremper la motte de votre bananier quelques minutes dans un seau d’eau à température ambiante.
  • Installez la plante dans son nouveau pot : le haut de la motte doit être plus bas de quelques centimètres par rapport au rebord du pot afin que l’eau ne dégouline pas lorsque vous arroserez.
  • Complétez de terre ; tassez fermement avec vos mains.
  • Terminez par un arrosage copieux.

Pour faire repartir un bananier rustique cultivé en terre :

Le bananier de l’Himalaya et le bananier du Japon résistent bien au froid. Si vous avez bien emmailloté leur stipe dans du voile d’hivernage pendant toute la mauvaise saison, votre plante devrait repartir sans problème.

Quand couper les feuilles sèches du bananier ? En fin d’hiver, après la fin des risques de gel. Le stipe dessous doit être vert. Mais il arrive certains hivers qu’il gèle également. Il faut alors le couper à ras et attendre que votre plante exotique produise des rejets en repartant de la souche.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page