Idées de plats simples

Chili sin carne, le chili végétarien

Le haricot rouge est un produit emblématique de la cuisine mexicaine.

En France, sa saison est très courte : il n’est disponible qu’en plein été, au mois d’août et septembre. Mais, sec, on le trouve toute l’année, en vrac, ou le plus souvent conditionné en sachet.

Il s’agit d’une légumineuse au même titre que les lentilles. Même si sa teneur en amidon fait penser qu’il s’agit d’un féculent, il fait partie des légumes secs.

Niveau : Moyen
Temps de préparation : 25 minutes
Temps de cuisson : 10 + 30 minutes
Recette pour : 4 personnes 

Il constitue une alternative à la viande et est très riche en protéines. Il propose aussi une teneur particulièrement intéressante en calcium, fer et vitamines.

Tout le monde connaît le chili con carne, non ? Eh bien, la recette que je vous propose aujourd’hui est celle du chili sin carne. Elle est dans le même esprit que celle de mon curry de pois chiches et de mon dhal de lentilles corail, c’est à dire composée de légumineuses, de tomates entières et d’épices, sans aucune viande !

Les Ingrédients

  • 300 g de haricots rouges (poids net égoutté)
  •  700 g de tomates entières pelées (poids net égoutté)
  • 50 g de protéines de soja déshydratées (texture hachée) ou 200 g de tofu coupé en petits dés
  • 3 cuillères à soupe de maïs
  • 1 gros oignon jaune
  •  2 gousses d’ail
  • ½ cube de bouillon de légumes
  •  3 cuillères à soupe d’épices « Chili » : cumin, piment doux, tomate, origan ; coriandre, oignon, paprika fort, ail, piment de Cayenne
  •  Sel, poivre
  • 1 cuillère à café de sucre
  • Huile d’olive
  • Eau 300ml
chili sin carne vegan
© Sonia Lassalle

Les étapes de la recette du chili végétarien

  1. Faites bouillir 300ml d’eau dans une casserole avec le ½ cube de bouillon de légumes. Arrêtez la cuisson, plongez les protéines et laissez-les se réhydrater au moins 30 min. A la place, cette recette peut aussi être réalisée avec 200g de tofu retaillé en petits dés.
  2. Egouttez et rincez les haricots rouges. Pour cette recette, j’ai utilisé des haricots Bios en conserve. Si vous choisissez de les acheter secs, pensez à les faire tremper dès la veille, pendant toute une nuit. Ensuite, cuisez-les dans un grand volume d’eau, à l’autocuiseur ou à la cocotte-minute. Comptez 22 min de cuisson après la mise en pression.
  3. Epluchez l’oignon et l’ail puis découpez-les en lamelles et dés, avant de les faire revenir quelques minutes dans une poêle chaude avec un filet d’huile d’olive.
  4.  Introduire les épices « Chili » et bien mélanger.
  5. Ajoutez les tomates pelées entières avec leur jus. Pour ma part, j’utilise des conserves maison. Écrasez légèrement les tomates à l’aide d’une spatule et ajoutez le sucre. Bien mélanger et laisser mijoter 10 min.
  6. Egouttez les protéines de soja et appuyez avec la paume de la main pour éliminer l’eau qu’elles contiennent.
  7. Pour terminer : ajouter les haricots rouges et les protéines de soja dans la poêle. Salez, poivrez. Déposez un couvercle et laissez mijoter à feu doux pendant 30-40 min. Le jus doit réduire.
  8. Terminez par le maïs. Vous pouvez le mettre dans la poêle ou directement en dernier dans l’assiette.
  9.  Servez avec du riz ou de la salade comme sur la photo.

D’autres idées pour manger des pois chiches

→ Les haricots rouges et notamment la variété « Adzuki » sont souvent utilisés dans des recettes sucrées pour des pâtes à tartiner en y ajoutant du cacao et des dattes, brownies ou encore gâteaux japonais.

→ Et pourquoi pas un houmous de haricots rouges ? Inspirez-vous de la recette du houmous de haricots blancs pour le réaliser.

Une autre idée de plat végétarien :

Tomates farcies sans viande, au millet et aux légumes

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page