Plantes fleuries et vivaces

Les lysimaques: des vivaces fleuries tout-terrain !

Idéalement, les Lysimaques sont des plantes vivaces de terres humides, parfaites pour l’ombre ou la mi-ombre. Mais en pratique, elles font partie de ces rares plantes tout-terrain, capables de pousser dans des coins de jardin qui posent habituellement problème : fond de jardin, fossé, bord de bassin…

Les lysimaques sont robustes !

Parfaitement rustiques (-20°C), Les Lysimachia sont véritablement sans soucis ! Elles s’accommodent de toutes les terres : sèches, comme humides, voire marécageuses mais ne craignent pas non plus les sols lourds et argileux, même s’ils sèchent l’été.

Ce sont donc des plantes capables de prospérer partout, dans toutes les situations, même si leur floraison est plus belle au soleil.

Une grande diversité !

Les lysimaques sont nombreuses et ne se ressemblent pas vraiment. Cette richesse incroyable offre une flexibilité et de grandes possibilités d’associations.

Lysimaque ponctuée

  • Nom botanique: Lysimachia punctata
  • Hauteur x étalement : 60-80 cm x 60 cm
  • Fleurs : en été  – juillet/août
  • Exposition : soleil à mi-ombre, dans une terre fraîche, même humide.

Elle pousse partout, mais a une prédilection pour les coins de terrain frais. Dans un fossé par exemple, la lysimaque ponctuée forme un parterre de tiges dressées à 80 cm de hauteur couvertes de juillet à septembre de fleurs jaune d’or.

Comme si cela ne suffisait pas, cette floraison généreuse est bien mise en valeur par un élégant feuillage vert, velu, prenant de belles couleurs d’automne.

Lysimachia punctata est idéale pour végétaliser les berges d’un bassin auquel sa silhouette donne des allures d’étang naturel.

Lysimaque nummulaire

  • Nom botanique : Lysimachia nummularia
  • Hauteur x étalement : 5 cm x 70 cm
  • Fleurs en début d’été : juin/juillet
  • Exposition : ombre à mi-ombre, dans une terre fraîche, même humide.
lysimachia nummularia
© Anneheathen

L’herbe aux écus (si l’on s’en tient à la traduction de son nom botanique) forme une moquette aussi belle que précieuse à l’ombre. Cette variété très rustique développe de longues tiges rampantes couvertes de feuilles rondes, lumineuses, laissant s’épanouir en juin-juillet de nombreuses fleurs jaune vif.

La lysimaque nummulaire apprécie un coin vraiment à l’ombre. Elle offre alors une bonne solution pour occuper et fleurir les pieds d’un arbuste dense.

Lysimaque ciliée

  • Nom botanique : Lysimachia ciliata
  • Hauteur x étalement : 80-120 cm cm x 70 cm
  • Fleurs en début d’été : juin/juillet
  • Exposition : Plutôt au soleil, mais elle pousse aussi très bien à mi-ombre, dans une terre fraîche, ou humide.
lysimachia ciliata firecracker
© Acabashi

La plus commune offre des feuilles vertes, cuivrées au printemps, très colorées en automne. Mais ce n’est pas la plus belle Lysimaque ciliée !   La variante pourpre (Firecracker) est vraiment superbe : ne serait-ce que par le contraste de ses fleurs jaune d’or mêlées à un feuillage presque chocolat.

Cette lysimaque est Idéale pour un endroit de jardin humide. Le feuillage chocolat est magnifique dès le début du printemps. Les fleurs jaune pâle le complètent ensuite à merveille l’espace de quelques semaines au début de l’été (juillet-août).

Avec quelle vivace associer la lysimaque pourpre ? Avec des tulipes à fleur de lys ou des armoises aux feuilles argentées pour un contraste en clair/obscur. Suivant les situations, les Boltonia, Eupatoire et Rudbeckia sont aussi de bonnes vivaces compagnes.

Lysimaque de Chine

  • Nom botanique: Lysimachia clethroides
  • Hauteur x étalement : 75/100 cm x 70 cm
  • Fleurs : en plein été  – de juillet à septembre
  • Exposition : soleil à mi-ombre, toutes terres, de préférence fraîches.
lysimachia clethroides
© Sen Itto

Les Lysimaques à feuilles de Cléthra sont surtout réputées pour les magnifiques épis serrés de fleurs blanches, curieusement recourbés sur leur extrémité, tous tournés du même côté, qui coiffent cette belle plante vivace au cœur de l’été.

S’ajoutent à cela les qualités décoratives d’un feuillage dense et bien vert, prenant de belles couleurs dorées d’automne.

Très rustique, les Lysimachia clethroides apprécient un soleil doux. Elles sont parfaites en bord de bassin en compagnie de lobélias vivaces,  de salicaires, de renouées, de sanguisorbes ou même d’astilbes

Plantation de la lysimaque

Plantez Lysimachia au printemps ou dès la fin de l’été. Cette belle vivace profitera de la douceur de la terre pour bien s’enraciner avant l’hiver.

Si vous avez peur de son caractère envahissant, plantez-la dans un grand containeur enterré. Elle sera tenue de ne pas s’étaler mais il faudra penser à lui apporter de l’eau très régulièrement.

Faut-il tailler les lysimaques ?

En saison, non ! On peut se contenter de couper les fleurs fanées au fur et à mesure.

Mais il est important de rabattre la plante au pied en fin d’automne ou d’hiver pour nettoyer sa touffe.

Comment multiplier les lysimaques ?

Les lysimaques sont d’un naturel envahissant. Il faut donc leur offrir suffisamment de place pour qu’elles puissent s’étaler en drageonnant.

Leur division possible peut être effectuée au bout de 2 ou 3 ans au printemps, quand la touffe s’est suffisamment développée. C’est même là l’occasion donnée de replanter de jeunes plantes dans un autre coin du jardin où la terre est gorgée d’eau.

Tags

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer