Haie fleurie

Camellia sasanqua : Le camélia à fleurs d’automne

Les fleurs subtilement parfumées du camélia sasanqua s’épanouissent entre octobre et décembre, à une période de l’année où les arbustes fleuris commencent à se faire rares.

En résumé :

Nom botanique : Camellia sasanqua
Nom courant : camélia sasanqua, camélia d’automne
Famille : Théacée

Hauteur/étalement : Généralement 2 à 3 m en tous sens. Sa silhouette est souvent plus large que haute et sa croissance se montre lente à rapide selon les variétés.
Fleurs : Presque toujours parfumées, les nombreuses fleurs, simples, doubles ou semi-doubles selon les variétés, présentent de nombreuses nuances de blanc, rose ou rouge. Elles s’épanouissent entre octobre et décembre, parfois jusqu’en février si l’hiver est doux.
Feuillage : persistant, dense et compact. Les feuilles ovales, vert tendre, brillantes, sont portées par des rameaux fins et souples.

Exposition : Mi ombre en climat doux, car il a besoin d’un emplacement au soleil non brûlant pour bien fleurir.
Sol : C’est un arbuste de terre de bruyère qui apprécie un sol léger, bien drainé et riche en humus. S’il ne supporte pas le calcaire, il sait se contenter d’un pH neutre.
Rusticité : Résistant au froid, jusqu’à -12 à -15°C. Cultivez-le à l’abri du vent dans les régions froides.

Le camélia d’automne se distingue du camélia du Japon (Camellia japonica) par sa période de floraison et par ses fleurs simples parfumées, plus petites, mais très belles. Il est aussi plus facile à réussir.

Plantation du Camelia sasanqua

L’automne est la bonne période pour planter un camélia en pleine terre. C’est la saison qui offre les meilleures conditions pour la reprise (terre douce, pluies régulières). Profitez aussi que ce Camélia est en fleurs à ce moment de l’année pour choisir une variété en fonction de l’attrait de sa floraison ou de son parfum.

  • Creusez un trou équivalent à 2 ou 3 fois le volume de la motte.
  • Pendant ce temps, laissez tremper le conteneur 10 minutes dans un seau d’eau avant de dépoter l’arbuste.
  • Si votre sol est déjà acide, mélangez à la terre d’origine du compost mûr ou du terreau de feuilles. Si votre sol est neutre, mélangez plutôt de la terre de bruyère pour l’acidifier.
  • Mettez en place l’arbuste dans son trou.
  • Rebouchez et terminez par un arrosage généreux.
  • Les rameaux fins et souples peuvent être palissés sur un claustra pour habiller un mur.

Ce bel arbuste se contente aussi d’une culture en pot. Il est ainsi idéal pour aménager un petit jardin.

camellia sasanqua
© V.Deloach

Entretien du Camellia sasanqua

Arrosage : Les Camélias apprécient les terres restant fraîches toute l’année mais jamais détrempées. Lorsque l’arbuste est installé en terre, l’arrosage se limite aux deux premières années. Par la suite, seuls des apports d’eau sont utiles lors des étés très secs car la terre à ses pieds ne doit jamais complètement sécher.

Paillage et engrais : Etalez un paillis ou une couche de feuilles mortes dès la plantation pour protéger les racines du froid. Renouvelez-le tous les ans au début du mois de mars, après avoir étalé du compost en surface. Un apport d’engrais ou de fumier n’est pas utile : le paillage suffit.

Nettoyage des fleurs : Supprimez régulièrement les fleurs fanées pour nettoyer la ramure et encourager leur renouvellement.

Protection contre le froid : Bien qu’ils résistent au froid jusqu’à -15°C, les Camélias cultivés en pleine terre redoutent les gelées importantes et la neige qui brûlent leurs feuilles persistantes. Dans les régions froides, utilisez un voile d’hivernage pour le protéger ponctuellement. En revanche, compte-tenu de la période de floraison des camélias d’automne, leurs fleurs ne craignent généralement pas les gelées.

Taille : Elle n’est pas nécessaire. Laissez pousser cet arbuste librement. Ne taillez que les branches qui gênent ou sont abîmées.

Excès d’humidité et chlorose

Le Camellia sasanqua ne redoute que deux choses :

  • Un excès d’humidité du sol qui asphyxie ses racines. Plantez-le uniquement en sol bien drainé.
  • Un excès de calcaire qui jaunit ses feuilles et affaiblit ce bel arbuste. Pour limiter les risques, arrosez-le uniquement à l’eau de pluie. En faisant des apports annuels de compost et en maintenant à ses pieds une litière de feuilles mortes, cela suffit à entretenir l’acidité de la terre.

Bouture de camélia d’automne

Il est facile de multiplier les camélias d’automne par bouturage. Mais la réussite est encore meilleur en marcottant les fins rameaux couchés au sol. Si cela n’est pas possible, vous pouvez même réaliser un marcottage aérien.

Utilisations et associations

Plantez le Camélia d’automne dans un massif en compagnie d’autres arbustes de terre de bruyère comme des Hortensias. Il peut alors fournir un fond persistant. Dans les régions de climat océanique, il est possible de l’utiliser en haie fleurie ou en isolé sur une belle pelouse.

Si votre sol et votre climat ne se prêtent pas à sa plantation en terre ou que vous ne disposez pas d’assez de place, cultivez-le en pot ou en bac sur un balcon ou une terrasse. Arrosez-le alors très régulièrement avec de l’eau de pluie.

bouturer un camelia d automne
© H.Koh

Variétés remarquables

    • Mine no Yuki : présente d’innombrables fleurs blanches parfumées semi-doubles ou doubles, qui se renouvellent entre septembre et décembre.
    • Rainbow : se couvre de jolis boutons de fleurs roses qui s’ouvrent sur des fleurs simples, blanches, mais plus ou moins largement bordées de rose vif d’octobre à décembre.
    • Maiden’s blush :  C’est un camélia d’automne qui grandit vite, aux fleurs rose clair simples, très parfumées, se renouvelant tout l’automne.
    • Crimson king : ses petites feuilles vert foncé mettent bien en valeur les fleurs rouge carmin, avec un large bouquet d’étamines jaunes au centre. L’arbuste est dense mais de croissance lente.
    • Versicolor : ses petites fleurs simples blanches ourlées de rose vif offrent des reflets mauves au revers des pétales. Elles se détachent bien sur un feuillage vert mat.
    • Cléopatra : offre de très nombreuses petites fleurs rose parfumées, d’aspect très naturel.
    • Kanjiro: présente de grandes fleurs rose vif semi-doubles,  au parfum subtil, et avec un cœur d’étamines d’or. Le feuillage est vert sombre.
    • Narumigata : se couvre de grandes fleurs blanches simples, aux pétales gaufrés sur leur bord. Elles exhalent un doux parfum. Avec l’âge, son port s’élargit.
    • Plantation pink : ses belles fleurs simples rose bonbon et son bouquet d’étamines jaunes d’or font sensation. Elles dégagent un subtil parfum sucré. C’est un camélia de croissance rapide, au feuillage dense.
Sur le même thème :

Osmanthe de Burckwood : Plantation, taille…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page