Potager du débutant

Les cloches de potager : Belles et efficaces contre le froid

Au potager, les accessoires sont aussi utiles qu’ils participent à sa décoration. La cloche de potager ou cloche maraîchère, protège ainsi les jeunes plants du froid et des ravageurs comme les limaces. Elle permet de gagner plusieurs jours ou quelques semaines sur la date de la première récolte.

Une cloche classique, victorienne ou cylindrique

Pratique, rapide à déplacer et souvent très légère, la cloche de potager protège vos plantes du gel. Il en existe 3 formes différentes :

  • La plus classique ressemble à une cloche. Sa base large offre de la stabilité et plus de place pour la croissance des jeunes plants abrités.
  • La cloche victorienne, née au Royaume-Uni, est une déclinaison plus décorative de la précédente, généralement en verre.
  • La cloche cylindrique est moins belle, mais c’est celle qui offre le plus de place.

Des cloches maraîchères en verre ou en plastique

Les vraies cloches à forcer étaient fabriquées en verre épais : un matériau durable, très efficace pour piéger les rayons du soleil, mais lourd et surtout trop fragile.

Elles étaient en effet surmontées d’une jolie boule qui permettait de les manipuler mais qui malheureusement, finissait presque toujours par se casser ou de dessouder du reste de la cloche.

On trouve encore quelques vieux modèles de ces cloches traditionnelles dans les brocantes et les vide-greniers, souvent à des prix élevés…

De nos jours, les cloches de jardin sont en plastique, mais leur qualité est inégale :

  • Les cloches en plastique mince et souple, disponibles en différents diamètres, sont de piètre qualité. Elles se cassent en effet facilement et ne durent pas longtemps. Pire, le plastique jaunit et s’opacifie très vite.
  • Les cloches en plastique rigide (polypropylène translucide traité anti-UV) sont plus chères, mais de bien meilleure qualité. On les empile pour les stocker facilement. Elles sont légères et présentent un système de ventilation sur le dessus. Il existe même des versions avec rehausseurs pour accompagner la croissance en hauteur des plantes à protéger, par exemple les tomates. Elles durent aussi plusieurs années sans jaunir.

Par ailleurs, si vous êtes bricoleur, sachez que le haut de bidons d’eau de 5 litres peut jouer le même rôle de cloche à salade, une fois la base découpée, mais il manque la collerette, ce qui fait que leur ancrage au sol n’est pas évident.

utiliser une cloche au potager
© G.Cummins

Comment utiliser et entretenir les cloches de potager ?

A la différence d’une serre de jardin, d’un tunnel de culture ou d’un châssis de jardin, les cloches sont des éléments de protection individuelle pour vos plantes.

Vous pouvez les utiliser une première fois en hiver pour protéger du gel les plantes à récolter ou en croissance l’hiver et tous vos semis précoces : laitues, mâche, blettes, oseille, chicorée…

Vous pouvez ensuite les déplacer et les réutiliser tout le printemps sur d’autres jeunes plants (rhubarbe, tomates, aubergines, piments, courges, melons) …  Elles sont davantage utilisées ici pour forcer, c’est-à-dire pour accélérer la croissance des végétaux et ainsi gagner de précieux jours sur la récolte.

Quelques règles pour leur utilisation et entretien :

La cloche se pose bien à plat sur la terre au-dessus de la plante à protéger, si possible sans contact entre la plante et les parois. L’air froid ne doit pas non plus rentrer. N’hésitez pas à butter un peu de terre autour.

Les cloches en verre sont assez lourdes pour tenir en place toutes seules.

Il faut utiliser des sardines ou des pics en acier pour fixer au sol les cloches potagères en plastique, sinon elles s’envolent avec un coup de vent trop fort.

L’aération régulière est primordiale pour éviter les maladies mais aussi que les plants grillent s’il fait trop chaud ! En journée, surélevez votre cloche en verre sur une cale en bois ou bien ouvrez les trappes d’aération des cloches en plastique. Mais n’oubliez pas de les refermer avant la nuit.

Retirez les cloches lors des averses pour bien humidifier la terre.

Il faut aussi régulièrement les nettoyer. Vous pouvez utiliser une éponge humide et quelques gouttes de savon noir pour redonner de la transparence aux cloches en verre et en polypropylène. Le détergent éliminera aussi les parasites et champignons collés aux parois.

En revanche, vous ne pourrez rien faire si votre cloche a jauni.

La Quintinie utilisait les techniques de forçage

Pour satisfaire la gourmandise et la curiosité du roi Louis XIV, La Quintinie a beaucoup utilisé l’effet de serre offert par les cloches en verre. Il a ainsi pu obtenir des melons ou encore des fraises à contre-temps, s’imposant comme un précurseur des techniques de forçage.

Un commentaire

  1. Cette année je vais tester les cloches pour avoir des salades plus précoces aux jardins, ne disposant plus de serre pour le moment..!
    Les maraichers de Paris du 18ème ont continués également à utiliser des cloches comme le fessait Mr La Quintinie ! Belle invention.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page