Accueil » L'hiver » L’élégage peut aussi se réaliser depuis la terre ferme !
coupe branches fiskars UP86 avis

L’élégage peut aussi se réaliser depuis la terre ferme !

L'élégage peut aussi se réaliser depuis la terre ferme !
Partagez votre avis sur cet article !

Lorsque l’on plante un arbre, fruitier ou d’ornement, on ne s’imagine pas toujours l’ampleur que va prendre sa ramure dans les années futures. Aussi, une erreur fréquente est-elle de l’installer trop près d’une clôture ou d’une construction existante, ce qui nous oblige à devoir intervenir pour le contenir ou l’entretenir. Un élagage pas toujours évident à conduire…

Quelle est la meilleure période pour élaguer un arbre ?

En hiver ! Les feuilles tombées au sol dévoilent la ramure complète de l’arbre et la visibilité est alors très bonne. Cependant, il faut encore jongler avec le temps en évitant de réaliser l’élagage un jour de pluie ou si une gelée est annoncée. Dans la mesure du possible aussi, surtout si les plaies de taille sont importantes, il faut veiller à cicatriser avec du mastic arboricole.

Un élagage plus doux peut aussi être mené en vert,  au printemps et jusqu’au début de l’été. La cicatrisation naturelle des plaies est alors plus efficace lors de la période de végétation.

Pourquoi et comment élaguer un arbre ?

1er cas : la taille réglementaire :

L’arbre est devenu encombrant. Sa ramure est une menace pour ma propre maison ou pour le voisinage et bien souvent, il dépasse les limites de mon terrain. C’est aussi le cas des arbres dont les branches basses gênent la circulation de la tondeuse ou  le travail du jardinier.

2ème cas : la taille d’entretien :

L’arbre est âgé. L’élagage vise ici à rafraîchir la ramure pour en retirer toutes les branches mortes, dénudées,  privées de lumière ou encore atteintes par des parasites. La circulation de la sève est ainsi mieux répartie et la forme de l’arbre plus harmonieuse.

3ème cas : la taille de formation :

L’arbre est jeune et il est utile de guider sa croissance, même pour un sujet de plein vent. L’objectif est ici double : d’une part, retirer toutes les branches qui se dirigent vers l’intérieur de la ramure pour privilégier celles qui en sortent et d’autre part, apporter un maximum de lumière au centre tout en favorisant une bonne circulation de l’air entre les branches qui prévient l’apparition de maladies.

Le problème de l’élagage, c’est sa dangerosité !

Monter sur un escabeau ou une échelle instable, tenir un outil tranchant (motorisé ou pas !) à bout de bras et forcer à plusieurs mètres au-dessus du sol : très peu pour moi ! Je préfère confier les gros élagages (pour les hauteurs de plus de 6 mètres) à des professionnels parfaitement formés et équipés pour l’opération. Même si cela a un coût, c’est certain ! Mais ma sécurité passe avant tout !

Les petits élagages depuis le sol sont  possibles !

comment élaguer un arbre depuis le solJ’utilisais jusqu’à maintenant un vieil échenilloir dont la cordelette se coinçait souvent dans les feuilles ou les petites branches. Et puis, récemment, j’ai eu le plaisir de découvrir le coupe-branches télescopique de Fiskars.  Un outil pratique, bien conçu et léger ( à peine 2 kilos, vive l’aluminium !) qui permet d’atteindre des branches qui culminent jusqu’à 6 mètres de hauteur. Observez de plus près ses qualités !

Commençons par la tête de coupe, reliée à une chaîne de transmission, elle-même mise en mouvement par un cordon vinyle plat qui passe en partie à l’intérieur des tubes. Cette tête se déverrouille à l’aide d’une molette et pivote sur 240° pour adapter l’angle de coupe à toutes les situations ou presque. Le tranchant arrive à bout sans difficulté de branches vertes jusqu’à 32 mm de diamètre, même difficiles d’accès. On pourrait croire l’effort à fournir important mais le système de gâchette coulissante est simplement bluffant d’efficacité !

En temps normal, le coupe-branches mesure près de deux mètres. Il est donc facile à ranger dans la remise et n’occupe pas beaucoup de place. Mais ce n’est pas tout ! Une astucieuse allonge de couleur grisâtre est emboîtée dans le manche de l’outil et dépliée, elle permet de porter l’extension totale de l’outil à  4,10 mètres. Ajoutez à cela votre taille bras levés et vous obtenez la hauteur de travail maximale. L’allonge télescopique se déverrouille au moyen d’une petite manivelle semblable à celle déjà présente sur la tête et coulisse sans accroches. Simple et rapide.

Scie adaptable coupe branche télescopique fiskars UP86Enfin, cet outil s’accessoirise facilement. Equipé par exemple,  pour les branches de gros diamètre, d’une scie au tranchant et à la courbure adaptés et efficaces sur de nombreuses situations. Ou d’un cueille-fruits en été.

Reste que si le travail se fait facilement depuis le sol, Il ne faut pas en être moins vigilant quant à notre sécurité. Port de lunettes de protection obligatoire et casque si possible. Le travail à l’oblique pour se prémunir d’un accident lié à la chute des branches est aussi fortement conseillé !

Ce coupe-branches télescopique est en vente sous la référence Fiskars UP86 dans les jardineries et grandes surfaces de  bricolage, ou directement sur internet, sur le jardin de Catherine par exemple ( aff). A 109,90 € (prix fabricant), c’est déjà un très bon choix. Encore plus lorsque l’on sait que Fiskars colore ses prix pour l’automne et propose une offre de remboursement de 15 € du 1er septembre au 30 novembre 2013 pour tout achat de cet outil. Raison de plus pour craquer !

A propos de Bruno Nunez

Je m’appelle Bruno, je vis du côté de Pau et je suis celui qui partage depuis début 2013 à travers ces pages ma passion pour les plantes et l’univers du jardin. Des anecdotes, des histoires, des expériences, des portraits de plantes…bref, un peu de tout, autant du côté du potager que de l’ornement…Et bien sûr, du bio, rien que du bio !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *