Accueil » Le jardin d'ornement » Les Astilbes: de l’ombre à la lumière !
astilbe blanche

Les Astilbes: de l’ombre à la lumière !

Les Astilbes: de l'ombre à la lumière !
Partagez votre avis sur cet article !

Originaires d’Asie pour certaines, de l’Est des USA pour d’autres, les Astilbes représentent un groupe de plantes de la famille des Saxifragacées dont les plus classiques sont les Astilbes Arendsii, un groupe d’hybrides de plusieurs variétés asiatiques. Robustes et parfaitement rustiques (-20°c) une fois bien installées, ces plantes vivaces offrent une très belle floraison plumeuse en fin de printemps, idéale pour déboucher un coin ombragé du jardin.  

Des panicules de fleurs plumeuses et légères

Les Astilbes forment des touffes denses de 70 cm à 1 mètre de hauteur. Leur feuillage élégant est divisé en folioles dentées. Ces feuilles décoratives prennent parfois d’élégantes teintes d’automne.

De mai à juillet, les minuscules fleurs des astilbes se dressent en épis plumeux se détachant nettement du feuillage. Leur port souple et gracieux fait merveille ! De nombreuses couleurs sont disponibles, du rose-mauve au rose saumoné, du rouge vif au rouge pastel. La plus intéressante est peut-être bien au final le blanc, fantastique pour éclairer à lui seul une zone d’ombre. D’ailleurs, le nom astilbe provient du grec « stilbos » qui signifie resplendissant, voire même brillant ! Plutôt éloquent, non ?

Où cultiver les astilbes ?

A l’origine, les astilbes sont des plantes de sous-bois clairs et de zones humides. Elles apprécient donc les terres légères, fertiles, riches en humus. Si elles aiment garder les pieds au frais tout l’été, elles détestent franchement les excès d’eau au cours de la mauvaise saison. Dans l’idéal, elles se plaisent dans les sols neutres à légèrement acides.

Côté exposition, elles apprécient surtout des emplacements ombragés à mi- ombragés. Installez-les en massifs, sous le couvert de grands arbres, en bordure de bassins ou de ruisseaux, ou encore à l’avant d’un massif d’arbustes de terre de bruyère.

astilbe blanche floraison
Plumeuses et gracieuses, les panicules de fleurs des astilbes s'épanouissent dès la fin mai – Jardin de l'hôtel du département à Pau (64)

Culture en pot

Les astilbes ne se plaisent pas qu’en pleine terre, les variétés les plus basses peuvent également être cultivées en pot. Prévoyez un contenant de 20 à 30 cm de diamètre pour deux plantes, rempli d’un mélange à parts égales de terre de jardin et de terreau ou de terre de bruyère. Lorsque s’épanouissent les fleurs, n’hésitez pas à déplacer temporairement la potée à l’intérieur pour profiter du spectacle offert par le port gracieux de ces belles fleurs.

Quel entretien prévoir ?

D’avril à octobre, installez et renouvelez régulièrement une couche de paillis aux pieds des astilbes pour conserver de la fraîcheur. Ce paillage doit être complété, par temps chaud et sec, d’un arrosage très régulier.

En automne, attendez que le feuillage jaunisse complètement avant de rabattre les touffes au ras du sol.

Comment diviser les astilbes ?

Une division des souches est nécessaire tous les 3 à 5 ans pour maintenir des touffes denses et florifères. Cette division peut s’effectuer d’octobre à début mars, par temps doux. Cernez la souche à la fourche-bêche puis soulevez doucement en faisant levier sur le manche jusqu’à ce que les racines cèdent. Il faut souvent s’y reprendre à plusieurs fois pour les souches les plus anciennes.

A l’aide d’une pelle-bêche, fractionnez-les en plusieurs éclats. Conservez prioritairement ceux situés en périphérie, les plus jeunes. Retaillez au besoin au sécateur les racines ou les tiges trop longues.

Repiquez immédiatement chaque éclat à 40 centimètres de distance, dans une terre préparée, ameublie et enrichie de compost. Tassez avec les mains et terminez par un arrosage en pluie douce.

astilbe blanche entretien
Un feuillage découpé décoratif et une superbe floraison, lumineuse à l'ombre: voilà les qualités des astilbes – jardin de l'hôtel du département, Pau (64)

Quelles variétés choisir ?

Les astilbes les plus classiques sont toutes issues d’espèces d’origine asiatique. Ces hybrides du groupe Arendsii rendent hommage à l’horticulteur allemand Georg Arends qui, durant la première moitié du XXème siècle, a mis au point de nombreux cultivars.

L’une des plus belles astilbes est sans nul doute « Brautschleier », littéralement « le voile de la mariée », qui offre de vaporeux épis retombants de fleurs blanches, superbes pour éclairer un coin à l’ombre. Le choix de coloris ne manque pas :  

Les Astilbes roses à mauves

Anita Pfeifer ( rose carminé, 1 m), Federsee (rose carminé, 70 cm) Bressingham beauty (rose saumoné, 1,20 m), Lachskönigin (rose saumoné, 80 cm), Hyazinth (rose mauve, 1 m), Erika (rose vif, 80 cm) Cattleya (rose violacé, 1,20 m)

Les Astilbes blanches

Bergkristall (1 m), Brauschleier (80 cm), Mont-Blanc (1 m), Weisse gloria (1m)

Les astilbes rouges

Etna (rouge sang, 80 cm), Fanal (rouge grenat, 60 cm), Gertrud brix (rouge carmin 80 cm), Granat (rouge vif, 80 cm), Spinell (rouge pastel, 80 cm)

A propos de Bruno Nunez

Je m'appelle Bruno, je vis du côté de Pau et je suis celui qui partage à travers ces pages ma passion pour les plantes et l'univers du jardin. Des anecdotes, des histoires, des expériences, des portraits de plantes...bref, un peu de tout, autant du côté du potager que de l'ornement...Et bien sûr, du bio, rien que du bio !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.