Plantes vertes

Zamioculcas Zamiifolia: L’Élégante Plante ZZ

Originaire du Zanzibar, petit archipel au large de l’Afrique de l’Est, Le Zamicoculcas zamiifolia ou plante ZZ est une plante d’intérieur très peu exigeante, décorative par sa silhouette intrigante.

Ce qu’il faut savoir :

Nom botanique : Zamioculcas zamiifolia
Nom courant : zamioculcas, plante ZZ, faux zamier
Famille : Aracées

Hauteur x étalement : 1 m à 1,20 m de haut et autant de diamètre en quelques années. Sa croissance est lente, mieux vaut donc acheter un sujet déjà grand.
Feuillage : La plante ne développe pas de tige, mais de longs pétioles charnus, dressés puis arqués, portant de belles feuilles composées d’un beau vert foncé brillant.  Ces feuilles sortent directement de rhizomes enterrés. Pétioles et feuilles sont toxiques.
Fleurs : Il est très rare qu’une plante ZZ cultivée en intérieur fleurisse. La fleur ressemble néanmoins à un arum miniature (les deux plantes sont de la même famille)

Exposition : Le Zamioculcas zamiifolia s’adapte à de nombreuses conditions de culture : il supporte les variations de températures comme les courants d’air, du moment qu’il dispose de beaucoup de lumière, sans soleil direct. Dans ces conditions, il tolère aussi une sécheresse passagère.
Rusticité : c’est une plante gélive, qui a besoin pour vivre d’une température comprise entre 10 et 25 °C

Plantation et rempotage du ZZ

Plantez votre Zamioculcas rapidement après l’achat :

  • Disposez une bonne couche drainante sur le fond du pot. Cette plante verte déteste l’excès d’humidité.
  • Préparez idéalement un mélange à parts égales de terre de bruyère, de terreau riche et de bonne terre de jardin. Ce même mélange peut aussi être utilisé pour le rempotage.
  • Installez votre plante ZZ au centre du pot.
  • Complétez sur les côtés de la motte avec le mélange de terre.
  • Terminez par un arrosage léger.

Un rempotage est nécessaire tous les 2 ou 3 ans, quand la plante est à l’étroit. Il s’effectue au printemps. L’opération est délicate car les pétioles et les folioles sont cassants :

  • Dépotez la plante,
  • Retirez délicatement l’ancien terreau en griffant la motte avec une fourchette.
  • Replantez en utilisant un nouveau substrat.

Le rempotage est aussi l’occasion de diviser facilement la plante ZZ. Il suffit de trancher en deux la motte et de rempoter séparément les deux éclats obtenus.

zamioculcas zamiifolia bouture
© J.Heinonen

Entretien de Zamioculcas zamiifolia

Arrosage : La plante ZZ craint davantage l’excès d’eau que l’oubli d’arrosage. Laissez bien sécher le terreau en profondeur, même complètement en hiver, avant d’apporter de nouveau de l’eau. 1 arrosage par semaine suffit de mars à octobre. Vous pouvez le réduire à 1 tous les 15 jours ou 1 par mois en hiver suivant l’emplacement de la plante. L’été, au-dessus de 22°C, bassinez le feuillage 1 à 2 fois par semaine pour éviter une ambiance trop sèche.

Fertilisation : De mars à septembre, faites un apport d’engrais pour plantes vertes (riche en azote) par mois. Diluez-le dans l’eau d’arrosage.

Taille : Contentez-vous de couper régulièrement à la base les vieilles feuilles jaunes.

Cochenilles sur la plante ZZ

Des cochenilles à bouclier se logent parfois sous les feuilles et sur les pétioles : retirez-les à la main si elles ne sont pas nombreuses. Effectuez un traitement au savon noir si elles pullulent.

Où l’utiliser ?

Peu exigeante et robuste, la plante ZZ s’adapte à toutes les situations : elle trouve place dans un bureau, une entrée, un salon ou même une chambre, à condition qu’elle reçoive une grande quantité de lumière. Elle est idéale dans une véranda maintenue l’hiver à plus de 10°C.

Comment bouturer le Zamioculcas zamiifolia ?

A partir de jeunes folioles piquées dans du sable humide, au printemps. Ces boutures nécessitent une mini-serre maintenue au chaud, à 18°C minimum.

La division d’une belle touffe se réalise au moment du rempotage, au début du printemps.

Variétés de faux zamier

Il existe une variété pourpre au feuillage presque noir, mais sa croissance est encore plus lente que la  variété verte !

Sur le même thème:

Oiseau de Paradis
Alocasia zebrina: la plante Oreilles d’éléphant

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer