Arbres et arbustes

5 arbustes à floraison hivernale

Quel arbuste à floraison hivernale choisir ?

Certains arbustes intrépides osent se mettre en beauté parfois avant l’apparition de leurs feuilles et alors que l‘hiver n’en a pas terminé d’imposer ses rigueurs. Étonnamment, ces arbustes à floraison hivernale produisent aussi souvent un fort parfum qui rappelle d’autres senteurs plus tardives (de chèvrefeuille, de muguet, de jacinthe…). Toute cette énergie déployée sert à attirer les rares abeilles qui se risquent à sortir de la ruche lors des belles journées ensoleillées d’hiver. Quels arbustes à floraison hivernale choisir ? Voici les meilleurs…

Le chèvrefeuille d’hiver, en fleurs dès janvier

Dès janvier, vous pouvez vous remplir les narines de l’odeur de ce chèvrefeuille non grimpant. Poussant en gros buisson, le chèvrefeuille d’hiver (Lonicera fragrantissima) atteint 2 à 3 m en tous sens à l’âge adulte et supporte très bien toutes les tailles. Ses feuilles semi-persistantes sous climat doux ressemblent à celles du troène, affichant une belle teinte mâte vert clair. Ces feuilles se déploient après la floraison, servant de toile de fond à d’autres fleurs ou arbustes.

arbuste fleur hiver chevrefeuille
Lonicera frangrantissima, Chèvrefeuille d’hiver © D.Gunn Flickr

De décembre à mars, l’arbuste est parsemé de délicates fleurettes blanc crème très mellifères qui rosissent joliment vers la fin de la floraison. Elles apparaissent sur les branches âgées d’un ou deux ans. On comprend vite pourquoi cet arbuste à floraison hivernale porte le nom botanique de fragrantissima. Leur parfum délicatement citronné s’exhale dès les premiers rayons de soleil vigoureux de la fin d’hiver.

Elles sont suivies de baies rouges qui attirent les oiseaux.

Sarcoccoca, le plus parfumé

La floraison hivernale parfumée de cet arbuste de la famille des buxacées (celle du buis), est l’une des plus parfumées de la fin d’hiver. Originaire d’Asie, le Sarcoccoca a été introduit assez tardivement en Europe.

Au jardin, on apprécie son feuillage persistant, le parfum intense de ses fleurs blanches ou roses et sa grande rusticité (-20°C).

sarcoccoca floraison hivernale
Sarcoccoca à floraison hivernale blanche © RHR Horticulture Flickr

De petits boutons rouges apparaissent au cours de l’hiver à l’aisselle des feuilles vernissées en forme de fer de lance, avant d’éclore en fleurs blanches divinement parfumées de février à avril.

Facile à cultiver, il apprécie toutes les terres bien drainées, même calcaires, au soleil ou à mi-ombre.

Vous pouvez planter cet arbuste au milieu d’un massif de vivaces, il pousse presque sans entretien et son élégante floraison se renouvelle chaque année.

Daphné mézéron, le plus fleuri

C’est le Daphné caduc (Daphne mezereum), également appelé “bois-gentil” ou “bois joli”, cousin du Daphné odorant, à feuilles persistantes.  De croissance relativement rapide, cet arbuste forme en quelques années un petit buisson arrondi.

De la fin décembre à la fin février, Il laisse entrevoir pendant plusieurs semaines d’affilée de petites fleurs roses presque violettes ou carrément blanches (variété alba).

Elles dégagent une puissante fragrance qui embaume l’air ambiant et que l’on perçoit généralement de loin.

Les Daphnés mezereum à fleurs roses laissent place à des baies rouges en juin, ceux à fleurs blanches, à des baies de couleur jaune.

Tous ces fruits sont toxiques pour l’homme, mais pas pour les oiseaux qui en raffolent et dispersent les graines aux quatre coins du jardin et bien souvent au-delà.

Comme tous les Daphnés, cet arbuste redoute les sols humides à l’excès. Plantez-le dans une terre bien drainée, idéalement restant fraîche tout l’été.

Mahonia du Japon, des fleurs en épis jaunes

Certains des Mahonia japonica affichent une silhouette un peu raide d’1,80 m de haut pur 2 mètres de largeur, d’autres un port un peu plus souple.

Leurs fleurs hivernales forment de grands épis de janvier à début avril et dégagent un puissant parfum de muguet.

arbuste floraison hivernale jaune
Mahonia charity, une belle floraison d’hiver jaune © Hornbeam arts Flickr

Les grandes feuilles du Mahonia du Japon sont composées, persistantes et piquantes, mais très élégantes.

Côté exposition, plantez-le idéalement à l’abri d’un mur au Nord ou à l’Ouest ou sous un arbre pour préserver ses boutons et éviter qu’il ne grille l’été.

Pour les plus pressés, sachez que de nombreux hybrides (Mahonia media) se trouvent très facilement en jardinerie: ils fleurissent souvent plus tôt que le Mahonia du Japon.

Chimonanthe précoce, des fleurs très tôt

Cet arbuste de 2m de haut pour 1,50m de large environ. Comme ses feuilles ne sont pas son atout majeur, il est inutile de le mettre très en vue.

La floraison hivernale précoce de Chimonanthus praeccox n’est pas non plus forcément très spectaculaire pour les yeux. Les nombreuses petites cloches d’un jaune tendre s’épanouissent de la mi-décembre à mars, laissant entrevoir un joli cœur rougeâtre.

chimonanthus arbuste floraison hivernale
Chimonanthe précoce, © M.Toma Flickr

Elles exhalent en revanche une puissante fragrance de jacinthe. Les fleurs sont protégées du froid tant qu’elles restent en boutons.

Le chimonanthe se plait partout. Il apprécie particulièrement une exposition ensoleillée qui aide les bourgeons à mûrir. Mais il pousse et fleurit tout autant s’il est placé à mi-ombre ou à l’ombre.

Où planter ces arbustes à floraison d’hiver ?

Plantez-les à proximité de la maison ou d’une allée pour profiter de leur parfum délicat et du spectacle de leur floraison dans un jardin encore endormi. Vous pouvez aussi installer les plus grands spécimens en isolé sur une pelouse, voire dans un massif spécialement aménagé pour profiter de leurs fragrances incroyables, ce qui permet de lutter en douceur contre les morosités de l’hiver.

Portez une attention toute particulière à l’ambiance, en prévoyant par exemple un fond sombre qui fasses bien faire ressortir ces floraisons colorées.

Tags

4 commentaires

  1. Ce ne sont pas seulement les fruits du Daphne mezereum qui sont toxiques, mais toutes les parties de la plante. Il paraît (je n’ai pas essayé !) que le fait de sucer ou mordiller un rameau suffit à paralyser les cordes vocales pour de nombreuses heures.

    Quant on entend certains orateurs, on a bien envie de leur donner à sucer une tige de Daphne….

    J’ai également entendu parler de l’hamamélis, entre autres arbustes à floraison hivernale, qui paraît -il a une floraison très odorante, mais je n’ai jamais eu la chance d’en observer.

    1. 🙂
      C’est vrai que j’aurais pu ajouter à l’article l’Hamamélis, que l’on appelle aussi le noisetier des sorcières. C’est un arbuste à la floraison bijou, que je cultive dans mon jardin mais je le trouve bien moins parfumé qu’un Daphné odorant par exemple (que je cultive aussi). En revanche la floraison de l’Hamamélis est très précoce: cette année, les premières fleurs en lanières se sont ouvertes début janvier. Sa fiche est ici: Hamamélis

  2. Ces arbustes à floraison hivernale me tentent beaucoup, surtout les trois premiers !
    Mais où les acheter ???
    Merci d’avance de votre réponse !

    1. Bonjour Camille,

      La plupart de ces arbustes se trouvent assez facilement en jardinerie près de chez vous. Le Chimonanthe précoce est plus difficile à trouver. Les horticulteurs ou pépiniéristes autour de chez vous en cultivent sans doute.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer